«

»

Déc 12

[Test] LittleBigPlanet Karting

Étant personnellement assez fan de l’univers des LBP, j’avoue avoir accueillit la nouvelle d’un épisode sur le kart avec scepticisme. Est-ce le jeu dérivé de trop ou une bonne surprise ? Réponse tout de suite !

Dès l’introduction du jeu on se sent vraiment dans LittleBigPlanet avec le côté loufoque de l’univers et la voix si particulière et agréable du narrateur attitré des LBP !

Puis le jeu commence exactement comme les épisodes plateforme, avec les mêmes types de cinématiques et graphismes cartonnés. S’en suit la configuration de son Sackboy (bon point on peut utiliser les éléments achetés des épisodes précédents) et du kart ! Le côté créatif du jeu colle bien à un jeu de karting avec la possibilité de customiser entièrement son kart. Personnellement j’ai opté pour un kart volant du plus bel effet, avec un son d’hovercraft.

Le monde se divise en 2 catégories jeu se compose d’un mode histoire, un mode en ligne et un mode communauté avec la possibilité de créer ses propres niveaux et surtout de jouer à ceux créés par la communauté de l’anneau. Le mode histoire n’est qu’un prétexte à une succession de course mais il a le mérite d’exister. Il est d’ailleurs relativement court si on ne fait que les courses principales (6 mondes en tout). Avec les épreuves annexes, en ligne ou local jusqu’à 4, la durée de vie est plus conséquente ! De plus, un des intérêts majeurs des LBP est la possibilité de jouer à des milliers de niveaux créés par la communauté. Des circuits comme Moomoo Farm de Mario Kart 64 ont été fidèlement reproduit, jusqu’aux bonus et aux armes ! J’ai pu tester entre autres un hommage à Space Mountain, un niveau Green Hill Zone de Sonic avec bumper et loopings ! 😀 

La différence entre un Mario Kart et un LittleBigPlanet se situe dans le déroulement de la course. Bien sûr il faut arriver premier mais pendant la course il faut aussi ramasser des objets (un classique des LBP : autocollants, objets de décoration du pod et autres) ainsi que de passer à travers des bulles pour améliorer son score. D’ailleurs le classement en ligne et classement des amis PSN prend en compte la place d’arrivée mais aussi les points engendrés par le ramassages des bonus. Cela donne un intérêt aux courses car les circuits ne sont pas mémorables. Seuls certains bien construits tirent leur épingle du jeu.

Pour varier des courses classiques, certains niveaux proposent un combat en arène où le vainqueur est celui qui a le plus détruit d’adversaire. Enfin certains boss vous donnent des objectifs spéciaux comme garder un œuf le plus longtemps possible ou de lui tirer sur une chenille géante lors d’un parcours très arcade.

Lors des courses, il faut passer par sur des bornes spéciales pour récupérer des armes offensives et défensives, indispensables pour finir premier ! Le hic c’est que les logos des armes ne sont pas très parlants et on a du mal à assimiler ce qu’elle font et on tire pour voir. Comme dans tout bon Mario Kart-like, les armes sont plus intéressantes quand on est largué. LBP Karting propose un item forward qui accélère momentanément le temps et permet de revenir en 2-3ème place même loin après la 8ème place ! Pour gagner il faudra bien sur un peu de chance mais aussi utiliser le dérapage à bon escient, car il donne du boost si on dérape correctement. 

Graphiquement le jeu assez joli même si la PS3 peut faire mieux. L’aliasing est assez prononcé, mais les modèles de kart et les sackboy sont bien modélisés. Au niveau des circuits, c’est coloré et enfantin, chaque monde à son thème. Petit détail sympa : la musique est adaptée à chaque niveau et le premier niveau dans l’espace nous lance du Feed Me (Grand Theft Ecstasy) ! Le monde dans l’espace est le plus réussi au passage.

 Au final, je trouve ce LBP Karting sympathique, fidèle à la série et à ses codes à défaut de renouveler le genre du karting loufoque. Loin d’être leader sur son marché, LBP Karting propose une alternative qui plaira aux plus jeunes ainsi qu’aux fans de l’univers.

Note : 14/20

LittleBigPlanet Karting est sorti le 7 novembre en exclusivité sur PS3. Une version Vita serait plus que logique ! 

A savoir : Toutes les images du test ont été prises avec ma PS3 via le système de photos du jeu. A la manière d’un Wipeout on peut faire pause à tout moment et zoomer à volonté pour prendre le bon angle.

 

 

 

(1 commentaire)

  1. blog prof

    Avouons quand même que le design est totalement irrésistible, non ? Ce côté rondouillard et épouvantail, je suis fan !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.