Critiques Express : Detachment / La taupe / Underworld : Nouvelle ère

Au programme de cette rubrique Critiques express spéciale début février : enquête en pleine guerre froide, prof désabusé et hémoglobine dans la lutte loup-garous et vampires, joli programme !

Detachment

Synopsis : 

Henry Barthes est un professeur remplaçant. Il est assigné pendant trois semaines dans un lycée difficile de la banlieue new-yorkaise. Lui qui s’efforce de toujours prendre ses distances va voir sa vie bouleversée par son passage dans cet établissement…

Faut-il aller voir ce film ?

Detachment dépeint une vision assez réaliste de ce qu’il se passe dans le système scolaire américain, entre l’éducation des enfants qui laisse de plus en plus à désirer et des parents qui ne devraient même pas l’être. Cela montre aussi la difficulté pour des profs de pouvoir enseigner à des jeunes qui n’ont aucune morale, aucune envie d’apprendre et sont parfois violent.

Le film nous montre aussi le malaise de certains ados, de la jeune prostituée à l’obèse mal dans sa peau. Une phrase dans le film résume bien la situation : “Le suicide est une solution définitive à un problème temporaire”

Là où le film devient original, c’est quand les moments de la vie quotidienne du prof laissent la place à des interviews de différentes personnes, dont Adrien Brody, qui décrivent leur expérience dans l’éducation nationale, comme dans un documentaire.

Le rythme est lent mais contrairement au film ci-dessous, on ne s’ennuie pas et le film est intéressant

Detachment sort le 1er février 2012

——————————-

La taupe

Synopsis : 

1973. La guerre froide empoisonne toujours les relations internationales. Les services secrets britanniques sont, comme ceux des autres pays, en alerte maximum. Suite à une mission ratée en Hongrie, le patron du MI6 se retrouve sur la touche avec son fidèle lieutenant, George Smiley.

Pourtant, Smiley est bientôt secrètement réengagé sur l’injonction du gouvernement, qui craint que le service n’ait été infiltré par un agent double soviétique. Epaulé par le jeune agent Peter Guillam, Smiley tente de débusquer la taupe, mais il est bientôt rattrapé par ses anciens liens avec un redoutable espion russe, Karla. Alors que l’identité de la taupe reste une énigme, Ricki Tarr, un agent de terrain en mission d’infiltration en Turquie, tombe amoureux d’une femme mariée, Irina, qui prétend posséder des informations cruciales. Parallèlement, Smiley apprend que son ancien chef a réduit la liste des suspects à cinq noms : l’ambitieux Percy Alleline, Bill Haydon, le charmeur, Roy Bland, qui jusqu’ici, a toujours fait preuve de loyauté, le très zélé Toby Esterhase… et Smiley lui-même.

Dans un climat de suspicion, de manipulation et de chasse à l’homme, tous se retrouvent à jouer un jeu dangereux qui peut leur coûter la vie et précipiter le monde dans le chaos. Les réponses se cachent au-delà des limites de chacun…

Faut-il aller voir ce film ?

Ce film divise vraiment, tant certains crient au génie et d’autres s’endorment devant.

La taupe vaut le coup car il restitue avec fidélité l’atmosphère de cette époque, la suspicion dû à la guerre froide et l’ambiance pesante qu’il y a au circus. De plus les décors et les costumes sont très réalistes.

Hélas, le film est long, il ne se passe pratiquement rien : Le personnage principal prend un taxi, rentre chez lui, prend une douche, se couche, se lève, va faire trempette avant d’aller bosser, discute avec des gens, mène son enquête et… c’est à peu près tout. Puis en discutant avec un mec, il lui dit : c’est toi la taupe, l’autre dis oui c’est moi, fin du film. Je caricature à peine et ne vous balance pas vraiment la fin mais vous m’aurez compris, il n’y a pas d’action, l’ambiance est lente, l’histoire est complexe et surtout il n’y a pas de twist final qui aurait pu vraiment sauver le film (je n’ai jamais vu une enquête se terminer de manière aussi naze)

C’est dommage car la distribution est excellente, avec de bons acteurs, tels que Gary Oldman qu’on ne présente plus, John Hurt (Le tyran Sutler dans V pour Vendetta), Benedict Cumberbatch (qui joue le fameux détective dans la série Sherlock), Mark Strong, Colin Firth et d’autres “gueules” du cinéma.

A réserver aux fans de reconstitution historique, aux aficionados de la guerre froide et des enquêtes à l’ancienne.

La taupe sort le 8 février 2012

——————————-

Underworld : Nouvelle ère

Synopsis : 

Depuis des siècles Lycans et Vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont à l’aube d’une ère nouvelle car les humains, qui ont récemment découvert leur existence, décident de cesser leurs conflits internes pour s’engager ensemble dans la lutte contre ce qu’ils considèrent comme des fléaux. Sélène s’attire la convoitise de l’armée et des scientifiques. Une traque incessante commence alors contre la plus redoutable des vampires.

Remarquez au passage la référence aux faux vampires "bio" de Twilight ^^

 Faut-il aller voir ce film ?

Vous l’aurez compris à la lecture de ce scénario qui tient sur un ticket de métro (et encore en écrivant gros), l’intérêt de ce nouveau Underworld n’est pas dans un scénario étoffé et des personnages profonds et torturés. Le but de ce film, c’est de vous divertir en vous offrant de l’action avec des combats plus violents que d’habitude dans Underworld. Un vrai pop-corn movie qui ne s’en cache pas une seule seconde. Belle nana en cuir (Kate Beckinsale est toujours charmante), sang qui gicle, vampires et lycans qui se foutent sur la tronche. Ce film rempli honnêtement son contrat : on ne voit pas le temps passer. Pour ceux qui n’auraient pas vu les premiers, le début du film offre un résumé de ce qu’il s’est passé avant mais il n’est pas nécessaire de regarder les autres pour apprécier. Cet Underworld est appelé “Nouvelle ère” et il y a fort à parier qu’une nouvelle trilogie est en route, si tant est que celui-ci rencontre le succès.

Underworld : Nouvelle ère sort le 8 février 2012

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.