«

»

Mai 23

Test de Portal 2 : Le plus intelligent des FPS ?

Portal 2 est la suite du génial Portal sorti en 2007 sur PC puis PS3 et Xbox 360. Pour ceux qui ne connaissent pas ou peu Portal, c’est un jeu de tir à la première personne où le joueur est équipé d’une sorte de fusil qui tire 2 portails. Quand on passe dans un portail, on ressort par l’autre et toute la mécanique du jeu repose là-dessus.  Une vidéo est plus parlante qu’un long discours :

The cake is a potato lie

Portal avait été très apprécié à l’époque pour son gameplay novateur, ses puzzles et son humour. Valve avait donc fort à faire pour nous sortir une suite encore meilleure. D’habitude je garderai du suspense pour la fin du test mais je ne peux pas garder ça pour moi : Portal 2 est une tuerie, une vraie bombe ! Si vous avez aimé Portal 1, vous adorerez le second ! Pour faire court, il est bien plus long que le premier, plus varié, plus marrant et possède un mode coopération qui allonge encore la durée de vie !

 

Quand on entre rapidement dans un portail, on ressort aussi vite d'un autre

Dans la continuation du premier volet, vous êtes Chell, une cobaye amnésique qui veut trouver la sortie d’un gigantesque laboratoire de test qui tombe en ruine : Aperture Science. GLaDOS, l’ordinateur principal, veut sa revanche et continue à vous faire passer des tests, pratiquement 100 ans après le premier volet. Heureusement vous n’êtes plus seul, une autre machine vous aide : Wheatley, une boule qui parle, fait office de guide et d’aide pour le personnage principal.

Le tunnel en action, dans un environnement laissé à l'abandon

Ce que j’aime dans ce jeu, c’est qu’il flatte votre intelligence. Parfois, la résolution d’une énigme nous paraît impossible, mais après avoir fait vraiment fonctionner votre cerveau, après avoir observé minutieusement chaque élément du décor, on trouve finalement la solution et on est très content d’y être parvenu ! Dans certains niveaux, il faudra faire preuve d’analyse et d’ingéniosité pour arriver à ses fins. Un des points forts de Portal 2 est d’avoir ajouté des nouvelles mécaniques de jeu : Un rayon laser que l »on peut dévier grâce à un prisme, un tunnel dans lequel on est porté dans un sens ou dans l’autre, et surtout des liquides colorés : le bleu qui permet de rebondir (voir vidéo ci-dessous), l’orange qui fait avancer très vite et le blanc qui permet de créer des portails là où c’est impossible d’habitude. Pour terminer un niveau, il ne suffit plus de jouer avec les portails pour trouver un endroit d’où on pourra se jeter pour ressortir encore plus vite de l’autre portail, il faudra en plus prendre en compte les capacités des liquides colorés. Il y a des moments assez jouissifs, comme quand on commence à comprendre la solution d’un niveau et qu’on voit ce qu’il reste encore à faire et ce qui va se passer, dans des niveaux designés avec génie par les développeurs !

Un autre point fort du jeu est la difficulté qui est très bien dosée. En effet, on débute avec un seul portail à créer, l’autre est géré par ordinateur dans des niveaux bien spécifiques puis on peut utiliser les deux, puis sont introduits les différents mécaniques (liquides, laser, tunnel) les uns après les autre pour pouvoir maîtriser chaque élément de gameplay et progresser de manière naturelle.

On peut voir le laser rentrer par un portail et ressortir par l'autre, pour détruire la tourelle

A savoir : Personnellement j’ai pris le jeu sur PS3, ce qui m’a permis (une fois le retour du PSN ^^) de pouvoir lier mon compte PSN à mon compte Steam et de télécharger une version PC. J’ai donc pu tester le jeu sur les deux supports. Evidemment le jeu est plus beau sur PC mais la version console n’est pas en reste. Niveau maniabilité, j’ai toujours une préférence pour la souris, on vise plus vite qu’avec un stick mais dans le cas de Portal, la rapidité n’est pas la priorité.

Wheatley Laboratories

Durée de vie :

Portal 1 se terminait en 2-3 heures maxi, là il faut compter plus de 7 heures pour finir le mode solo, selon votre niveau et il y a aussi le mode coop qui permet de doubler la durée de vie. A savoir : Un DLC va arriver cet été et il sera gratuit (ça change ! ) Le pack contiendra de nouvelles chambres de test et un nouveau mode pour le solo et le multi.

Graphismes :

Les graphismes sont assez simples, ce n’est pas le point fort du jeu mais je les trouve corrects. Le moteur du jeu, Source, est une version améliorée de celui utilisé pour Half-life 2. Le principal souci, c’est les temps de chargement entre chaque salle de test ou zone qui prouvent que le moteur date un peu. On pourrait clairement s’en passer ou attendre 2 secondes. Là c’est parfois proche des 10 secondes (et oui j’aime pas attendre ^^)

Histoire/Scénario :

Le scénario est bien plus poussé que dans le premier volet, il y a plus d’intervenant vocaux qui ajoutent de la variété au classique de GLaDOS qui vous chambre. La fin du premier était très appréciée et même si celle-ci est moins mémorable, elle reste très sympathique et assez décalée. On a aussi le droit à une chanson de fin comme dans le premier qui colle toujours parfaitement à l’univers.

Jouabilité :

Portal 2 se dirige comme un FPS classique et la jouabilité est de bonne facture, au pad comme à la souris. La difficulté progressive fait qu’on est jamais bloqué dans un niveau, ils sont conçus de manière intelligente et on se sort de toutes les situations.

Aspect sonore :

Le son est bon, les musiques sont discrètes et pas inoubliables mais la partie doublage est absolument parfaite. Chacun des trois personnages parlants du jeu est joué avec talent, justesse et on sent qu’il y a eu beaucoup de travail derrière tout ça. Mention spéciale pour la voix de Wheatley, avec son accent so british et son humour qui en fait un personnage savoureux. Le côté cynique des interventions des personnages est un des éléments qui donnent encore plus de piment à l’aventure.

Les plusLes moins
Les mécaniques de gameplay, variées et challengeantesLes temps de chargement sont trop long. Le moteur Source vieillit..
L'humour omniprésent, le cynismeThe cake is a lie
L'interprétation parfaite des personnages, grâce à des comédiens talentueux.
Le mode coopération

Conclusion

Ce jeu saura forcément ravir les fans du premier tant il est abouti, plein de surprises et d’inventivité ! Ceux qui le découvre voudront jouer au premier Portal. Ce chef d’oeuvre mérite amplement sa place dans votre ludothèque, c’est clairement un des meilleurs jeux de 2011 !

Note : 5/5

 

4 pings

  1. Nouvel article. Test de Portal 2 : Le plus intelligent des FPS ? http://legolasgamer.com/test-de-portal-2-le-plus-intelligent-des-fps/ - Sony NGP

    […] from: Nouvel article. Test de Portal 2 : Le plus intelligent des FPS ? http://legolasgamer.com/test-de-por… Tags: 9-minutes-ago, api, black ops, business, business-help, chromed-bird, color, […]

  2. Test Jeu iPhone-iPad : Contre Jour » LegolasGamer

    […] d’air, des sortes de lance-pierre et même des portails qui réagissent comme dans Portal (la vitesse et la direction d’entrée dans un portail influe sur la sortie). Dans certains […]

  3. Test du Playstation Move Sharp Shooter » LegolasGamer

    […] Le génial Portal 2 sera bientôt jouable avec le PS Move et donc avec le Sharp Shooter : […]

  4. [Ciné] Critique : X-Men: Days of Future Past » LegolasGamer

    […] de téléportation avec des portails utilisés de façon vraiment cool (surtout pour un fan de Portal comme moi !). Mais celui qui tire son épingle du jeu c’est Quicksilver. Avec sa rapidité […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.