Test de Street Fighter V (avec le mode histoire)

Street-Fighter-5-title

Mon premier Street était Street Fighter 2 Turbo sur Snes, assurément un grand jeu à l’époque avec des personnages charismatiques, une prise en main simple mais avec une belle courbe de progression. C’était d’ailleurs mon premier jeu Snes ! Je n’ai rejoué à la série qu’à la sortie du 4, car j’avais eu le stick arcade SFIV de Madcatz.

Street Fighter V (2)

Me voici donc avec la 5ème mouture (on ne compte pas les prime ultra remix ^^) que j’ai eu envie de tester après avoir été au Red Bull Kumite (et aussi car le lancement du jeu a été chaotique tant plein d’aspects n’étaient pas finis). Plusieurs mois après la sortie, que vaut le jeu pour les personnes qui le prendraient maintenant ? J’ai attendu de pouvoir jouer au nouveau mode histoire avant de donner mon avis complet :

C’est le premier épisode majeur à arriver sur la current gen et visuellement les décors sont sympa, surtout celui avec les visages géants de Bison, Akuma (qui n’est pas encore jouable) et autres..

C’est globalement bien animé en arrière-plan plan même si le cœur du jeu n’est pas là. Mais c’est suffisant pour un jeu de baston sur current gen.

La première chose qui frappe c’est le design de certains personnages, qui ont un goût douteux comme Ken et son poulpe jaune fluo sur la tête. C’est simple on a du mal à le reconnaître. Pareil pour Dhalsim qui avait le même look depuis des années, même sur SF4, et ressemble maintenant à un clodo barbu, un comble :

dhalsim-sf5
Heureusement des nouveaux personnages cools sont arrivés, Rashid, Necali ou encore Nash. Ce mixer créatif foireux a épargné d’autres personnages iconiques comme Chun-Li et dans une moindre mesure Ryu.
Le cœur du jeu et ce qui fait le succès de SF5, c’est son gameplay efficace et sans fioritures. Capcom a écouté les critiques et simplifié son gameplay sans dénaturer le jeu.

Les coups spéciaux sont plus faciles à sortir, il n’y a opus de distinction entre un coup au corps à corps et un coup à mi-distance. Les chopes sont plus lentes et plus faciles à contrer. On sent que Capcom a beaucoup observé et écouté les joueurs

SFV

La jauge de V-trigger augmente rapidement et permet pour certains d’améliorer leurs dégâts et pour d’autres de profiter de ça pour fuire une mauvaise passe.

Street Fighter 5 favorise les combos et les contres qui font de gros dégâts. La jauge d’étourdissement se remplit vite si le joueur se fait enchaîner et il perd encore plus de vie. Cela donne des rounds parfois très rapides et nerveux.
Le mode histoire dispo à la sortie du jeu est une grosse blague, qui semble avoir été mis là à la va-vite. On enchaîne 3 rounds (même pas 3 matchs !) en 2 minutes entrecoupés de cinématiques niaises (en images fixes) et hop, 100% terminé pour un personnage, allez au suivant !

Capcom avait promis pour juin un DLC gratuit qui apporte un vrai mode histoire. Intitulé “A shadow falls”, il est calqué sur le mode histoire de Mortal Kombat avec une succession de combat et de cinématiques. C’est pas trop tôt, des mois après la sortie ! J’ai attendu avant de publier ce test pour pouvoir donner mon avis sur l’ensemble du jeu.

Street-Fighter-V

Déjà d’emblée on a le droit à des cinématiques faites avec le moteur du jeu ce qui est un bon point car visuellement le rendu est propre. Par contre il y a des bugs de collisions honteux pour un jeu sorti il y a plusieurs mois, Capcom ne sont pas les rois de la finition ! L’histoire en elle même est d’une nullité sans nom, les combats se déclenchent pour des prétextes tous plus nuls les uns que les autres ! Et bien sûr ça ne dure qu’un round. Là où Mortal Kombat cherchait un peu de cohérence et des combats logiques, on ne trouve dans Street Fighter V qu’une succession aléatoire de combats entrecoupés de bla-bla tellement clichés ! Je sais que c’est très difficile de créer une histoire avec des combattants hyper variés et de les faire tous combattre, mais là on sent qu’il a fallu pondre le truc rapidement. Ce qui est naze c’est que sous prétexte de nous faire essayer tous les personnages, on va se battre du côté des gentils puis des méchants le round d’après avant de revenir du côté lumineux.

Au final ce mode histoire comble une lacune de la sortie, mais il est bourré de défauts. Malgré cela, je trouve que Street Fighter 5 est meilleur avec ce mode.

Street-Fighter-V-ryu
À part l’histoire, Il y a le mode défi qui permet de faire des matchs convenables mais sans saveur. On enchaîne les ennemis en conservant sa barrre de vie et en dépensant des points pour reprendre de la vie ou s’offrir de bonus.

On ne peut pas faire de versus contre l’ordinateur c’est quand même dingue !

Niveau online, le matchmaking était foireux au début mais j’ai trouvé que ce n’était plus un souci. On trouve son adversaire rapidement et le match se déroule correctement, sans lag ou autre.
À la sortie de la PS4, la totalité des manettes et accessoires PS3 ont été déclarés incompatibles, pour des raisons variées mais surtout mercantiles. Bonne nouvelle avec Street Fighter V, les sticks PS3 (dont le mien) sont de nouveau compatibles, non pas via la PS4 mais dans un menu du jeu qui permet de détecter les “anciens accessoires”.

Quel plaisir de jouer avec un bon stick arcade, même si c’est jouable à la manette sans souci.

Au final Street Fighter 5 est une évolution bienvenue de son prédécesseur, avec des personnages nouveaux agréables à jouer, un système de jeu simplifié et accessible tout en gardant quand même de l’attrait pour les pros. Visuellement joli, on ne peut pas en dire autant de la moitié du casting avec du mauvais goût et quelques massacres (RIP Ken et Dhalsim). Le jeu est sorti en early access au prix fort, c’est dommage mais maintenant il devient intéressant ! L’ajout gratuit (encore heureux) du mode histoire vient palier un manque. Un jeu de baston à recommander malgré tout tant il est agréable.

Note : 15/20

 

Mika-Street-Fighter-V

Pin It

3 Comments

  1. 13 juillet 2016
    Reply

    Je suis tellement fan de ce jeu, quel régal

  2. vincent
    16 juillet 2016
    Reply

    oui mais le mode arcade…. c’est l’essence du street fighter ! la base d’un truc qui permet de s’entrainer et s’amuser! (cf: CVS2 Arcade mode avec shin akuma/ultra rugal en récompense !)

    phrase de vieux: “c’était mieux avant…”

    Capcom si tu m’entend. arrête de nous faire vieillir trop vite.

  3. 17 juillet 2016
    Reply

    Au final le mode histoire de MK ou même de Injustice semble vraiment plus chiadéeet mieux mis en scène un comble :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.