[Ciné] Critique : Le monde de Dory

Affiche-Le-monde-de-dory-Pixar

Étant un grand fan de Pixar, j’avais adoré (comme le reste de la planète) le monde de Nemo pour son monde coloré et ses personnages attachants. Donner une suite à ce film paraissait une mauvaise idée mercantile, il n’en est rien grâce à la particularité de Dory : elle n’a pas de mémoire, elle ne se rappelle de rien jusqu’au jour où des bribes d’infos lui reviennent sur sa famille… Je ne détaillerai pas plus le scénario, assez classique mais l’intérêt n’est pas là.

(Pictured) DORY. ©2013 Disney•Pixar. All Rights Reserved.
D’emblée je remarque que Pixar n’a pas amélioré visuellement les personnages. On est loin d’avoir le tout dernier rendu réaliste mais le but ici est de proposer une suite fidèle au premier. C’est une bonne chose car on pourra regarder les 2 à la suite sans se dire “ah comment il a mal vieilli le 1 !” Attention c’est tout de même très joli et ça se remarque surtout sur Marin pour moi.

FINDING DORY – Marlin and Nemo get guidance from a pair of lazy sea lions in an effort to catch up with Dory. Featuring Idris Elba as the voice of Fluke and Dominic West as the voice of Rudder, "Finding Dory" opens on June 17, 2016. ©2016 Disney•Pixar. All Rights Reserved.
J’ai aimé les moments de doute des personnages, les erreurs qu’ils font les rendent encore plus humains. Les nouveaux personnages sont dans l’ensemble réussis. Mention particulière au poulpe et au beluga qui permettent de sortir l’aventure de l’océan et de proposer des nouveautés visuelles et plus d’actions inédites. J’ai bien aimé aussi Dory bébé qui est tellement mimi ^^ Certains personnages secondaires sont complètement loufoques et amènent du fun bienvenu. Mais le film titille aussi notre fibre nostalgique avec des clins d’œils plus ou moins appuyé au premier film.

FINDING DORY – Pictured (L-R): Hank and Dory. ©2016 Disney•Pixar. All Rights Reserved.

Quant au doublage français, il est très correct avec toujours la voix de Dory (c’est celle qui fait la voix de Julia Roberts) et Franck Dubosc (assez bon dans le registre différent du père inquiet) mais avec l’arrivée de nouveaux personnages et voix comme Kev Adams (le personnage lui va bien), Mathilde Seigner (mouais) et Gilles Lellouche (intéressant dans le rôle du poulpe agoraphobe).

A noter que Samy Nacéri ne reprend pas son rôle de Crush la tortue cool, on comprend aisément pourquoi Disney ne lui a pas laissé… une seconde chance ^^

Clins d’œil au premier film, aventure, humour et tendresse, ce monde de Dory est une réussite sur tous les plans ! Une suite qui se justifie avec un scénario simple mais prétexte à plein de situations qui raviront les petits mais aussi les grands.

 

Date de sortie : 22 juin 2016

Durée : 1h 35min

De : Andrew Stanton, Angus MacLane

Avec : Céline Monsarrat, Franck Dubosc, Mathilde Seigner, Gilles Lellouche

 

Cerise sur le gâteau, le court-métrage Pipper qui précède le film est génial ! C’est drôle et plein de tendresse. Un petit bijou qui est techniquement magnifique (le rendu du sable, des plumes et de l’eau sont dingues !)

A quand une nouvelle compilation de tous les court-métrages Pixar en Blu-Ray et digital ??

Le-monde-de-dory-Pixar (4)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.