«

»

Mar 24

Test de God Of War : Ascension (PS3)

god-of-war-ascension-wallpaper-hd

Voici la dernière aventure de Kratos, dieu de la guerre et ancien commandant de l’armée de Sparte qui cette fois nous révèle un peu plus son passé via un prologue. L’avantage premier de God of War: Ascension est de proposer une nouvelle aventure HD pour les fans de God of War. Il permet aussi à des joueurs ne connaissant pas la saga de pouvoir débuter sans être perdu dans l’histoire.

La version Kratosienne de la mythologie est intéressante car elle mélange personnages célèbres et fiction assez proche de la vraie mythologie grecque. Si vous voulez en savoir plus je vous conseille cet article bien documenté.

gowascesnsion (2)

Graphismes :

Fidèles à eux-mêmes, les développeurs de Santa Monica Studio livrent encore un jeu parfaitement maîtrisé techniquement. Après avoir repoussé les limites de la PS2 avec God of War 2, ils exploitent sincèrement la PS3 à son quasi-maximum. C’est très beau, les décors sont gigantesques et épiques et les effets visuels sont parfaits ! Tout est au service du spectacle offert par cette nouvelle péripétie mythologique. Les textures sont fines, les effets de lumières très réalistes et les décors si grands qu’on a du mal à croire que ça tourne sur PS3 !

gowascesnsion_screens

Durée de vie :

L’aventure solo dure une bonne dizaine d’heure et vous donnera votre dose d’epicness et de combats sanglants. La bonne idée des développeurs est d’avoir ajouté un mode multijoueurs. Il est bienvenu pour plusieurs raisons. Tout d’abord les joueurs peuvent en profiter plus longtemps sans avoir à refaire l’aventure solo. Au passage le fait de rejouer une deuxième fois permet de débloquer des objets trouvés lors de la première fois.

Le jeu est globalement facile (un peu trop) sauf un passage devenu culte car il est difficile voire frustrant : le défi d’Archimède. C’est une séquence (bien plus dure que le boss final) qui se compose en  3 actes avec des ennemis difficiles à gérer quand ils sont ensembles, sans sauvegarde entre les actes ni reprise de vie. Avec la mise à jour 1.03, la difficulté a été revue à la baisse avec (paraît-il car je l’avais réussi avant la MAJ) plus de vie entre les actes. J’ai réussi avec une bonne technique (la prudence et le fait de se protéger très souvent !) mais c’était assez difficile.

gowascesnsion (5)

Le multi n’est pas simplement un mode de baston entre joueurs. L’idée est de créer un personnage, de choisir une allégeance à un dieu (ce qui déterminera le type, guerrier, magicien ou espion..), de faire le progresser au fur et à mesure des épreuves. La bonne idée est de pouvoir faire monter son personnage multi en « solo ». En effet, on peut jouer contre les monstres de l’ordinateur dans un mode 1 joueur.

Le multi se distingue en 4 types d’épreuves :

Épreuve des Dieux : Plusieurs vagues d’ennemis vont se succéder et le but est de tuer les ennemis en les achevant, ce qui fait gagner des précieuses secondes sur le chrono qui se terminera inexorablement. Plus on monte en expérience, plus on arrive à tuer les ennemis rapidement et finir un round. Ensuite un second round commence, forcément plus difficile et il faut faire des bons choix d’équipements, de coup spéciaux et de magie. Les points récoltés grâce aux différentes actions permettent d’améliorer son perso.

Cette épreuve des dieux peut se jouer en coopération et cette option est la bienvenue !

Combat des Champions : un match à mort chacun pour soi (8 joueurs ou 4 joueurs) A 8 c’est le joyeux bordel et c’est assez difficile de la jouer stratégique, je préfère le mode 4 joueurs.

Faveur des Dieux par équipes : Le principe est le même que le Combat des Champions mais vous êtes 2 contre 2 (mieux) ou 4 contre 4.

Capturer le drapeau : loin d’être ridicule, ce mode est bien fendard est plus tactique qu’il y parait.

Au global, ce mode multijoueurs apporte des vrais nouveautés à God of War et les différents modes sont suffisamment intéressants pour vous scotcher des journées sur le jeu !

gowascesnsion (4)

Histoire/Scénario :

Pour les fans de la série, c’est toujours un plaisir de plonger encore plus dans la vie de Kratos. Le scenario le met en face des Érinyes, les déesses infernales plus connus sous le nom de Furies qui sont chargés de faire respecter l’honneur , comme les pactes avec les Dieux (Kratos a rompu le sien avec Arès) et de punir les crimes avant et après la mort de quelqu’un. L’histoire se déroule 10 ans avant le premier God of War. Le seul regret est que la bataille contre les Érinyes est moins riche en rebondissement que les précédentes aventures.

gowascesnsion_screens_prophet6_720

Jouabilité :

Le système de jeu est toujours le même, à savoir un jeu à la 3ème personne où la caméra suit Kratos en travelling ou caméra à plan fixe. Il dispose de ses Lames du Chaos qui lui permettent de faire des combos plus ou moins dévastateurs. Le jeu encourage le joueur à enchainer les ennemis sans ce faire toucher pour augmenter la puissance des coups. Lors de mises à mort spectaculaires et autres cinématiques, le jeu se compose de QTE qui sont bien pensés et pas trop frustrants car les 4 boutons principaux sont placés aux coins de l’écran comme sur la manette (X en bas, triangle en haut par ex). God of War: Ascension marque aussi le retour des énigmes qui sont parfois corsées car elles utilisent les nouveaux pouvoirs de Kratos : le pouvoir de se dédoubler pour faire 2 actions en même temps mais aussi la possibilité de réparer ou dégrader des bâtiments et autres ponts.

Le jeu est globalement varié et se décomposent entre plusieurs phases qui s’enchaînent sans lassitude : baston, boss, énigmes, plateforme, glisse, etc…

gowascesnsion (1)

Aspect sonore :

Les bruitages sont très forts et surpassent les musiques discrètes ainsi que les voix des personnages. Les cris de Kratos rajoutent de la puissance à l’ensemble. J’ai lu que plusieurs personnes avaient des soucis de synchro du son et de musiques coupées, je n’ai pas eu ces problèmes et ils n’ont pas été corrigés dans le dernier patch.

Conclusion :

Loin d’être l’épisode de trop, ce jeu saura forcément ravir les fans mais aussi les novices du dieu de la guerre. La technique époustouflante, belle prouesse qui montre que la PS3 en a encore dans le ventre malgré l’âge, alliée à un système de jeu toujours aussi efficace en font un jeu réussi. L’ajout bienvenu du multijoueurs permettra de prolonger l’expérience et mine de rien créé un nouveau standard pour un futur God of War sur PS4 !!

 

Les plus

Les moins

Les graphismes, waouh c’est de la PS3 ça !? L’histoire est assez simple
Le jeu est toujours EPIC ! Un peu trop facile (sauf le chapitre 28 mais réglé avec le patch)
Le multijoueurs, bien pensé rallonge la durée de vie

Note : 17/20

God Of War : Ascension est disponible exclusivement sur PS3.

gowascesnsion_screens_slide2_720gowascesnsion_screens_manticore3_720

gowascesnsion (3)

 

(1 commentaire)

  1. NeoDandy

    Ce qui me gêne un peu dans cet épisode, pourtant j’ai bien aimé les 2 premiers sur PS2 et je suis dans l’attente de réaliser le 3e épisode, c’est l’aspect « Préquelle ». J’ai la desagréable sensation de voir un jeu édité pour faire un profit sur une histoire où nosu savons déjà beaucoup de la vie de Kratos. Malheureusement, en conséquence, les ventes ne sont pas au rendez-vous et le prix va donc devoir descendre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.