[Critique Ciné] Le Roi Lion (2019)

Faire un remake / adaptation live d’un classique aussi aimé unanimement que le Roi Lion est un exercice périlleux, encore plus que de parcourir un canyon rempli de gnous en furie. J’ai pu voir le film une semaine avant sa sortie en salle et voici mon avis !

Le dessin animé Le Roi Lion est considéré par beaucoup comme le meilleur Disney, le favori. Je me rappelle avoir usé la cassette audio du film dans la voiture lors des longs trajets. Avec mes frères, on connaissait donc toutes les répliques par cœur, en plus des chansons évidemment !

Depuis quelques années, Disney a entrepris de sortir des adaptations lives (comprenez en décors réels mais avec animaux réalistes en images de synthèse) de tous ses classiques ! Après un Livre de la jungle plutôt réussi, c’est au tour de ce monument de notre enfance de passer à l’action.

Techniquement, le film est beau, les éclairages donnent de la crédibilité à l’ensemble. C’est bien animé et il est difficile de distinguer l’image de synthèse du réel. Le coté ultra-réaliste des personnages donne des résultats très mitigés selon les cas. Les lions sont bien faits, Rafiki est très fidèle au dessin animé. Hélas, certains personnages sont assez ratés, comme Zazu qui paraît empaillé, Pumba qui fait tout sauf gros et sympathique en passant par les hyènes qui font vraiment peur et ont perdu le côté loufoque de leur apparence. Globalement, ce qui manque le plus c’est l’émotion des personnages, qui paraissent assez vides en images de synthèse. Ce qui m’a le plus gêné dans le film, c’est le décalage entre le coté très réaliste des animaux et leurs paroles et animations faciales. C’est ce qu’on appelle la vallée dérangeante (Uncanny Valley en anglais), plus un personnage est réaliste et plus il paraît faux et dérangeant au moindre faux pas.

Un des points fort du film, c’est son casting (du moins dans la version originale que j’ai vu, car Jamel en Timon c’est pas possible Hamkumna mamtata).

Les voix collent bien aux personnages, l’accent british de Zazu, la voix de Scar (interprété par Chiwetel Ejiofor alors que j’aurais juré que c’était la voix de Forest Whitaker ^^), seul Mufasa conserve la même voix que celle du dessin animé, le timbre reconnaissable de Dark Vador James Earl Jones. Beyoncé s’en sort bien, sa voix est surtout reconnaissable dans les chansons. Elle chante d’ailleurs une chanson inédite dans le film, qui se fond bien au décor.

Détail étonnant, la chanson « L’amour brille sous les étoiles » qui se passe au crépuscule de la journée dans le dessin animé (en anglais Can you feel the love tonight) se passe en pleine journée, avec un soleil de plomb, dommage ça aurait pu donner une scène encore plus belle..

En plus de durer 2 heures, le Roi Lion peut faire peur à un public très jeune par moment (les hyènes et certaines scènes qui sont plus douces, moins réalistes dans le dessin animé). Je ne recommanderais pas en dessous de 6-7 ans.

 

Finalement, comme dirait Dewey de Malcolm : “Je ne m’attendais à rien et je suis quand même déçu”. En effet, même si techniquement le film est très réussi, les scènes sont magnifiques et c’est un beau spectacle avec des voix très correctes dans l’ensemble, le côté trop réaliste et froid des personnages empêche de s’identifier comme pour le dessin animé. Les chansons sont moins inventives visuellement, c’est vraiment la comparaison avec l’original qui tourne en sa défaveur. Il n’en reste pas moins pour la jeune génération qui ne connaît pas le dessin animé original un film à voir en famille au cinéma.

 

Date de sortie : 17 juillet 2019

Durée : 1h 58min

De : Jon Favreau

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.