[Ciné] Critique : Jack Reacher: Never Go Back

Affiche-jack-reacher-never-go-back

Le premier Jack Reacher était une bonne surprise, du suspense, de l’action mais pas à l’overdose. Le seul bémol du film était Jack, une sorte de Monsieur Je-sais-toujours-quoi-faire-au-bon-moment, caricature américaine d’un super homme.

Le second volet que l’on attendait pas est cette fois entièrement dédié à Jack, qui hélas est toujours aussi balèze pour savoir qu’on le suit, bref c’est toujours Monsieur Je-sais-toujours-quoi-faire-au-bon-moment.

Tom Cruise plays Jack Reacher in Jack Reacher: Never Go Back from Paramount Pictures and Skydance Productions

Le film n’est pas mauvais, en fait en tant que divertissement pur et dur il se regarde sans souci. Si le côté américain parfait mais rebelle au coeur d’or ne vous gêne pas, vous allez trouver Tom Cruise bon et même efficace. Et il y a un paquet de scène d’action dans le film, de ce côté pas grand chose à dire.

Patrick Heusinger plays The Hunter in Jack Reacher: Never Go Back from Paramount Pictures and Skydance Productions

Et puis il y aurait tant de choses à dire sur ce qui ne va pas, sur ce qui n’est pas logique, des futilités comme des détails qui sautent aux yeux. Du coup difficile de recommander ou de ne pas recommander ce film. Cela dépend de votre niveau d’exigence et d’attente face à un film d’action.

Cobie Smulders plays Turner in Jack Reacher: Never Go Back from Paramount Pictures and Skydance Productions

Niveau acteur, Tom Cruise fait parfaitement le Jack Reacher, ce qui vous l’aurez compris n’est pas forcément un compliment. Robin de HIMYM Cobie Smulders est à l’aise dans le rôle de la femme d’armée forte et indépendante et le film a au moins le mérite de ne pas nous servir une romance foireuse sortie de nulle part. Quant au méchant de l’histoire, ce mercenaire est la copie conforme de Jack du côté obscur, le mec est toujours là au bon moment. Enfin la gamine du film est assez énervante (c’est le rôle qui veut ça) et a tendance à se mettre dans des situations débiles (ou prévisibles).
 

Au final, la suite de Jack Reacher n’est pas un mauvais film mais cumule pas mal de clichés qui au pire vous gêneront et au mieux vous passeront au dessus pour profiter d’un divertissement efficace bien qu’assez classique. 

 

jack-reacher-never-go-back-2

Pin It

2 Comments

  1. 6 novembre 2016
    Reply

    Le premier opus m’avait tellement ennuyé que je pense plutôt me tourner vers Mr Wolf dans le genre Monsieur Vener pas content qui défonce tout 🙂

    • 7 novembre 2016
      Reply

      J’ai essayé de raconter le premier film l’autre fois, je ne me rappelais plus après les 30 premières minutes XD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.