Archives de l’étiquette : Star Wars

Déc 13

[Ciné] Critique : Rogue One: A Star Wars Story

<Cette critique ne contient ni spoiler, ni intrigue, ni photos (hors affiche), juste mon avis après la projection presse française !>
rogue-one-critique-sans-spoiler-affiche
Étant fan de Star Wars depuis longtemps, j’avais accueilli tièdement la nouvelle du rachat de Lucasfilm par Disney et du chantier quasi immédiat de nouveaux épisodes. Puis j’avais été rassuré l’année dernière avec un bon épisode 7 malgré la ressemblance avec l’épisode 4. Cette année, je n’avais rien vu de Rogue One à part le tout premier teaser assez mystérieux et sombre qui tranchait alors avec la saga. L’idée d’un spin-off assez différent du reste de la saga était à la fois séduisante et inquiétante. 

Que les fans se rassurent, Rogue One est bien un vrai épisode de Star Wars, un excellent même ! J’ai vraiment adoré le film, c’est un très bon Star Wars mais c’est aussi un bon film de guerre avec des scènes d’action et un univers StarWarsien au top ! De nouvelles planètes, des nouveaux véhicules et héros, des nouveaux méchants mais aussi du fan service qui fait vraiment plaisir. 

Le réalisateur Gareth Edwards (Godzilla..) a très bien équilibré le film qui n’est pas trop long, bien rythmé avec des plans magnifiques. 

rogue-one-critique-sans-spoiler

Hormis quelques stars qui sont impeccables au passage, les nouveaux personnages sont dans l’ensemble très réussis. Mention spéciale au droïde de cet épisode drôle et sans filtre ! L’héroïne jouée par Felicity Jones est parfaite, je trouve ça cool que les premiers rôles des Star Wars soient des femmes !

Les effets spéciaux sont toujours très convaincants, surtout ceux qui mettent en scène des personnages numériques, c’est bluffant ! ILM est toujours au top ! J’ai vu le film en IMAX 3D au Pathé Quai d’Ivry, la qualité visuelle est dingue ! La 3D était bonne, pas indispensable (en numérique non 3D ça sera très bien aussi !).

J’aurais tellement de choses à dire sur le film, mais ça serait dévoiler l’intrigue et donc je ne veux pas spoiler !

Au final j’ai vraiment adoré ce Rogue One, maîtrisé de bout en bout et qui plaira à tous les fans de Star Wars mais aussi, qui sait, aux autres. 

 

Date de sortie : 14 décembre 2016

Durée : 2h 14min

De : Gareth Edwards (II)

Avec : Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn..

Mai 04

J’ai regardé Star Wars 7 avec BB-8 !

BB8-Sphero-Star-Wars-watch-with-me

Bien avant la sortie du très attendu Star Wars : Le réveil de la force, j’étais déjà fan de BB-8, comme de R2D2 en sont temps 🙂 En fait BB-8 c’est un peu le petit frère mignon de R2.

La société française Sphero est connue pour ses boules pilotables avec un smartphone et a logiquement proposée à Disney de faire une version BB-8 avec un système d’aimant pour la tête.

Pré-requis : Star Wars 7, ici j’ai acheté la version Blu-ray, BB-8 de Sphero bien-sûr et un smartphone avec l’application Sphero BB-8.

BB8-Sphero-Star-Wars (4)

On peut le balader sur le sol, lui faire faire des mimiques comme « Non, non, non » ou le faire acquiescer, faire un 8 sur le sol et plein d’autres.
Mais revenons à nos moutons, dans l’appli il y a un mode Regarder avec moi.

BB8-Sphero-Star-Wars (1)

Il faut lancer le film, poser son smartphone  et mettre BB-8 en charge pour qu’il réagisse à ce qu’il se passe à l’écran. Ça marche exactement comme avec Shazam, le smartphone écoute le film et repère en temps réel à quel moment du film nous sommes pour envoyer des infos à BB-8 qui va réagir.

Concrètement, il réagit en bougeant la tête et en parlant, il est par exemple fan de Rey et kiffe quand elle est à l’écran. Par contre quand le méchant Kylo Ren apparaît il a peur ^^ C’est un petit compagnon malicieux qui fera fondre les fans, comme les enfants.

BB8-Sphero-Star-Wars (2)Au début il était totalement amorphe et muet, car je l’avais mis trop loin de la télé et mon smartphone n’arrivait pas à se repérer. Il n’y a aucun message d’erreur c’est dommage. En mettant le smartphone et BB-8 devant ma télé, il a tout de suite réagit ! Je conseille d’ailleurs de le mettre devant la télé car s’il est à côté de vous, vous allez dans cesse quitter les yeux de l’écran pour le regarder 🙂
Le smartphone donne aussi plein d’informations sur les personnages quand ils apparaissent à l’écran. C’est sympa mais dans ce cas il vaut mieux avoir le smartphone devant soi (même si chez moi ça ne marchait pas.)

Au final, j’ai trouvé cette expérience originale et fun, même si je n’achèterai pas BB-8 de Sphero juste pour cette fonctionnalité. C’est un plus pour les possesseurs de BB-8 ou les fans hardcore de Star Wars.

 

BB-8 est disponible à partir de 139€ sur Amazon.

BB8-Sphero-Star-Wars (3)

BB8-Sphero-Star-Wars (3)

 

Déc 31

Test de Star Wars: Battlefront

SWBps4

En cette fin d’année, seuls les habitants de grottes non-connectées ont pu échapper au raz-de-marée médiatique de Star Wars avec la sortie de l’épisode 7 (voir ici ma critique sans spoiler de Star Wars 7 : Le réveil de la force) mais aussi avec la sortie en novembre de Star Wars: Battlefront sur PC, PS4 et Xbox one.

Après avoir essayé une beta famélique peu de temps avant la sortie, j’étais assez dubitatif quant à la qualité du jeu et surtout son contenu. Voici donc mon test après pas mal de temps passé dessus !

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (60)

Graphismes :

Clairement le jeu est une claque ! (j’ai testé la version PS4 et j’ai pris plus de 200 screeenshots (!!) dont les meilleurs illustrent cet article, et la version PC est encore plus belle) Jamais un jeu à licence n’a été aussi beau et sur console new gen ça fait plaisir de voir un jeu avec des textures aussi fines, des détails à foison et une fluidité impeccable. Le fait de se trouver dans l’univers de Star Wars charme encore plus le fan, avec des environnements encore plus beaux que dans les souvenirs. Les développeurs de DICE ont fait des merveilles et le jeu est totalement inattaquable sur ce plan.

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (109)

Durée de vie :

Bon sur ce plan les choses se corsent ^^ Déjà le jeu est taillé pour le multijoueur et il n’y a pas de vrai mode solo. Les seuls trucs solo offline sont des défis plutôt réussis, comme une balade en X-Wing sur Tatooine ou un défi où ils faut rattraper et tuer des rebelles avec un 74-Z speeder bike (comme dans Le retour du jedi sur Endor). Passé cette mise en bouche savoureuse, on rentre dans le vif du sujet avec pas mal de modes de jeux différents (je retiens surtout le mode rush Attaque des marcheurs, le mode Batailles des héros et le mode Défense des droides) qui varient l’expérience. C’est au niveau du contenu disponible à la sortie du jeu que ça pèche, il y 4 grands environnements (+ Jakku qui a été ajouté depuis en DLC gratuit), ce qui ne varient pas énormément. Evidemment avec un season pass à plus de 50€, on s’attend à des DLC à foison..

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (41)

Le jeu est totalement accessible, même pour les débutants et c’est ce qui fait sa force. Il est facile de faire des kills, de piloter un vaisseau ou un engin de l’empire et l’ont s’amuse immédiatement en s’améliorant, le jeu n’est pas du tout frustrant de ce côté. Par contre, Star Wars: Battlefront est un jeu arcade, ce qui en fait un jeu peu profond. ici pas de teamplay vraiment poussé, ni de profondeur de gameplay. On est loin d’un Battlefield et les joueurs hardcore vont vite s’ennuyer. C’est le principal défaut du jeu mais étrangement pour moi qui ne joue pas 4h minimum par soir, ce n’en est pas un car j’ai moins le temps de jouer et donc je prends un plaisir immédiat à faire une heure par ci, par là.

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (47)

Histoire/Scénario :

Hélas il n’y a pas de mode solo digne de ce nom ! Par contre chaque bataille, objectif ou cinématique est parfaitement intégré à l’univers de Star Wars. Hors DLC, le jeu se situe entièrement pendant la trilogie originale de Star Wars. Il n’y a aucune mention de la prélogie ainsi que du nouveau Star Wars épisode 7 qui vient de sortir. Quel plaisir de se balader dans la forêt d’Endor, de croiser des ewoks et de grimper dans leurs arbres en pleine bataille, ou encore sur Hoth et ses paysages iconiques. Du fan service à tous les niveaux.

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (3)

Jouabilité :

Le jeu est très arcade, du coup pas de prise de tête avec des armes compliquées, des équipements variées. Non ici juste un blaster, qu’on pourra par la suite remplacer par d’autres blasters (snipers..). En gagnant des niveaux, on débloque des cartes qui permettent des compétences qui peuvent faire la différence sur le champ de bataille. Perso je ne me sépare jamais de mon jet-pack et de mon tir autoguidé (qui permet de locker une cible et de lui lancer un petit missile, très pratique à mi-distance).

Le maniement des différents vaisseaux, des X-Wing, Tie Fighter en passant par les bike speeders et les AT-AT se font sans accroc. Dans les airs, les vaisseaux sont ultra-maniables et rendent les dogfights accessibles.

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (132)

Aspect sonore :

DICE a eu accès à la banque de son officielle du Skywaler Ranch. Autant dire que les sons ne ressemblent pas à ceux des films, ils sont strictement identiques ! Cela donne une ambiance sonore exceptionnelle, totalement épique pour le fan qui se retrouve au milieu de ses batailles favorites comme jamais. Le couple graphismes de choc et son de folie achève le fan de Star Wars.

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (17)

 

Conclusion

Ce jeu saura forcément ravir les fans, qui auront autre chose que du simple fan service. Ce reboot de Star Wars: Battlefront est très arcade, ce qui donne un jeu immédiatement fun et accessible, avec des graphismes et une bande-son parfaite. Seul le contenu est assez faible et ne saurait tenir en haleine le joueur pendant plusieurs mois. Même si un DLC gratuit a ajouté un nouvel environnement et mode de jeu, d’autres DLC payants arriveront bientôt et le fan devra payer quasiment le même prix que son jeu pour en profiter encore plus. A part ça, DICE a fait du bon boulot et ça fait plaisir de voir un jeu Star Wars de cette qualité.

Note : 16/20

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (114) STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (137) STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (21) STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (8) STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (13) STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (119)

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (135)

STAR WARS™ Battlefront™_2015PS4_LegolasGamer.com (72)

 

 

Déc 16

[Ciné] Critique sans spoiler de Star Wars 7 : Le réveil de la force

affiche-officielle-de-star-wars-le-reveil-de-la-force

Pour certains confrères, réaliser une critique sans aucun spoiler est un exercice difficile, pour moi c’est évident, je le fais à chaque fois tant il est primordial d’en savoir le moins possible pour apprécier un film. Voici donc une critique garantie 0% spoiler ! D’ailleurs ce film n’a officiellement pas de synopsis, ce qui est assez rare pour le signaler et décidément le phénomène Star Wars ne fait rien comme les autres.

C’est le retour de la double critique sur le blog, avec pour une fois des critiques où nous sommes globalement d’accord !

Critique de Legolas :

La première fois que j’ai entendu parler de Star Wars 7 après le rachat de la licence par Disney, j’étais très pessimiste en me disant que la célèbre saga allait être souillée (Lucas ne voyait pas l’intérêt de faire une suite.) En voyant que c’est JJ Abrams aux commandes, j’étais un peu plus confiant et en voyant la première bande-annonce mon coeur de fan a bondi (en bien). J’ai eu l’occasion d’aller à l’unique projection presse du film 1 jour avant tout le monde, en IMAX 4K (un des rares en France au Pathé Quais d’Ivry) et la définition de l’image était parfaite.

Star Wars: The Force Awakens L to R: Rey (Daisy Ridley) & BB-8 Ph: David James © 2015 Lucasfilm Ltd. & TM. All Right Reserved.

Allons directement à la seule question qui vous intéresse : est-ce que ce film est bon, vaut-il le coup ? La réponse est sans détour : oui.

Un des points forts du film est de ne pas abuser des effets spéciaux (critique majeure de la prélogie), pour laisser la place à des vrais décors et personnages et pas seulement du fond vert et de l’image de synthèse. Malgré tout ce n’est pas un film sans effets spéciaux et images de synthèse, loin de là ! Le tout est juste bien intégré et crédible, avec des batailles de vaisseaux qui claquent, des visuels et décors magnifiques. Chaque plan est d’une beauté à tomber ! La musique n’est pas en reste avec un score de John Williams très proche des autres films.

Les nouveaux acteurs sont très bien (à part celui qui joue Kylo Ren, mais c’est un avis personnel) et s’intègrent parfaitement à l’univers. Il y a une belle alchimie entre eux. Les anciens ne font pas tâche, loin de là et ça fait plaisir de les retrouver. Quand au petit BB-8, je suis totalement fan ! Le personnage principal du film (Rey) est une femme tout en nuance et jamais stéréotypée. Elle s’éloigne du rôle habituel des femmes dans les blockbusters.

star-wars-le-reveil-de-la-force (2)

Si je devais trouver un léger bémol, je dirais que le film est beaucoup calqué sur l’épisode 4, en quasi tout point. J’imagine que cette volonté de plaire à tout le monde, fans hardcores comme nouveau venus, a alourdi le cahier des charges du Star Wars parfait et JJ Abrams a dû faire des compromis. Mais ce n’est pas un gros défaut tant le film est agréable et fait office de début parfait d’une nouvelle trilogie.

 

Au final, JJ Abrams a réussi l’exploit de proposer un film rythmé (on ne s’ennuie pas), varié et très fidèle à l’univers des épisodes 4,5,6 tout en proposant des touches de nouveauté bienvenues. Le film finit sur un cliffhanger qui annonce un épisode 8 mystérieux et je l’espère inventif. Pari réussi, cette nouvelle trilogie commence sur les chapeaux de roues, en embarquant les nouveaux spectateurs dans l’aventure tout en convainquant clairement les fans. Chapeau !

 

Critique de Guifou :

 

Plus de 10 ans qu’il n’y avait pas eu une vraie grosse nouveauté Star Wars à se mettre sous la dent !  Je me revois environ 16 ans avant à attendre fébrilement la sortie d’un épisode 1 qui se voulait la pierre angulaire d’un prequel, prequel en demi-teinte même si plus riche qu’il n’y parait au premier visionnage.

Je ne dévoilerai rien de l’intrigue, mais celle-ci reprend de manière évidente, en hommage, des codes de l’épisode 4, mélangeant tantôt le fond tantôt la forme mais réussissant tout de même à s’en extraire.  JJ Abrams ne se trompe pas, proposant cela  comme un film tout public ou « pour enfant » dans son sens spirituel et non comme le produit un peu trop infantilisé qu’était la menace fantôme.  L’univers presque trop lointain, éthéré et virevoltant des 1-2-3 est ici écrasé par une vision plus sombre, voire plus triste. En symbole, le sabre laser revient à ses bases d’arme chevaleresque, lourde, puissante et exigeante.

La jeune génération et l’ancienne se croisent avec brio, les acteurs ayant à la fois cette touche dramatique ou légère. Il faudra en revanche attendre le nouvel épisode pour confirmer, les rôles n’étant pour certains qu’égratignés voire traités de manière ambiguë.

L’univers, les effets spéciaux parfaitement gérés à travers un mélange 3d/maquette, le rythme et la photographie, tout ici est maitrisé de bout en bout. Il est dur, quelque part, de ne plus y voir la patte Lucas tant le film s’en extrait artistiquement parlant.Star Wars: The Force Awakens Han Solo (Harrison Ford) Ph: Film Frame © 2014 Lucasfilm Ltd. & TM. All Right Reserved..

Le film présente néanmoins le paradoxe de la patte Abrams, paraître trop court pour l’histoire qu’il veut servir. Le rythme est haletant, toujours sur le fil du rasoir, ne s’autorisant presque aucune pause. Cela permet à la fois de ne pas se perdre en détails, mais également de trop accélérer les choses par moment. D’autant plus dommage que les scènes plus lentes et posées sont vraiment réussies. En ne prenant pas assez son temps, la faute sans doute à la machine commerciale derrière (oser les 2h45 manifestement nécessaires au lieu de 2h15 est compliqué), le film perd l’occasion de devenir un chef d’œuvre. C’est, heureusement, mon seul gros regret.

Malgré la déferlante de bandes-annonces, le film ne cesse de nous surprendre jusque dans ses points cruciaux, restant suffisamment flou pour garder ses mystères. Chaque moment fort est ainsi véritablement poignant, les moments d’emphases sont rares mais diablement réussis. Ma gorge se noue suffisamment rarement au cinéma pour que je puisse le remarquer. Et cette fin ! De loin la plus réussie de la saga !

 

S’il ne possédera jamais l’aura de l’épisode originel, Le Réveil De La Force a tout du film fondateur. Bien réalisé, intelligemment écrit, il reste fidèle aux fans sans perdre les néophytes. Encore perfectible mais ouvrant de beaux horizons, il ne manque plus à cette passerelle que son « empire contre-attaque »  pour confirmer.

 

 

Juil 27

Pourquoi Star Wars en Blu-ray est l’édition ultime

Le 14 septembre 2011 est à marquer d’une pierre blanche pour les fans, c’est le jour de la sortie de Star Wars en Blu-ray. Pourquoi est-ce l’édition ultime alors qu’ils ont sorti jusque là tant de versions ?

Petit retour sur ce que nous avons eu : (non exhaustif, je vais parler des plus importants changements)  En savoir plus »