Archives de l’étiquette : Disney

Mai 04

J’ai regardé Star Wars 7 avec BB-8 !

BB8-Sphero-Star-Wars-watch-with-me

Bien avant la sortie du très attendu Star Wars : Le réveil de la force, j’étais déjà fan de BB-8, comme de R2D2 en sont temps 🙂 En fait BB-8 c’est un peu le petit frère mignon de R2.

La société française Sphero est connue pour ses boules pilotables avec un smartphone et a logiquement proposée à Disney de faire une version BB-8 avec un système d’aimant pour la tête.

Pré-requis : Star Wars 7, ici j’ai acheté la version Blu-ray, BB-8 de Sphero bien-sûr et un smartphone avec l’application Sphero BB-8.

BB8-Sphero-Star-Wars (4)

On peut le balader sur le sol, lui faire faire des mimiques comme « Non, non, non » ou le faire acquiescer, faire un 8 sur le sol et plein d’autres.
Mais revenons à nos moutons, dans l’appli il y a un mode Regarder avec moi.

BB8-Sphero-Star-Wars (1)

Il faut lancer le film, poser son smartphone  et mettre BB-8 en charge pour qu’il réagisse à ce qu’il se passe à l’écran. Ça marche exactement comme avec Shazam, le smartphone écoute le film et repère en temps réel à quel moment du film nous sommes pour envoyer des infos à BB-8 qui va réagir.

Concrètement, il réagit en bougeant la tête et en parlant, il est par exemple fan de Rey et kiffe quand elle est à l’écran. Par contre quand le méchant Kylo Ren apparaît il a peur ^^ C’est un petit compagnon malicieux qui fera fondre les fans, comme les enfants.

BB8-Sphero-Star-Wars (2)Au début il était totalement amorphe et muet, car je l’avais mis trop loin de la télé et mon smartphone n’arrivait pas à se repérer. Il n’y a aucun message d’erreur c’est dommage. En mettant le smartphone et BB-8 devant ma télé, il a tout de suite réagit ! Je conseille d’ailleurs de le mettre devant la télé car s’il est à côté de vous, vous allez dans cesse quitter les yeux de l’écran pour le regarder 🙂
Le smartphone donne aussi plein d’informations sur les personnages quand ils apparaissent à l’écran. C’est sympa mais dans ce cas il vaut mieux avoir le smartphone devant soi (même si chez moi ça ne marchait pas.)

Au final, j’ai trouvé cette expérience originale et fun, même si je n’achèterai pas BB-8 de Sphero juste pour cette fonctionnalité. C’est un plus pour les possesseurs de BB-8 ou les fans hardcore de Star Wars.

 

BB-8 est disponible à partir de 139€ sur Amazon.

BB8-Sphero-Star-Wars (3)

BB8-Sphero-Star-Wars (3)

 

Avr 12

[Ciné] Critique : Le Livre de la jungle (2016)

Le-Livre-de-la-jungle-2016-affiche

Disney manquerait-il d’idées ? Cela au point de ressortir des classiques vieux de près de 50 ans ? Il semblerait oui, mais ne nous trompons pas sur un point : il y a dépoussiérer un classique d’un côté, et le piller sans trop de respect de l’autre. L’ère des suites Direct To Video torchées pour de mauvaises raisons (le livre de la jungle 2, le roi lion 2 et 3, Aladin 2 et 3, une très longue et fastidieuse liste) a pris fin depuis une petite dizaine d’années, et la firme aux grandes oreilles semble revenu à un petit âge d’or. C’est dans ce contexte et cette époque d’animation à maturité que nous retrouvons un classique de la littérature, une fois encore adapté avec les gros moyens.

Le-Livre-de-la-jungle-2016 (2)

Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de soi, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un pyton à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louis, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu.

Premier constat : le film est bon, et surtout un poil plus fidèle au livre original que ne l’était la version de 1967. Un point à largement pondérer, le film étant plutôt une réinterprétation du dessin animé qu’autre chose, notamment pour le personnage du roi Louis, n’ayant jamais existé dans le livre. De même, la réutilisation de 2 chansons du répertoire, dispensable mais finalement agréable. Le récit, structuré en petits actes, est relativement semblable au format nouvelle (15 nouvelles réparties sur 2 livres), bien que très simplifié (l’essentiel des personnages n’apparaissant pas) et s’autorisant des changements majeurs. Sur ces deux derniers points, je conseillerais vivement la lecture du matériau de base. Difficile d’en vouloir à Disney qui, s’il devait vraiment se confronter à l’œuvre, accoucherait d’une trilogie et devrait renouer avec la thématique de deuil, clairement abandonnée ou ellipsée depuis le Roi Lion.

Bagherra (voice of Ben Kingsley) mentors Mowgli (newcomer Neel Sethi) in "The Jungle Book." In theaters Oct. 9, 2015, the all-new live-action epic adventure tells the tale of Mowgli, a man-cub raised in the jungle by a family of wolves, who embarks on a captivating journey of self-discovery when he’s forced to abandon the only home he’s ever known. Concept art by: Jonathan Bach. ©2014 Disney Enterprises, Inc. All Right Reserved.

Passé ce petit regret, le scénario est bien construit, la durée idéale et les scènes convaincantes. Le rythme est relativement lent malgré les nombreux enchainements, ce qui est sans doute trop rare dans les productions récentes. Dans ses codes, son approche et son dénouement, le récit reste adapté aux enfants sans être infantilisant (oui toi, la reine des neiges).

Le ton, justement, est à la fois plus grave et un peu plus adulte, mais ne délaisse pas sa cible jeune qui trouvera son compte par petites touches via différents animaux mignons, ainsi qu’avec un Baloo campé par l’excellent Bill Murray. Le casting vocal, d’une manière générale, est une grande réussite du film. Difficile de voir une voix sortir du lot tant cela est irréprochable, encore qu’Idriss Elba, impérial en Shere Khan, campe le méchant Disney le plus convaincant depuis bien longtemps. Le seul acteur « physique », le très jeune Neel Sethi, est en demi-teinte. L’air un peu absent sur pas mal de scènes, mais attachant malgré tout. Surtout, il est impossible d’oublier le travail de composition et d’invention titanesque de ce rôle, tourné pour la majorité en fond vert et face à des acteurs ne ressemblant en rien au résultat final.

Le-Livre-de-la-jungle-2016 (1)

Enfin, la partie technique est proprement bluffante, d’un réalisme poussé à l’extrême, particulièrement avec les différents animaux. Niveau de détails, expressions, jeu de lumière, la marge de progression parait vraiment faible. Il n’y a que sur la 3d que j’émettrais une réserve. Celle-ci est clairement de qualité, mais la perte de contraste qu’elle engendre et ma très difficile adaptation (image floue pendant 3-4 min avant une sensation de netteté) me font toujours douter de ce procédé sans doute en fin de vie.

Sans être un chef-d’œuvre, ce livre de la jungle version 2016 reste une très bonne expérience pour tous les publics. Toujours une version édulcorée et arrangée du livre, mais un bon petit film d’aventure, artistiquement fabuleux.

 

Date de sortie : 13 avril 2016

Durée : 1h 46min

De : Jon Favreau

Avec les voix originales de : Bill Murray, Ben Kingsley, Idris Elba, Scarlett Johansson, Christopher Walken, Lupita Nyong’o

Avec les voix françaises de : Lambert Wilson, Leïla Bekhti, Eddy Mitchell,..

Mowgli (newcomer Neel Sethi) and Bagheera (voice of Ben Kingsley) embark on a captivating journey in “The Jungle Book,” an all-new live-action epic adventure about Mowgli, a man-cub raised in the jungle by a family of wolves, who is forced to abandon the only home he’s ever known. In theaters April 15, 2016. ©2015 Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

 

Fév 12

[Ciné] Critique : Zootopie

En 2006, Disney a racheté Pixar et le génial John Lasseter alors directeur artistique de Pixar a été nommé directeur créatif de Pixar et Disney. Très bonne idée de la part du studio, car il a su insuffler la Pixar Touch au sein d’un département mal en point chez Disney (oui Chicken Little et plein de Direct-to-dvd). Le tout dernier Disney ressemble à s’y méprendre à un Pixar, c’est une de ses nombreuses qualités.

Zootopie-affiche-Disney

Synopsis :

Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia !
Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque…

ZOOTOPIA

Soyons clair d’emblée, j’ai adoré le film ! Zootopie est un film intéressant à suivre, avec des personnages hauts en couleurs et une intrigue plus fine qu’il n’y paraît. Le gros point fort du film c’est son humour, on passe un très bon moment. A noter que pour une fois tout n’est pas dans la bande-annonce. Grâce à la double lecture enfant/adulte (merci John Lasseter),  le film possède des personnages mignons et rigolos pour les enfants, mais aussi des références (très bien amenées d’ailleurs ^^) uniquement compréhensibles par un adulte. Les personnages sont dans l’ensemble bien travaillés et ne font pas perso-pour-peluche-et-goodies.

ZOOTOPIE

Autre point très Pixarien, il n’y a pas plusieurs chansons dans le film et c’est tant mieux. Juste une au générique de fin avec une mise en avant de Shakira à la limite du clip (avec Shakira en gazelle évidemment).

Visuellement c’est impeccable, voire bluffant à certains moments. La direction artistique est maîtrisée, c’est du beau boulot. C’est coloré, les fourrures sont bien reproduites et il y a une bonne diversité d’animaux.

ZOOTOPIE

Au final, ce Disney est très réussi, avec son univers original et surtout son humour et ses personnages hauts en couleur. Zootopie dure 1h48 et ça passe très vite, un bon divertissement pour toute la famille.

 

Date de sortie : 17 février 2016

Durée : 1h 48min

De : Byron Howard, Rich Moore

ZOOTOPIA

Bande-annonce :

 

Nov 16

[Concours] 9 x 2 places à gagner pour le film Le Voyage d’Arlo sur le blog.

Logo_Le_Voyage_d'Arlo

Nouveau concours sur le blog ! 9 personnes seront tirées au sort, pour gagner chacun 2 places pour «Le Voyage d’Arlo » de Disney Pixar qui sort le 25 Novembre au Cinéma. En savoir plus »

Nov 13

[Ciné] Critique : Le Voyage d’Arlo

Voyage-d-Arlo-Good-affiche-dinosaur (2)

Après le succès critique et publique (totalement mérité) pour Vice Versa en début d’année (voir ma critique de Vice Versa), Pixar passe la seconde avec désormais 2 films par ans (les meilleurs années.)

Est-ce que le génial studio va tenir le rythme et surtout maintenir la qualité ? Réponse dans cette critique du Voyage d’Arlo : En savoir plus »

Oct 05

[Concours] Gagnez 1 Blu Ray et 4 DVD du film « À la poursuite de demain » 

ALPDD

Nouveau concours sur le blog ! 5 personnes seront tirées au sort, pour gagner 1 Blu Ray et 4 DVD du film « À la poursuite de demain » de Disney.

TOMORROWLAND

Le film est déjà disponible en avant-première digitale et le 06 Octobre en Blu-Ray, DVD et Vidéo à la Demande. En savoir plus »

Juil 10

Concours Ant-Man : Gagnez 5x 2 places de cinéma

A l’occasion de la sortie du nouveau blockbuster Marvel Ant-Man le 14 juillet, voici un concours qui tombe à pic !
Je vous fais gagner 5 x 2 places pour aller voir Ant-Man au cinéma. Il y aura donc 5 gagnants tiré au sort. Ce concours est accessible pour la France Métropolitaine.

—————–

[EDIT] Le concours est maintenant terminé !!

Merci à tous pour vos réponses pleines d’imagination !

– Les gagnants ont été tirés au sort par Random.org et sont :

– FanfanCindy

– Gunaratnam

– Alrick

– Isabelle de Guinzan

– Mister_Skid

Je vous contacte par email !

—————

Affiche-Ant-Man

« OK mais on fait comment pour gagner nos places ?? » En savoir plus »

Juil 10

[Ciné] Critique : Ant-Man

C’est le retour de la double critique sur le blog ! 2 avis différents qui sont là pour rappeler qu’un avis est toujours subjectif et dépend de la personne qui le donne. Il n’y a pas UNE vérité, il y a DES avis.

Affiche-Ant-Man

 

La critique de Guifou :

A la vitesse d’une planche à billet au galop, Disney décline ses licences Marvel au kilomètre. On pourrait lui reprocher si les films étaient décevants, hors c’est loin d’être le cas. Assez moyen voir nanardesque il y a encore quelques années, la machine est depuis en route et le succès critique est là, même si ce n’est pas toujours le cas. Ant-Man n’était sans doute pas la licence la plus évidente, et c’est en cela qu’il est le plus intéressant. En savoir plus »

Mai 19

[Ciné] Critique : Vice Versa (Pixar)

  #DisneySocialClub

Affiche-Vice-versa-pixar

Attendu depuis très longtemps, Pixar sort enfin Vice-Versa son nouveau film d’animation. Réalisé par Pete Docter, le papa de Là-Haut, le film s’avère être une véritable pépite cinématographique. Une œuvre magistrale et probablement le meilleur film d’animation des studios Pixar !

Vice-Versa c’est l’histoire de Riley, une enfant de 11 ans qui rentre dans sa période de préadolescence. Enfin ça c’est l’histoire extérieure. Car ce que nous allons suivre surtout c’est ce qu’il y a dans la tête de Riley. Ces émotions qui la contrôlent. On y retrouve donc Joie, Tristesse, Colère, Dégoût et Peur. Cinq émotions qui vont contrôler la vie de Riley. Chacune de ces émotions est un petit être vivant. Et forcément elles ne s’entendent pas forcément. Surtout en ce qui concerne Joie et Tristesse. Et évidemment les ennuis commencent lorsque Tristesse transforme certains souvenirs joyeux de Riley… En savoir plus »

Jan 29

[Ciné] Critique : Les nouveaux héros.

Les-nouveaux-heros_Big-hero-6 (5)

N’ayant absolument pas vu ni synopsis ni bande annonce, c’est avec l’esprit aussi vierge qu’une princesse Disney que j’ai pu découvrir le très attendu Les Nouveaux Héros. Adaptation libre d’un Marvel apparu en 1998, les nouveaux héros se risque à utiliser une franchise sous forme de cross-over. Reste que si les grandes lignes sont les mêmes, l’approche est totalement différente du Comics. L’univers, la thématique plus édulcorée, les noms et les caractères, tout cela a été changé à la sauce Disney Animation. En savoir plus »

Articles plus anciens «