[Ciné] Critique : Les cowboys

Habitués au rôle de scénariste, primé plusieurs fois pour des films de Jacques Audiard (Un prophète, De rouille et d’os et Dheepan), Thomas Bidegain réalise ici son premier film : Les Cowboys

Synopsis :
Une grande prairie, un rassemblement country western quelque part dans l’est de la France. Alain est l’un des piliers de cette communauté. Il danse avec Kelly, sa fille de 16 ans sous l’oeil attendri de sa femme et de leur jeune fils Kid. Mais ce jour-là Kelly disparaît. La vie de la famille s’effondre. Alain n’aura alors de cesse que de chercher sa fille, au prix de l’amour des siens et de tout ce qu’il possédait. Le voilà projeté dans le fracas du monde. Un monde en plein bouleversement où son seul soutien sera désormais Kid, son fils, qui lui a sacrifié sa jeunesse, et qu’il traîne avec lui dans cette quête sans fin.

Les-cowboys-film-affiche

Pour un premier film, c’est peu dire que le réalisateur fait fort, à plus d’un titre. Déjà le scénario est plus profond qu’il n’y paraît, avec (sans spoiler) une première partie du film assez sombre où François Damiens apparaît dans un rôle inédit et une seconde partie moins étouffante, avec de beaux paysages.

Une des forces du film est sa distribution, avec des acteurs très bon dans leur rôle. François Damiens était habitué aux rôles comiques (et ça lui réussissait bien), mais depuis l’arnacoeur et surtout la famille Bélier, on a commencé à penser à lui pour des rôles plus sombres. Ici il est parfait dans un rôle sombre, avec son lot de d’incompréhension et de colère. Son fils dans le film n’est pas en reste, il crève l’écran. Finnegan Oldfield fait partie des jeunes acteurs prometteur de la nouvelle génération. Il livre ici une prestation impressionnante, tout d’abord en retenu avec une montée en puissance. Je ne vous révélerai rien du film mais sachez que la seconde partie du film est la sienne. Enfin, l’acteur américain John C. Reilly fait une apparition remarquée et bienvenue, la classe américaine.

Les-cowboys-Damiens- (4)

Le sujet du film pourrait paraître opportuniste avec les évènements tels que l’attentat de Charlie Hebdo et la montée en puissance du Jihadisme. Il n’en est rien, le film a été écrit il y a longtemps et commence dans les années 80. C’est d’ailleurs à ce moment qu’a commencé le départ de premier français en Syrie et dans le Moyen-Orient. Le réalisateur se permet intelligemment beaucoup d’ellipses temporelles pour faire avancer le récit et ne pas s’ennuyer. Chaque marque temporelle correspond à un attentat célèbre, du World Trade Center en passant par les bombes dans le métro londonien.

Les-cowboys-Damiens- (3)

Au final, le film est bien plus profond qu’il n’y paraît, Thomas Bidegain signe ici un film maîtrisé et passionnant. Étonnamment ce film est un western comme son nom le laisse présager, mais un western moderne où les cowboys et les indiens ne sont pas aussi évidents.

 

Date de sortie : 25 novembre 2015
Durée : 1h45min
Réalisateur : Thomas Bidegain
Avec : François Damiens, Finnegan Oldfield, Agathe Dronne et John C. Reilly

Les-cowboys-Damiens- (1)

 

 

Trouvez vous ce contenu utile? Partagez-le avec vos amis!

Un commentaire

  1. 11 novembre 2015
    Reply

    Au vu de cette review, Définitivement sur ma todoWatchList de Novembre !
    Thx 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.