L’histoire de la manette Sony Dual Analog PS1, le chaînon manquant !

Sony-Dual-Analog-Dualshock-PS1 (7)

Récemment j’ai trouvé un lot PS1 intéressant sur Le bon coin et j’ai eu la surprise de voir une manette PS1 qui ressemble à la DualShock mais avec des différences subtiles qui sautent aux yeux des initiés. J’ai analysé cette manette qui vient s’ajouter à ma collection et il y a des choses intéressantes à dire !
Cette manette au doux nom de SCPH-1180 a des poignées plus longues que les autres manettes officielles PlayStation et les sticks sont concaves au lieu d’être convexes comme l’ensemble des manettes PS1, PS2 et même PS3 de l’époque.

playstation1-scph-1000-manette

Les différences ne s’arrêtent pas là mais je vais d’abord vous détailler l’histoire de cette manette atypique et plutôt rare :
Avec la sortie de la N64 et son stick analogique qui permet de mieux se déplacer dans un environnement 3D (et personnellement de jouer plus longtemps aux jeux sans avoir mal au pouce), Sony travaille sur une manette analogique et la commercialise en avril 1997. Contrairement à la future DualShock, cette manette a un seul moteur de vibration (au lieu de 2 pour la DualShock, comme son nom l’indique ^^) et encore seulement pour la version japonaise. En effet, aucun jeu prévu en Europe et US cette année-là ne comportait de vibration, Sony a décidé de ne pas intégrer le moteur de vibration pour des raisons de coûts. A savoir, il existe bien dans la manette l’emplacement et les circuits pour la vibration, seul le moteur manque ce qui donne une manette bien légère, à mi-chemin entre la manette originale PS1 et la DualShock, le chaînon manquant je vous dis 🙂

Sony-Dual-Analog-Dualshock-PS1 (2)
A gauche la DualShock, à droite la Dual Analog

Restée seulement 1 an en vente, cette manette a été le brouillon test grandeur nature auprès des joueurs de la DualShock,  tout d’abord concernant les sticks. Ceux-ci sont concaves (creux) et le revêtement est lisse. On est loin du rugueux arrondis de la DualShock. Ces sticks sont trop sensible, il faut les bouger au minimum pour éviter de partir en live.

Sony-Dual-Analog-Dualshock-PS1 (6)
A gauche la DualShock, à droite la Dual Analog

La prise en main est meilleure que sur les autres manette PS1 grâce aux poignées plus longues. C’est vraiment dommage que Sony n’ait pas conservé cette caractéristique, j’imagine que les avis des japonais (avec leurs petites mains) ont fait pencher la balance du nippon. Une autre caractéristique qui a pris forme en premier sur cette Dual Analog est la longueur des boutons L2 et R2. Contrairement à la manette PS1 classique, les boutons L2 et R2 sont de tailles différentes ce qui permet de mieux les identifier.

Sony-Dual-Analog-Dualshock-PS1 (5)
A gauche la Dual Analog, à droite la DualShock.

Une autre bonne idée de cette Dual Analog a été abandonnée par la suite : les boutons L2 et R2 sont plus éloignés des L1 et R1 et ont un rebord bienvenu. A savoir, les boutons L2 et R2 sont plus longs que la manette PS1 mais plus courts que la DualShock.
Enfin cette manette comporte un mode inédit qui a aussi disparu dans les autres manettes : le mode Flightstick. En effet, le tout premier accessoire analogique de Sony est le PlayStation Analog Joystick (SCPH-1110) qui permettait de jouer à des jeux comme Colony Wars. En raison de sa taille imposante et de son prix (70$), Sony a décidé d’émuler ce joystick dans sa Dual Analog.

PlayStation-Analog-JoystickLe bouton Analog possède donc 3 modes, le premier est le mode digital avec les sticks inactifs et donc la LED est éteinte. Ensuite le second mode est le mode Analog avec la LED rouge exactement comme la DualShock et enfin le mode Flightstick avec la LED verte. Le bouton ressort d’ailleurs plus que sur la DualShock et les joueurs avait tendance à appuyer dessus par inadvertance, Sony a donc revu sa copie pour la suite. Pour information, le mode Analog ne peut pas être verrouillé ou modifié par un jeu comme c’est le cas après avec la DualShock.

PS1_Dual_Analog_with_green-flighstick-mode

Au final, j’espère que cet article vous aura plu et que vous aurez appris au moins un truc. Avec ses multiples évolutions, essais et caractéristiques inédites, la manette Dual Analog de Sony est vraiment le chaînon manquant entre la toute première manette PlayStation et la plus célèbre et utilisée, la DualShock.

4 Comments

  1. 24 mai 2016
    Reply

    Intéressant, je ne savais pas ! Une belle pièce de musée. 😀

  2. 27 juin 2016
    Reply

    Je venais de lire le vol 1 de l’anthologie Playstation dans lequel l’histoire de cette manette est conté mais tu fais un bon résumé de ce modèle totalement brouillon qui deviendra par la suite la référence que l’on connait 🙂

    • 27 juin 2016
      Reply

      Merci, je ne savais pas qu’ils en parlaient dedans (je ne l’ai pas lu ce livre)

  3. Alex
    10 août 2017
    Reply

    Bonjour,
    Je viens de trouver cette manette dans un lot ps2.
    Merci pour ce résumé, maintenant je sais d’où vient cette manette.
    Toutefois, quels sont les jeux compatibles avec le mode Flightstick ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.