«

»

Mar 24

Test Escape Plan sur PS Vita

 

Escape Plan utilise avec brio l’ensemble des fonctionnalités tactiles de la PS Vita. Le pavé tactile à l’arrière de la console est très bien exploité et n’est pas gadget du tout. C’est même la principale différence entre ce jeu et un jeu iPhone.

Le principe du jeu est de faire échapper 2 personnages, Lil et Laarg, d’un centre en évitant les nombreux pièges et en trouvant comment interagir avec le décor pour pouvoir sortir de chaque salle. C’est à la fois un jeu de puzzle et de timing.

Les mécaniques de gameplay sont variés et inventives. Parfois il faut pousser un élément avec le pavé tactile, des fois il faut carrément boucher un trou duquel s’échappe un gaz mortel avec son doigt pour que les personnages passent sans étouffer. Je ne vous spoilerais pas plus mais il y a de quoi faire. C’est le concept du die&retry, on meurt souvent, parfois il faut vraiment persévérer pour trouver la solution mais c’est bien pensé.

Une brique innocente vous fait faire une chute mortelle

Hélas le jeu à un côté assez crispant, non pas par sa difficulté mais plutôt sa jouabilité qui est parfois brouillonne. Le meilleur exemple est la maniabilité du personnage quand il est en boule d’hélium, un pincement vers la droite le fait aller dans une direction et le même pincement le fait parfois aller en arrière ! À cause de cette imprécision on meurt souvent sans que ça soit notre faute. C’est dommage car il y a de bonnes idées dans Escape Plan mais elles sont gâchées par le fait qu’on a du mal à faire exactement ce que l’on veut avec le timing serré qu’il impose. Pareil pour déplacer des personnages secondaires comme les moutons, une pression du pavé tactile arrière vers la gauche ne le fait pas toujours aller vers la droite..

En clin d'oeil on voit Laarg prisonnier. A noter l'effet de profondeur agréable sur le brancard

Graphiquement le jeu a un style plaisant, tout en noir et blanc dans une ambiance glauque façon laboratoire et salle de torture. Les cinématiques du jeu sont composées d’images fixes en noir et blanc qui contiennent des parties animées. Le style général d’Escape Plan est harmonieux et donne univers convainquant.

Les musiques du jeu sont agréables et variées, avec du violon et des instruments à vent. Dans le niveau de fin nous avons le droit à la fameuse chevauchée des valkyries, épique !

Le jeu a une jouabilité 2D mais les décors et personnages sont en 3D. L’effet de profondeur est d’ailleurs assez sympa et rend le jeu beaucoup moins plat qu’il n’y parait. (Ndlr: ce n’est pas de la 3D relief bien sûr) On peut en plus zoomer et déplacer la caméra avec les sticks, ce qui ajoutera parfois une difficulté supplémentaire, mais bienvenue au jeu.

Grillé !!!

Les niveaux s’enchaînent assez vite, du moment qu’on trouve le moyen de sortir de la salle. On alterne des salles où l’on contrôle un des deux personnages et parfois il faut amener à bon port les 2 ensembles en utilisant les capacités de chacun. Lil peut être déplacé très rapidement en le pinçant avec l’écran et le pavé tactile quand on le fait boire une potion, il peut aussi flotter dans une bulle de savon ou en avalant de l’hélium. Son compère Laarg peut rouler et défoncer des portes mais aussi tomber lourdement sur le sol pour passer à travers le plancher.

L’humour est présent dans le jeu malgré cette ambiance glauque, avec les titres des niveaux : « Spa sympa » par exemple qui désigne une mare mortelle ou « Mon Gyroscope ce héros » et « une aventure touchante » dans la cinématique d’intro. Il y a aussi certaines situations où on écrase sadiquement un sbire, qui éclate dans une grosse gerbe de sang noire. Jouissif !

On est pas là pour buller...

Le jeu se compose de 4 mondes comprenant chacun 2 sections et composés d’une dizaine de niveaux qui se finissent assez vite. Comptez 3h max pour finir Escape Plan. C’est plutôt court, pour rallonger la durée de vie il faudra faire la chasse aux 3 étoiles (il faut finit vite et avec un minimum de gestes) et faire des défis comme mourir moins de 20 fois, balèze ! Si j’ai profité d’un code de 5€ de réduction grâce à la précommande de ma PS Vita et donc acheté le jeu 8€, je trouve qu’il ne vaut pas ses 13€, car bien trop court. (C’est le placement prix qui est trop élevé, à 8€ c’est un indispensable de la ludothèque PS Vita)

En conclusion, je trouve l’expérience Escape Plan agréable et novatrice en terme de gameplay et de réflexion mais frustrante par son approximation dans la précision du jeu qui fait parfois rager. Doté d’une durée de vie assez courte, on aimerait avoir plus de niveaux. Vivement une suite en tout cas !

Note : 14/20

Les cinématiques sont fidèles au jeu. A savoir : toutes les photos ont été prises sur ma PS Vita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.