Archives de l’étiquette : Captain America

Avr 26

[Ciné] Critique : Captain America: Civil War

 

Captain-America-Civil-War-Affiche

Marvel est devenue une philosophie cinématographique, une certaine idée du blockbuster, avec des films de plus en plus rodés au risque de s’enfermer dans un certain train-train. Bons, parfois très bons, mais semblables ? Car les films, qu’on le veuille ou non, créent un magnifique univers autant qu’ils perdent, individuellement, en identité. Ainsi l’univers, d’une richesse et d’une cohérence impressionnante, n’autorise que très peu de fantaisie. Tout l’inverse d’un DC qui, totalement foutraque, s’autorise des chefs-d’œuvre autant qu’elle réussit des tours de force d’incohérence, introduire la justice league en un seul film par exemple.

Civil War est sans doute le plus grand pari de Marvel, car s’il ne doit logiquement pas remettre en cause ses codes, doit composer avec pléthore de héros et, difficulté supplémentaire, les faire s’affronter, le tout en un seul film.

 

 Steve Rogers est désormais à la tête des Avengers, dont la mission est de protéger l’humanité. À la suite d’une de leurs interventions qui a causé d’importants dégâts collatéraux, le gouvernement décide de mettre en place un organisme de commandement et de supervision.
Cette nouvelle donne provoque une scission au sein de l’équipe : Steve Rogers reste attaché à sa liberté de s’engager sans ingérence gouvernementale, tandis que d’autres se rangent derrière Tony Stark, qui contre toute attente, décide de se soumettre au gouvernement…

 

Marvel's Captain America: Civil War L to R: Black Panther/T'Challa (Chadwick Boseman), Vision (Paul Bettany), Iron Man/Tony Stark (Robert Downey Jr.), Black Widow/Natasha Romanoff (Scarlett Johansson), and War Machine/James Rhodey (Don Cheadle). Photo Credit: Film Frame © Marvel 2016

Soyons honnêtes, je ne me faisais pas de soucis sur la qualité du film, les frères Russo étant je pense le meilleur choix pour dépeindre l’univers Avengers, le soldat de l’hiver étant facilement le meilleur de la série.

Et oui, pari tenu, Civil War est un bon film, voire très bon film si l’on excepte les quelques facilités de scénario apparaissant parfois. Un grand film ? Non, mais on peut comprendre les élans extatiques car le duo de réalisateur maîtrise diablement bien le fan service. Le film est très bon car il comprend parfaitement sa licence, mais aussi car il aborde un visage un peu plus grave que ses prédécesseurs. Pas un grand film car justement son schéma est ultraclassique, que ce soit dans son intro, sa mise en scène ou sa photographie. A aucun moment on ne prend une véritable claque visuelle et cela reste un peu dommage. Passés quelques plans iconiques bien troussés, l’œuvre se repose un peu sur le « c’est du Marvel » dans un domaine (visuel donc) où justement la marge est possible.

Art de la punchline oblige, Civil War se déchaîne et fait souvent mouche. Paradoxalement, cet aspect comique ou léger se révèle à mon sens surdosé dans la scène clé du film, la fameuse bataille dans la l’aéroport, qui sans spoiler voit s’affronter les 2 camps d’Avengers. Rien à dire sur le côté castagne, juste jouissif. En revanche, un excès de petites punchlines transformant son sujet grave (guerre fratricide) en un sujet presque léger, ruinant sa notion d’enjeux, dommage car un mince dosage aurait suffi. Cela est particulièrement vrai pour Spiderman, parfaitement bien cerné mais dont le côté comique est d’emblée surexploité. Il ne faut néanmoins pas bouder son plaisir dans ce genre de remake moderne des 3 mousquetaires (1948 ou 1961 pour la référence), comprenez « ou aucun objet du décor ne doit rester debout ».

Marvel's Captain America: Civil War L to R: Falcon/Sam Wilson (Anthony Mackie), Ant-Man/Scott Lang (Paul Rudd), Hawkeye/Clint Barton (Jeremy Renner), Captain America/Steve Rogers (Chris Evans), Scarlet Witch/Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen), and Winter Soldier/Bucky Barnes (Sebastian Stan) Photo Credit: Film Frame © Marvel 2016

Personnages justement, où là encore on repère plusieurs clans. En premiers lieu les leaders, le Captain et Iron Man, soutenant le film sur leur épaule. La relation entre eux, peut-être pas assez fouillée faute de durée, est malgré tout une vraie réussite, transcendée dans une incroyable scène finale, facilement la meilleure de l’univers Marvel. Ainsi les 2 personnages survolent le film, au point d’effacer une bonne partie du casting, La veuve noire et la sorcière rouge en tête, d’une platitude très étonnante.

Bonne pioche sur les nouveaux. Entre un Spiderman en mode jeune imbécile et un Black Panther sur le fil du rasoir et en nuance le pari est tenu. Black Panther aura par ailleurs son propre film en 2018, ce qui s’annonce intéressant.

Le méchant enfin, difficile à classer, mais pas pour l’interprétation d’un Daniel Bhrul toujours au sommet. Le personnage est à la fois édulcoré par rapport à son modèle Comics (je ne spoilerai pas le personnage), ce qui le rend certes plus profond et justement moins manichéen que dans un Marvel classique, mais aussi légèrement ambigu. Son côté à la fois homme seul mais pourtant omniscient vu ses plans est particulier, mais s’il serait critiquable dans un univers DC plus réaliste n’est pas bien grave ici.

Déception avec la bande son, dont aucun thème ne sort du lot. Pas forcément mauvaise mais terriblement passe-partout.

Je parlais du côté relativement classique même si maîtrisée de son approche, cela est vrai excepté pour le dernier quart d’heure où, sortant enfin les tripes, le film hausse l’ambiance d’un cran dans une séquence assez fabuleuse et à la hauteur de sa dénomination de Civil War. Cela montre que l’Avenger ultime, le grand Marvel, celui qui fusionneraient cette gouaille dans un élan créatif et une maîtrise scénaristique est encore à inventer, mais qu’il n’est pas un fantasme. Lui en possède des éléments, des scènes, réussit un tour de force en restant cohérent, mais n’en est pas encore là.

 Une copie propre, affutée, maîtrisée de bout en bout, mais aussi prisonnière de son univers. Captain America : Civil War Un très bon cru, des moments de purs bravoure, un excellent divertissement mais pas encore un chef-d’œuvre.

 

Marvel's Captain America: Civil War Spider-Man/Peter Parker (Tom Holland) Photo Credit: Film Frame © Marvel 2016

 

Avr 01

[Ciné] Critique : Captain America, le soldat de l’hiver

Après Avengers, après Iron Man 3, après Agents of S.H.I.E.L.D., après Thor 2, et en attendant The Avengers 2, voici venir Captain America : Le soldat de l’Hiver dans les salles obscures !

Affiche Captain America, le soldat de l'hiver

Réalisé par deux frères, Anthony et Joe Russo, connus pour Toi et Moi… et Dupree (ouais je sais, c’est pas un bon exemple, mais bon les mecs ont pas fait grand-chose côté long-métrages, sinon beaucoup d’épisodes de séries TV comme Community), Captain America 2 se passe donc après tous les événements des films listés ci-dessus et choisi la ville de Washington DC comme terrain de jeu pour la majorité de son action (en même temps, vu l’état de New York, forcément !).

Captain America, le soldat de l'hiver (4)

Blockbuster au budget estimé à quelques 170 millions de dollars, la suite des aventures du fameux Steve Rogers (toujours joué par Chris Evans) nous propose ici non pas une, ni deux, mais bien trois histoires entremêlées qui vont toucher un peu à tout pendant plus de deux heures ! On a ainsi (pas vraiment dans l’ordre mais c’est pas grave) : de la trahison, des flashbacks, des complots, une menace venue du froid (ben oui, les Nazis c’est fini), de la technologie hyper vieille avec un joli clin d’œil au film WarGames de John Badham, une très belle clé USB que tout le monde veut pendant toute la moitié du film, mais aussi des morts pas vraiment morts, des trucs qui pètent de partout tout le temps, du lavage de cerveau, une réflexion sur les écoutes illégales qui n’aurait à priori rien à voir avec les récents scandales de la NSA, des Français qui ne sont pas des Français mais des Algériens qui parlent étonnamment bien québécois (mais jouent très mal), et j’en passe et des meilleures…

Captain America, le soldat de l'hiver (1)

Est-ce que Captain America 2 est à conseiller ? Et bien on va dire qu’on ne s’ennuie pas, c’est certain, mais que de (très) nombreux retournements de situation sont tellement téléphonés, surtout lorsqu’il s’agit de personnages principaux déjà vus dans les autres films de la franchise, qu’on y croit pas un seul instant quand ils nous sont imposés pendant une bonne trentaine de minutes à l’écran. Alors bien sûr, le film reste une pierre importante dans l’édifice de la saga pour préparer le terrain au futur Avengers 2 : Age of Ultron, mais est-il cependant un must-see pour bien saisir ce que Monsieur Joss Whedon nous prépare pour 2015 ?

Et bien je ne dirais pas forcément, puisque si vous vous souvenez du premier Avengers, déjà, l’intrigue avec Captain America était résumée en quelques flashbacks rapides de début de film. Certes, ça ne spoilait rien de son combat contre les néo-nazis d’Hydra, avec un Hugo Weaving au visage tout de latex rouge, mais ça ne donnait pas forcément plus envie d’en savoir plus puisqu’on savait de toutes manières que le héros de la liberté (oui, un bien grand mot, bien idéaliste, bien américain) en avait réchappé sans bobo. Ben pour ce Captain America 2, rebelote, on sait automatiquement qu’il ne peut rien arriver à Steve Rogers, ni à la Veuve Noire (jouée par la très lisse de cheveux Scarlett Johansson), ni à aucune des grandes figures puisque celle-ci devront forcément rempiler pour les suites à venir !

Scarlett Captain America, le soldat de l'hiver (2)

Oui, parce que Captain America 3, du même duo de frères, ça arrive en 2016, le 6 mai aux USA pour faire face à Batman VS Superman… Bref, vous savez que les héros ne meurent jamais, et que les méchants ne gagnent pas, et que le film fait un carton outre-atlantique avec déjà plus de 100 millions de dollars au box-office… reste à savoir si vous avez envie de passer à la caisse vous aussi.

 

Merci à @Gorkab pour sa critique

La critique du premier Captain America 

Captain America, le soldat de l'hiver (3)

Avr 23

Critique : The Avengers

De film en film Marvel avait laissé des indices amenant tous vers un regroupement de leurs héros. Le nom de ce groupe : Les Avengers, composé de Captain America, Thor, Iron Man, Hulk, Hawkeye et Black Widow. Après avoir teasé et été très très mystérieux sur son contenu, The Avengers est enfin là ! En savoir plus »

Août 05

Critique Captain America : First Avenger

Hier j’ai pu aller à la projection presse du film Captain America : First Avenger des studios Marvel.

Le film est dirigé par le réalisateur Joe Johnston, connu pour sa participation aux effets spéciaux de Star Wars et la création de personnages comme Yoda ou les Ewoks, ainsi que des films comme Jumanji ou Jurassic Park3. En savoir plus »