Test de Pode sur Switch

Pode a été montré discrètement à l’E3 2018, à peine annoncé qu’il est déjà sorti. Ayant remarqué une belle direction artistique et une promesse de puzzle game coop, j’ai absolument voulu tester ce jeu sur Switch !

J’ai demandé un code review et je l’ai eu rapidement. Je me lance dans le jeu, la direction artistique est réussie, les personnages sont mignons et les premières énigmes sont simples.

Le premier personnage est une boule qui peut planer et émettre de la lumière (le décor pousse d’ailleurs grâce à cette lumière). Le second est un roc, que dis-je, une péninsule, plus lourd mais qui a la capacité d’avaler des rochers ou même son compagnon, de passer dans des tunnels et d’activer des interrupteurs. Il est possible de faire le jeu en solo, un bouton permet d’intervertir les 2 personnages mais je recommande vraiment de le faire en duo, car 2 cerveaux ne seront pas de trop.

En effet très vite on se retrouve bloqué (petite session avec madame) et on essaie tout pendant une demi-heure avant que madame ne se lasse. Je persévère de mon côté et trouve la solution de l’énigme par hasard. Peu à peu je me rends compte des 2 problèmes du jeu, qui sont liés. D’abord le level design et le game design ne sont pas parfaits, loin de là. Les personnages ont des capacités qui vont devenir plus nombreuses au fil de l’aventure, elles sont totalement obligatoires pour passer les niveaux et je trouve qu’elles sont mal amenées. Avec un game design réussi, chaque capacité serait utilisée par le joueur lors d’une énigme très simple avant de pouvoir l’utiliser en combinaison d’autres. Ensuite le niveau de difficulté des énigmes devient vite très relevé et sans aucune aide visuelle, d’indicateur typique d’un level design réussi. Sur le menu pause, une image résume les actions possibles et elle en oublie beaucoup. Du coup on se retrouve coincé, on essaie beaucoup de solution avant de jeter l’éponge puis on y revient plus tard, sans trop d’envie. De mon côté je n’ai aucun souci à aller voir une solution en ligne mais quand j’ai testé le jeu, il n’était pas sorti et donc il n’y avait aucune vidéo de walkthrough (vidéo qui montre des niveaux entiers et permet de voir ce qu’on a pas remarqué).

Mon test est publié assez tard par rapport à la sortie car j’étais tellement bloqué que j’attendais qu’une vidéo sorte. C’est terrible quand même. Et j’ai trouvé un walkthrough assez bien foutu en coop, hallelujah ^^ Et la solution était tellement tordue que je n’ai pas de regret. Enfin j’ai quand même des regrets car le jeu est pétri de bonnes idées avec des puzzles ingénieux, hélas ruinés par un level design raté et un manque d’indicateurs visuels. 

L’ambiance musicale a été réalisée par Austin Wintory et c’est assez réussi, zen avec un petit côté mystique.

La relation entre les 2 personnages est poétique, j’ai apprécié les différents pouvoirs et possibilités qui sur la fin donnent un jeu très cool par moment avant de tomber sur un endroit mal conçu qui casse l’expérience.

Niveau durée de vie, Pode compte 10 petits mondes avec 6 niveaux. Ça pourrait se faire rapidement si on ne bloquait pas des heures sur certains niveaux !

Bref, vous l’aurez compris, Pode est un petit jeu indé charmant, avec une belle direction artistique mais qui souffre d’un level design raté et d’un manque d’indicateurs qui pourraient aider le joueur. Cela donne un jeu frustrant, en solo comme en coop, malgré de bonnes idées et une complémentarité des personnages réussis. 

Je suis partant pour une suite qui corrige ses défauts. 

Note : 2,5/5

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.