«

»

Mai 17

Critique « Le complexe du castor », le coup de coeur du mois !

Avec un titre pareil et cette affiche, ça donne pas vraiment envie d’aller au cinéma, on a l’impression d’aller voir un obscur petit film raté. Heureusement, c’est tout le contraire ! J’ai eu la chance de pouvoir assister à l’avant-première blogueur, qui se passait mardi soir sur Paris en même temps que la projection pour le festival de Cannes et j’ai vraiment aimé !

Synopsis :

La vie de Walter n’est plus ce qu’elle était. Déprimé, vivant au ralenti, il s’éloigne de sa famille et de ses proches. Sa femme finit par le chasser de la maison pour le bien de leurs enfants. Touchant le fond, il s’accroche malgré lui à une marionnette de castor trouvée un soir par hasard. Par jeu ou par désespoir, il utilise cette marionnette pour extérioriser toutes les choses qu’il n’ose pas dire à sa famille et ses collègues. La marionnette devient alors comme une nouvelle personnalité, un nouveau Walter, plus positif et sûr de lui. Rapidement il reprend le contrôle de sa vie mais découvre peu à peu qu’il ne peut plus vivre sans son castor. Parviendra-t-il à se débarrasser de lui ?

Ce que j’ai apprécié, c’est d’abord le jeu des acteurs. Mel Gibson passe de la dépression à la suractivité avec aisance. Quand il parle avec la voix du castor, il a cet accent typiquement british (je jurerais qu’il vient de Liverpool) et c’est très convainquant. Il joue carrément deux rôles très opposés, un vrai schizophrène ! Les autres ne sont pas en reste, Jodie Foster tout en retenue, ses deux fils dans le film jouent juste.
Ensuite l’humour, avec quelques scènes qui vous feront forcément rire. Et puis le film devient plus sérieux, le sujet plus grave et tout se fait en douceur. Le style Foster, on en redemande tellement le film laisse une bonne impression jusqu’à la fin; il faut la suivre cette petite, elle ira loin 😉

Voici la bande-annonce :

 

Je recommande sincèrement de voir ce film et en version originale sous-titrée car le travail sur la voix de Mel Gibson est excellent et je doute vraiment qu’on puisse retrouver les mêmes subtilités en français ! N’hésitez-pas à me dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires de cet article.

 

(3 commentaires)

1 ping

  1. cocole

    Effectivement, très bon film.

    Et VO indispensable !

  2. mark

    hehehe mathieu tu connais pas vraiment l’accent de liverpool

  3. legolasgamer.com

    Quand il dit « miself » au lieu de « myself », ça y ressemble ! 😀 En fait après une petite recherche google j’ai trouvé que c’était le cockney accent : « Troubled actor Mel Gibson’s cockney accent in ‘The Beaver’ is so perfect that the audiences thought it was Michael Caine, Ray Winstone or Bob Hoskins who dubbed the voice for him. »

  1. Concours « Le complexe du castor » : Gagnez 5×2 places de cinéma » LegolasGamer

    […] « Critique « Le complexe du castor », le coup de coeur du mois ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.