[Ciné] Critique : Ant-Man

C’est le retour de la double critique sur le blog ! 2 avis différents qui sont là pour rappeler qu’un avis est toujours subjectif et dépend de la personne qui le donne. Il n’y a pas UNE vérité, il y a DES avis.

Affiche-Ant-Man

 

La critique de Guifou :

A la vitesse d’une planche à billet au galop, Disney décline ses licences Marvel au kilomètre. On pourrait lui reprocher si les films étaient décevants, hors c’est loin d’être le cas. Assez moyen voir nanardesque il y a encore quelques années, la machine est depuis en route et le succès critique est là, même si ce n’est pas toujours le cas. Ant-Man n’était sans doute pas la licence la plus évidente, et c’est en cela qu’il est le plus intéressant.

Cambrioleur de génie, Scott Lang sort de 3 années de prison et tente sans succès de reconstruire sa vie honnêtement. Embarqué dans ce qui semble être un vol banal, il se retrouve en possession du costume de l’Ant-Man, une combinaison donnant à son porteur le don de réduire sa taille à sa guise. Entrainé comme un élève par le créateur du costume, le Dr Hank Pym, Scott comprend peu à peu l’importance du combat dans lequel son mentor l’embarque.

Soyons clair tout d’abord, Ant-Man n’est pas un mauvais film, il est même plutôt réussi, bien réalisée et agréable, jamais lourd. Oui mais, je n’ai pu difficilement exprimer autre chose qu’un sentiment de… neutralité totale en sortant de la salle, en me ressassant un simple « c’était un Marvel, juste un autre Marvel ». Et c’est là tout le problème du film, et de ce qui commence doucement à arriver dans la gigantesque machine de guerre, cette impression d’uniformisation des films à travers son univers, cette impression que l’on veut nous faire gober un film comme on nous fait gober un comics, leurs rôles n’étant pourtant pas les mêmes.

Marvel's Ant-Man Scott Lang/Ant-Man (Paul Rudd) Photo Credit: Zade Rosenthal © Marvel 2014

En développant, on assiste à une mise en scène de bonne facture, un humour bien amené mais déjà-vu, un héros attachant mais finalement assez plat, du sidekick déjà-vu, un méchant navrant tant il est formaté, pour au final un film qui fait mouche côté divertissement, mais qui ne développe pratiquement aucune identité propre, ne prend aucun risque, surtout celui de décevoir. Ant-Man se contente de saupoudrer un peu de poussière de fan service (première étape pour empâter une franchise) à la place.

Défaut général et assez large passé, le film se laisse doucement regarder. Rien de révolutionnaire sur la forme, mais le jeu petite/grande taille ouvre la voie à une esthétique réussie même si parfois un peu foutraque. Ant-Man est très beau, ne s’enfermant pas trop longtemps dans ses séquences, amenant les choses dans le rythme idéal, et sachant toujours quand s’arrêter. Malgré le fameux fan service consistant à caler sans aucune subtilité les Avengers dans l’intrigue, la présence de Guests (surprise) est étonnamment bien amenée.

Marvel's Ant-Man Ant-Man/Scott Lang (Paul Rudd)  Photo Credit: Film Frame © Marvel 2015

Comme à son habitude, la 3D assure son boulot de jaillissement efficace de l’image, le tout accompagné par son contraste sabré à la tronçonneuse, et pour certain êtres fragiles comme moi de son célèbre mal de crâne.

Bien que je reproche plus haut le personnage de Scott d’être au final déjà-vu (le héros un peu filou mais qui cache un cœur d’or), son interprétation par Paul Rudd est à saluer, tout comme le jeu tout en talent de Michael Douglas. Autre satisfaction, la petite équipe bras cassés amenée par le très bon Michael Peña.

Vraiment pas convaincu en revanche par une Evangeline Lilly remarquable de platitude dans ses expressions. Le cas du méchant YellowJacket, interprété par Corey Stoll tient un peu plus de l’énigme. Pas mauvais, il souffre du syndrome de méchant de film Marvel, une sorte de mauvais bougre presque grotesque, ni effrayant ni profond.

Ant-Man fait passer un agréable moment, sans aucun doute, mais il reste aussi un film trop calibré. Visuellement réussi, assez drôle, il reste sur le rail du monstre Disney/Marvel sans tomber dans le ratage qu’était Avengers 2.

Marvel's Ant-Man Scott Lang/Ant-Man (Paul Rudd)  Photo Credit: Film Frame © Marvel 2015

———————————————————————-

La critique de Legolas

 

Depuis le lancement du Marvel Universe et leur plan pour conquérir les salles de ciné, il faut avouer que Disney et Marvel agissent avec brio, tout les films sont reliés et intéressants. J’apprécie d’ailleurs les films plus décalés comme les gardiens de la galaxie et justement Ant-Man. Je ne suis pas un lecteur de comics, mais j’aime bien les super héros. Je ne connaissais pas Ant-Man et de loin je trouvais ça ridicule un super héros qui est microscopique. Evidemment l’intérêt de ce personnage est de pouvoir devenir infiniment petit puis redevenir grand en une fraction de seconde. Et en bonus il a une force décuplée lorsqu’il est petit.

C’est vraiment le gros intérêt du film, les scènes d’actions sont du coup plus originales que tous les autres Avengers réunis. Le héros ne se contente pas de devenir petit puis de frapper un méchant, les fourmis sont une aide précieuse et cela offre de belles séquences. Le rythme du film est bon, pas de temps mort inutile.

Marvel's Ant-Man Luis (Michael Peña) Photo Credit: Zade Rosenthal © Marvel 2014

Ce qui est bien avec les premiers films d’un nouveau super héros, c’est qu’il y a la découverte, l’initiation, l’échec puis la maîtrise. On ne demande pas un scénario complexe, laissons ça à un éventuel 2. Sur ce point, le fim ressemble à Spiderman 1 avec Tobey Mc Guire. (C’est un compliment )

Le point faible du film est le côté un peu facile, trop rapide pour débloquer une situation, à la MacGyver ! Mais comme nous sommes dans un film de super héros, c’est un bémol et pas un gros problème.

Paul Rudd est très à l’aise dans ce rôle, lui si habitué aux films de Judd Appatow. Michael Douglas est impeccable, tout comme l’excellent Michael Peña qui assure le côté marrant du film avec son style. Concernant Evangeline Lilly, elle fait froide, je la trouve assez proche de Pepper d’Iron Man pour le coup. Une femme forte, qui ne minaude pas. Le méchant du film est assez quelconque, même si son costume est cool et ses pouvoirs sur le papier plus puissants qu’Ant-Man..

Au final, Ant-man est une excellente surprise, un film drôle, avec des scènes d’actions intéressantes et un super héros prometteur.

Marvel's Ant-Man L to R: Hope Van Dyne (Evangeline Lilly), the Yellowjacket suit, and Hank Pym (Michael Douglas) Photo Credit: Film Frame © Marvel 2015

Date de sortie : 14 juillet 2015

Durée : 1h58min

Réalisé par : Peyton Reed

 

Pour aller plus loin :

Le souci des films Marvel post Avengers est que chaque film centré sur un super héros nous pose la question suivante : où sont les autres quand on a besoin d’eux ?? Le film élude correctement la question mais pour les prochains Marvel, cela sera plus dur. D’ailleurs Captain America 3 : Civil War contiendra tellement de personnages d’Avengers qu’on peut presque le considérer comme Avengers 3.

 

 

3 Comments

  1. 27 juillet 2015
    Reply

    Depuis un moment je commence à entrevoir des limites à ce rouleau compresseur du Super Hero
    Cette hydre protéiforme et légèrement indigeste que met en place Disney va je pense finir par transformer le cercle vertueux en un retour du flamme du ras le bol routinier et de la lassitude
    Mais néanmoins j’ai pris un plaisir sans saveur et sans émotion à suivre cette petite comédie mâtinée de Super Héro fort bien rythmé comme justement souligné
    Tellement moins soporifique que Avengers en tout cas que ce en fut rafraichissant mais sans la moindre ambition

  2. 27 juillet 2015
    Reply

    Et je suis content de lire en poursuivant la critique que nous sommes au diapason (au moins pour un avis) sur la prestation du casting 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.