Test de Ghost of Tsushima : Director’s Cut (PS5)

Après avoir testé et kiffé Ghost of Tsushima l’année dernière sur PS4 (premier modèle), j’avais apprécié la version de compatibilité PS5 qui apportait de la 4K 60fps à un jeu déjà magnifique !
Quand j’ai vu l’annonce de la version Director’s cut, j’étais assez dubitatif car pour moi rien ne justifiait ce terme et les nouveautés annoncées se résumaient à quelques améliorations et surtout un DLC solo.
Quand PlayStation m’a proposé de le tester, j’ai tout de suite accepté pour voir si cette version valait le coup/coût.

La première différence avec la version de compatibilité PS5, c’est une amélioration graphique qui va au delà d’un boost de résolution. Des modèles et des textures ont été refaits, le jeu est encore plus beau ! (Cette version Director’s Cut est disponible sur PS4 mais bien sûr pas d’amélioration graphique)

Le monde de Tsushima n’a pas l’air d’être un jeu PS4 boosté mais profite bien de la puissance de la PS5. Chaque fleur, champ, arbre bénéficie d’un traitement spécial, le tout magnifié par les effets de lumières et toujours ce cycle jour-nuit qui donne des moments encore plus beaux. (Comme d’hab les images de ce test sont issues de ma PS5)

Le gros plus qui justifie à lui seul l’extension c’est l’ajout de l’île d’Iki, qui loin d’être une simple extension va apporter son lot de nouveauté mais surtout va permettre de creuser plus en profondeur le personnage de Jin et son passé. Même si cette île est disponible rapidement lors de l’histoire principale, je conseille vivement de la faire une fois le jeu terminé. L’attachement au héro en sera plus fort.

L’île d’Iki est l’occasion d’avoir des paysages différents de l’île principale, avec des décors absolument magnifiques ! Les gorges avec des saules pleureurs violets qui les surplombent, les épaves de bateau, les villages abandonnés où la végétation a repris ses droits, j’en passe.
Au rayon des nouveautés, les ennemis vont surtout faire appel à des shamanes (déjà rencontrés dans le très cool et gratuit mode Legends), qui donnent de la force aux guerriers et forcent à les attaquer en premier. Le reste des types d’ennemis n’a pas changé et il est toujours aussi important d’adapter son style de combat à l’adversaire. La seule différence c’est que certains ennemis vont changer d’armes en cours de combat, par exemple ils vont laisser leur épée pour attaquer à la lance. Il faut donc s’adapter même en cours de combat.

Pour ceux qui jouaient en mode Kurosawa (noir et blanc et langue en jap), la synchronisation labiale prend maintenant en compte les voix japonaises.
Une nouveauté qui s’est fait attendre c’est le système de verrouillage des ennemis, qui arrive bien tard mais c’est une bonne nouvelle pour les nouveaux joueurs. Il est enfin possible de verrouiller un ennemi pour se concentrer dessus.

Votre cheval adoré (oui je sais #TooSoon si vous avez fini le jeu original) a enfin la possibilité de charger des ennemis, ce qui est très pratique pour foncer dans le tas et en dégommer certains avant d’affronter le reste. D’ailleurs le jeu va vous aider lors d’affrontement en forêt avec beaucoup d’ennemis, en faisant intervenir systématiquement une bande de l’île d’Iki pour vous prêter main forte.

Au rayon des améliorations PS5, il est à noté des chargements plus optimisés, la 3D audio et enfin le retour haptiques des vibrations et l’utilisation des gâchettes adaptatives de la DualSense qui renforcent l’immersion.

En terme d’ajout de contenu, des épreuves d’archer ont été rajoutées, ainsi qu’un mini-jeu de rythme avec le gyroscope de manette et des phases différentes avec le grappin. Evidemment il y a toujours des campas à libérer et plein de collectibles à ramasser pour les fans du 100%. La durée de vie globale est environ de 15-20 heures, dont 5 heures pour la quête principale seule.

Parlons ders choses qui fâchent, le tarif. Comme beaucoup de joueurs je regrette que l’upgrade soit au prix fort, voici un résumé des tarifs :

  • Si vous avez le jeu PS4 de base, la version Director’s Cut est à 19,99€ pour PS4 ou 29,99€ sur PS5
  • Si vous avez le jeu en version PS4 Director’s Cut et que vous voulez passer sur PS5, c’est 9,99€ supplémentaire ! 
  • Si vous souhaiter acheter le jeu sur PS5 sans avoir de version PS4, c’est entre 69 et 79€

La taxe Next Gen est bien présente et c’est dommage même s’il y a pas mal d’améliorations.

Finalement, je recommanderai cette version Director’s Cut à ceux qui ont vraiment apprécié le jeu de base et qui veulent en avoir plus sur Jin et son passé. Ceux qui n’ont pas aimé ne changeront pas d’avis. Personnellement j’ai beaucoup apprécié cette excursion sur l’île d’Iki avec ses nouveautés et ses paysages magnifiques. Pour ceux qui n’ont pas joué au jeu, je vous conseille vivement de vous y mettre car vous aurez  la version ultime de Ghost of Tsushima (encore plus sur PS5) et vous allez kiffer !

Note : 4/5

Les plus :

  • De nouvelles zones magnifiques
  • Une plongée interessante dans le passé de Jin
  • Des nouveautés bienvenues
  • Upgrade graphique en plus de la 4K dynamique et 60 fps
  • Vibrations DualSense (retour haptique)
  • Synchro labiale Jap

Les moins :

  • Le tarif élevé sur PS5
  • Durée de vie assez courte si on a déjà fini le jeu de base

 

Trouvez vous ce contenu utile? Partagez-le avec vos amis!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.