Test de la paire d’enceintes actives Klipsch The Sixes

Après avoir testé et adopté l’enceinte portable Klipsch The One, j’étais ravi de pouvoir tester chez moi un autre membre de la gamme Heritage Wireless de Klipsch : The Sixes
Pour rappel, Klipsch est une marque américaine pionnière en matière de son, qui propose depuis quelques années des produits au look délicieusement rétro mais toujours avec une qualité sonore optimale et des fonctionnalités modernes.

Un bel Heritage

La première chose qu’on remarque sur les Sixes, c’est ce design neo-rétro avec un coffret en bois, noyer ou ébène, du plus bel effet pour se fondre dans n’importe quel intérieur. Les touches de cuivres donnent un côté rétro et élégant.

A l’arrière les enceintes possèdent un évent bass-reflex. Des grilles sont présentes en façade pour donner une touche de modernité, mais sont amovibles grâce à un système magnétique. Sans les grilles, le style des The Sixes est plus rétro.


L’enceinte droite est la principale, elle se branche au secteur et est relié à l’autre enceinte par un câble de liaison très long (6m), ce qui permet de les placer à peu près n’importe où dans une pièce, surtout si le courant est à proximité de l’enceinte droite. Les enceintes The Sixes sont livrées avec une télécommande, le câble de liaison (tressé et assez robuste), un câble d’alimentation, un câble mini-jack, un câble optique et un câble USB.

La connectique est plutôt complète, avec optique, mini-jack, LFE out, USB, optique, RCA ligne, phono et Bluetooth. Il manque juste le Wi-Fi pour une qualité de son bien meilleure que le Bluetooth.
Ces enceintes peuvent donc se brancher sur l’ensemble des appareils du marché.

Elles font un certain poids, plus de 7kg chacune !
En façade, c’est épuré mais simple d’utilisation, comme pour le reste de la gamme Heritage Wireless. Un interrupteur pour la mise en marche, un potentiomètre pour la sélection de la source, un autre pour le volume et c’est tout ! La télécommande permet de faire la même chose sauf allumer les enceintes à distance sauf si elles sont en veille.

Un son de qualité

Pour tester la qualité de son, je les ai essayé dans plusieurs configurations. D’abord dans mon salon, pour écouter de la musique. Les enceintes se révèlent très puissantes, je suis content d’avoir une maison car avec un appartement je me serais fâché avec mes voisins ^^ La signature Klipsch c’est No bullshit, le son n’est pas trop fort en basse contrairement à du Beats by Dre par exemple. Question de préférence mais perso c’est ma came ce son riche et puissant dans déséquilibrer l’ensemble. Je l’ai ensuite branché en optique à ma télé directement et j’ai mis les haut-parleurs de chaque côté de la télé, le résultat est très satisfaisant (le son de base des télés n’est jamais top, vue l’épaisseur de nos appareils modernes).
J’ai été bluffé par le fait que le son semble sortir du milieu de la télé alors que les deux enceintes sont sur le côté. 

J’ai ensuite branché cette paire d’enceinte dans ma gaming room (J’y reviendrais dans un article à part ^^), couplée à un ordinateur en optique, vidéo-projecteur et image de 2,40m de large ^^ Le résultat était très bon, de quoi avoir une expérience home cinéma (sans spatialisation) satisfaisante. Il est possible de rajouter un caisson de basse en plus, ce qui n’est pas obligatoire mais rajouterais plus de graves, même si j’ai trouvé qu’il y en avait déjà pas mal. 

En bluetooth, le son est très bon avec les limites classiques de ce format compressé. Le son reste de très bonne facture. Qu’importe le mode, j’ai trouvé que le son était un poil meilleur sans les grilles qui doivent très légèrement modifier le son. 

Comme souvent avec Klipsch, le produit est très bon, mais les bonnes choses ont un prix et cette paire d’enceinte dépasse les 700€-800€, ce qui fait un bon budget.

J’ai apprécié tester pendant plus d’un mois cette paire d’enceinte qui envoie du lourd, avec un son toujours maîtrisé même à fort volume. Le design est délicieusement rétro, avec du bois et des touches de cuivre du plus bel effet. Dotée d’une bonne connectique, cette paire d’enceinte The Sixes de Klipsch est très polyvalente, dans une maison pour de l’ambiançage ou en home cinéma. Seul le tarif pourra refroidir. 

Note : 4/5

 

Les Plus

  • Son puissant et maîtrisé 
  • Design rétro réussi 
  • Connectivité 
  • Polyvalentes
  • Câble de liaison solide et long. 

Les Moins

  • J’aurais aimé le wifi 
  • Assez lourdes
  • Tarif élevé

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.