«

»

Déc 07

Test de Tearaway : le petit bijou de la PS Vita ?

tearaway

MediaMolecule est un studio à part. On les connaît surtout pour les excellents LittleBigPlanet et leur personnalisation quasi sans limite. Annoncé l’an dernier en exclusivité sur PS Vita, Tearaway a tout de suite attiré l’attention avec ses graphismes « papier ». La PS Vita est une bonne console mais elle manque de bons jeux.
Est-ce que Tearaway est un énième LBP en carton ou plutôt de l’or en barre ? Réponse dans le test :

Tearaway_PS_Vita (8)

Le scénario est simple, vous être un messager (Iota si vous êtes un homme et Atoi si vous êtes un femme) qui a pour mission de délivrer un message unique au Vou. (Le joueur, en l’occurrence : vous ! 😀 )
A la différence de LBP, le jeu n’est pas en vue 2D mais se place derrière le personnage pour un jeu à la 3ème personne dans un environnement 3D. La caméra devient fixe par moment avec quelques ratés parfois, mais dans l’ensemble c’est du bon.

Tearaway_PS_Vita (4)

Le jeu fait la part belle aux possibilités d’interaction de la PS Vita et utilise de manière intelligente le pavé tactile arrière (nos doigts sont matérialisés dans le jeu pour faire des actions qui vont aider le héros, l’effet est bien pensé) mais aussi le gyroscope, l’écran tactile avant, le micro sans oublier les caméra avant et arrière. Loin de faire gadget, toutes ces interactions permettent de rendre l’univers du jeu encore plus crédible et on a vraiment l’impression d’interagir sur ce monde virtuel, plus que des mécaniques de jeu basiques.

Tearaway_PS_Vita (1)

Une des grandes réussites du jeu est sa direction artistique, avec des graphismes colorés et un monde tout en papier. Même une cascade qui coule est animée en papier, le héros ainsi que tous les personnages que l’on rencontre !

A savoir : Toutes les captures d’écrans sont issues de ma PS Vita ! (et ça se voit il y a du bon goût ^^)Tearaway_PS_Vita (11)

Le monde s’anime sous nos yeux de façon totalement crédible et quand on secoue la PS Vita tout tremble comme un livre en relief papier. Les développeurs de Tearaway ont le souci du détail.
Techniquement, les mondes sont relativement ouverts et un brouillard cache ce qui est assez loin, ce qui n’est pas choquant sur une console portable. De plus, la caméra est volontairement en vue trois quart pour être jouable sans voir l’horizon. Les textures sont belles, assez simples dû à l’effet papier mais très colorées.

Tearaway_PS_Vita (2)

Autre détail qui a son importance dans le jeu et qui est cher à MediaMolecule : la créativité ! (Un peu trop zélée dans mon cas ci-dessus ^^)

Par exemple un écureuil vous demandera de lui fabriquer une couronne. Sur un plan de travail, on a le choix de la couleur du papier, on dessine (avec le doigt ce n’est pas si facile) et ensuite on découpe (automatiquement les contours du dessin) pour ne garder que l’objet définitif qui prendra vie sur le personnage. Pour l’anecdote, quand on demande à quelqu’un de dessiner quelque chose, les dessins phalliques sont légions et ça m’a beaucoup amusé que l’écureuil aime la « couronne » qu’il avait sur la tête ^^ On peut personnaliser son héros en achetant des créations (en ramassant les confettis disséminés partout dans les mondes) ou les créer soi-même.
Petit truc que j’ai trouvé génial : on me demande de dessiner un flocon (pour une fois je ne dessine rien qui ressemble à une b###), je fais un joli bagel rouge et là surprise il se met à neiger ma création, partout dans le niveau. Ce jeu est magique !

Tearaway_PS_Vita (6)
Rapidement on acquiert un appareil photo avec des différents filtres et surtout des objectifs à acheter (grand angle, zoom, macro). Il est utile pour plusieurs chose, en plus de prendre des jolis photos du monde bien sûr :
– J’ai pris en photo les sièges colorés du RER C car un élan voulait une nouvelle « peau ». Le résultat est une texture peau rayé au couleurs que je voulais 🙂
– Des objets ou personnages sont complètement blancs et les prendre en photo leur redonne la couleur. Cela permet aussi d’ajouter à sa collection le patron en papier à télécharger et imprimer chez soi. Cela se passe sur son profil Tearaway.me, très bonne idée qui permet de donner vie aux personnages et objets du jeu !
– On peut jouer en vue FPS (avancer et sauter) ce qui n’est pas très utile sauf pour chercher des éléments ou accès cachés dans le décor.

Tearaway_PS_Vita (10)

Un autre aspect de Tearaway permet de plonger avec plaisir dans cet univers : la musique. Chaque monde a son thème et la plupart des musiques commencent doucement, puis montent crescendo ! Certaines sont des petits chefs d’oeuvre ( http://www.youtube.com/watch?v=SLMaXq3ZbtU ) qui restent dans la tête alors que d’autres sont plus discrète voire dans quelques rares cas un poil irritantes.

La durée de vie est relativement courte, il faut 5h pour le boucler et ensuite on peut multiplier ce temps par 2 lors de la recherche du 100% collecté. L’expérience vaut le « coût » car le jeu neuf est à 25€ (seulement) dans les bonnes crèmeries et 29€ chez les galériens et profiteurs.

C’est avec grand plaisir que je retrouve la voix française des LBP : Michel Elias. Il donne un ton plus grave à sa voix dans Tearaway ce qui colle bien à son personnage. (dans LBP sa voix était bienveillante et pleine de bonne humeur)

Tearaway_PS_Vita (9)

Tearaway est une invitation au voyage, dans un monde tout en papier tellement crédible qu’on peut même le toucher du doigt, le remuer et façonner son héros à notre goût. Visuellement impeccable, servi par une direction artistique de qualité et doté d’une bande son agréable, Tearaway fait honneur à la PS Vita. La petite dernière de Sony trouve ici son jeu le plus poétique, créatif et celui qui se sert de toutes ses features avec intelligence. A posséder impérativement si vous avez une PS Vita !

Date de sortie : 22 novembre 2013

Tearaway_PS_Vita (5)

Tearaway_PS_Vita (3)

Tearaway_PS_Vita (7)

 

(2 commentaires)

  1. Quen le Philo

    Article très intéressant, bravo 🙂
    Le possédant également, Je l’ai trouvé très juste.
    Par contre, j’ignorais qu’il y avait une fonction FTS (autre que.celle de l’appareil photo) o_O Comment tu l’active ?

    1. Legolas

      En fait quand tu prends des photos, tu peux avancer et même sauter ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.