Étiquette : Bradley Cooper

18 août 2019 / / Cinéma

Affiche-American-Sniper

Voir en Clint Eastwood l’un des plus grands réalisateurs de ces 20 dernières années n’a rien d’exagéré. Si certains de ses films divisent, on relève dans la majorité des termes élogieux, des synonymes d’Oscar ou Golden Globes, et dans la lignée une brouette pleine de statuettes.

American Sniper, dernier en date, est peut-être avec le duo Mémoires de nos pères / Lettres d’Iwo Jima le plus enclin à la polémique. La guerre, des militaires, une vision que l’on pourra vite voire comme glorifiante, certains n’ayant pas hésité à le qualifier de fasciste. Je n’avais pas réellement de doute quant à la stupidité de ce dernier argument, mais pourquoi pas.

Le film retrace l’histoire de Chris Kyle, soldat légendaire de la guerre d’Irak, et plus meurtrier sniper de l’histoire martiale Américaine.

American-Sniper (1)

18 août 2019 / / Cinéma
18 août 2019 / / Cinéma
18 août 2019 / / Cinéma

Synopsis :

La vie réserve parfois quelques surprises…Pat Solatano a tout perdu : sa maison, son travail et sa femme. Il se retrouve même dans l’obligation d’emménager chez ses parents. Malgré tout, Pat affiche un optimisme à toute épreuve et est déterminé à se reconstruire et à renouer avec son ex-femme. Rapidement, il rencontre Tiffany, une jolie jeune femme ayant eu un parcours mouvementé. Tiffany se propose d’aider Pat à reconquérir sa femme, à condition qu’il lui rende un service en retour. Un lien inattendu commence à se former entre eux et, ensemble, ils vont essayer de reprendre en main leurs vies respectives.

L’affiche fait penser à une comédie romantique classique mais ce film est tout sauf classique !  Tiré d’un livre à succès (Silver Linings Playbook, qui est le titre original), le film aborde des thèmes importants de la vie. Pas de mièvrerie ici, place au rire d’abord puis à l’émotion ensuite.

18 août 2019 / / Cinéma
18 août 2019 / / Cinéma

Quand un film qui fait rire le monde entier, comme le délirant Very Bad Trip en 2009, on s’attend vraiment à ce que la suite soit pourrie, qu’ils vont nous faire du réchauffé, qu’ils ne ré-éditeront pas l’exploit et que les millions de dollars vont filer dans les salaires du réalisateur, des acteurs et pas du scénariste et du responsable des dialogues. En effet, c’est souvent le cas dans des suites qu’on espère être à la hauteur de nos exigences, vu la réussite du premier opus, mais on est très souvent déçu…ce qui n’est pas du tout le cas ici ! Le seul regret c’est un scénario identique au premier.