Test 1-2 Switch 

Après avoir fait un test de la Switch pour la première fois en janvier et notamment 6 mini-jeux de 1-2 Switch, j’en étais arrivé à la conclusion que ce jeu aurait dû être offert avec la console. Maintenant que j’ai pu tester la version finale avec tous les mini-jeux, j’ai une idée bien plus précise du jeu et de ce qu’offre la console et la conclusion est différente de ce que je pensais. 
Tout d’abord, 1-2 Switch est un des jeux du lancement de la nouvelle console de Nintendo, la Switch. Le principe du jeu est simple : 2 personnes s’affrontent sur des épreuves où il n’est pas nécessaire de regarder l’écran (de télé ou de la console), mais plus les yeux de son adversaire. Pour cela chaque joueur doit tenir un Joy-Con dans sa main. Ces petites manettes sont des bijoux de technologie avec des vibrations hyper réalistes et plein de capteurs pour une reconnaissance de mouvement précise. Alors oui le Motion Gaming si cher à la Wii est de retour mais on est plus du tout sur une technologie de 2006 ! 
Il y a en tout 28 mini-jeux et la durée excède rarement les 30 secondes. L’intérêt est de passer rapidement d’une épreuve à un autre ou d’enchaîner la même épreuve pour départager 2 personnes sur plein de rounds. 

Il y a seulement 2 modes : partie rapide qui permet de sélectionner aléatoirement quel mini-jeu jouer et un mode Match en équipe qui est une sorte de jeu de l’oie où 2 groupes de personnes s’affrontent pour arriver à la fin du plateau. Sur chaque case il y a un mini-jeu et 1 représentant de chaque groupe doit affronter l’autre pour gagner l’épreuve et avancer. C’est le mode idéal à plusieurs en soirée (l’alcool est un facteur aggravant de fun, à consommer avec modération ^^) qui permet de passer les manettes rapidement et de faire participer tout le monde sans que ça soit la foire d’empoigne. Nintendo sait créer des expériences multijoueurs local fun et immédiates. C’est d’ailleurs la première qualité de 1-2 Switch : certains mini-jeux sont compréhensibles immédiatement et on s’amuse directement. Le mini-jeu « Duel au Far West » est l’exemple typique du jeu accessible facilement (pas de manipulation compliquée), un jeu de réflexe marrant à faire où il faut dégainer et shooter en direction de son adversaire le plus rapidement après le « Feu ». Il a d’ailleurs une variante plus marrante intitulée « Imbroglio au Far West » qui consiste à attendre le bon mot (Feu) pour tirer alors que la voix va brouiller les pistes avec des mots ressemblant, comme « Feuille » ou encore « Fichier ». 

Hélas tous les mini-jeux de 1-2 Switch ne sont pas aussi fun et accessibles. Déjà certains jeux nécessitent la dragonne pour des raisons de sécurité et car cela permet d’avoir des petit L et R sur la tranche (Traite à la main) mais d’autres recommandent de l’enlever comme « Combien de billes » car les vibrations ne sont pas gérées dans les dragonnes. Logique mais assez pénible, il suffit d’enchaîner un jeu où il faut des dragonnes puis un où il faut les enlever plusieurs fois de suite pour se dire que c’est mal pensé. 

Voici un classement (selon mon avis) en plusieurs catégories : 

Les mini-jeux fun ou technologiquement intéressants :

Duel au Far West et Imbroglio au Far West : J’en ai parlé plus haut, les 2 sont fun et permettent à n’importe qui de jouer et de défier les autres !

Combien de billes : Une utilisation simple et efficace des vibrations HD des Joy-Con. J’ai été bluffé la première fois que je l’ai utilisé, on a vraiment l’impression que des billes sont dans les Joy-Con ! Le mini-jeu n’est pas hyper fun mais ça fait une démo technique et un défi intéressant. 

Zen : Les 2 joueurs doivent faire des poses de yoga sans trembler, sauf que les Joy-Con sont hyper précis et le moindre tremblement est reconnu.

Coffre au trésor : Les joueurs doivent faire tourner un coffre enchaîné en 3D pour le libérer en faisant tourner leur Joy-Con. C’est hyper bien foutu car les mouvements sont retranscrits avec précision à l’écran ! 

Coffre-fort : Le jeu nous place dans la peau d’un cambrioleur de coffre. Il faut trouver la bonne combinaison en bougeant le Joy-Con et en s’arrêtant sur une vibration différente des autres. Efficace et encore une belle démo des vibrations. 

Signaux à bras : Les joueurs doivent donner une direction avec leur bras quand une voix féminine leur ordonne et il faut faire l’opposé quand c’est une voix masculine. Il faut être bien concentré et c’est assez marrant car l’adversaire peut se tromper et vous induire en erreur aussi.

Tennis de table : Jouer au ping-pong sans raquette ni balle ni table mais avec un adversaire, voici la promesse étrange mais qui fonctionne plutôt pas mal. Il faut se fier aux sons et les vibrations rendent le tout crédible et efficace. 

Boxe : Un mini-jeu physique où il faut faire des uppercuts, des crochets ou encore des directs quand la voix l’ordonne puis se défouler à la fin en tapant n’importe comment rapidement.

Parade à mains nues : Un joueur doit donner un coup de lame à son adversaire (en usant de feintes pour plus d’intérêt) pendant que l’autre essaie de le bloquer. Plus sympa qu’il n’y paraît.

Duel magique : Il faut vraiment se prendre pour un magicien (ou fan de Kamehameha) pour s’amuser. Il faut pointer sa manette vers l’autre et réussir à prendre l’ascendant en relançant des attaques mais aussi en contrant (attaquer en même temps que l’autre).

Assiettes tournantes : L’intérêt du jeu est de pousser ses adversaires pour faire tomber leur assiette virtuelle. Sympa mais attention à ne pas se prendre trop au jeu sinon vous allez perdre des amis

 

WTF / Meh :

Sous pression : La patate chaude à se passer en soirée. Mouais

Gorille : Il faut imiter le gorille en rythme, c’est peu intéressant. 

Traite à la main : Regarder des gens faire des gestes osés alors qu’ils traient une vache est amusant, mais y jouer n’est pas fun. 

Duel à l’épée : Les joueurs s’affrontent avec seulement 2 choix : attaquer ou bloquer. Du coup c’est hyper limité et pas du tout profond ni fun.

Danse Libre : Il faut danser mais contrairement à Just Dance on peut faire n’importe quoi..

Tournez manettes : un des mini-jeux les plus long et les moins passionnants. Ok les Joy-Con sont bien reconnus et trop précis mais ça n’a aucun intérêt de faire ce que le jeu demande.

 Imite ma pose ! : Un joueur fait des mouvements et l’autre doit l’imiter. Limité c’est le mot.

Mouais / jouable une fois :

Coup de fil : Il faut être le premier à décrocher le téléphone posé sur la table, c’est typiquement le genre de jeu jouable une fois..

Rasage à l’aveugle : Il faut se raser avec le Joy Con en visualisant mentalement se qui n’a pas été rasé. Le hic c’est que le calibrage n’est pas top et donc ça reste assez aléatoire.

Course au drapeau : Il suffit d’agiter les bras pour faire semblant de courir. très classique et amusant une fois.. Le seul truc intéressant c’est qu’au moment de la victoire une vibration se fait ressentir et il faut lever le bras avec le Joy-Con comme si on attrapait le drapeau. 

Dés menteurs : On lance des dés virtuels, on connaît ensuite son propre résultat par vibrations et il faut avoir un score supérieur à son adversaire. On peut relancer les dés si on a un score pourri ou bluffer.

Baseball : L’équivalent du (air) ping-pong en moins réussi, car bien plus aléatoire et moins fun.

Podium : Rien à voir avec Couscous et le sosie de cloclo, il suffit de se prendre pour un mannequin et défiler. 

Air Guitar : Marrant une fois… et encore.

Les « solo », aucun intérêt :

Tout seul, le jeu est dénué d’intérêt, du coup je ne comprends pas pourquoi avoir proposé ces mini jeux.

Fais dodo : Nul, nul, nul, malaise, nul. Déjà il faut rebrancher les Joy-Con à la console, tout ça pour tenir un « bébé » virtuel dans ses bras, le bercer et réussir à l’endormir. Aucun intérêt ni fun.

Miam Miam ! : En utilisant le Joy-Con droit qui dispose d’un capteur infrarouge, on fait semblant de manger et le jeu analyse les bouchées pour déterminer combien de sandwich on a mangé. Bof, bof !

 

Vous l’aurez compris tous les mini-jeux ne se valent pas ! Je comprends mieux pourquoi Nintendo ne l’a pas vendu avec toutes les Switch : il ne représente qu’une façon de jouer, orientée motion gaming avec au passage de belles démos techniques de la précision et de la vibration des Joy-Con mais en aucun cas on ne peut résumer la Switch à ce jeu. Par contre le prix de cette compilation aurait dû être de 20-30€ max pour avoir vraiment de l’intérêt. 

Au final, 1-2 Switch contient des mini-jeux fun et pensés pour les soirées, mais aussi son lot de mini-jeux bizarres, nuls voire malaisants. Il est capable du pire comme du meilleur. Un jeu à réserver aux soirées en famille ou entre amis. 

Note : 12/20

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.