«

»

Sep 13

Red Dead Redemption

Red Dead Redemption (2010) sur PS3 et Xbox360 permet d’incarner John Marston, le célèbre hors la loi. Sans surprise, après 7 millions d’exemplaires vendus en 4 mois, le jeu récolte un 95/100…

Scénario :

1911, Etats-Unis, fin de l’époque de la conquête de l’Ouest : John Marston, hors-la-loi repenti, doit traquer les membres de son ancien gang pour le compte de la police qui détient sa famille en otage.

Graphismes & ambiance sonore :

Les codes des westerns sont respectés, la vie de l’époque est fidèlement reconstituée. Les graphismes rendent hommage aux paysages de l’Ouest américain et nous plongent dans cette époque. Les bruitages sont recherchés et travaillés, la musique discrète rend bien l’ambiance et de superbes morceaux ponctuent les moments forts.

Jouabilité & durée de vie :

La trame de ce jeu « GTA-like » est enrichie par des quêtes annexes dont les objectifs sont révélés par les PNJ. Des extensions sont téléchargeables pour 800 MSP. Un pack original, « Menteurs et Tricheurs », permet, comme dans un casino en ligne, de jouer au poker ou aux dés, en solo ou en ligne avec d’autres joueurs. Si vous perdez vos 200$ journaliers, il faudra patienter jusqu’au lendemain, car ici pas de bonus casino sans dépôt préalable au saloon ! Explorer toutes les possibilités du gameplay prendra facilement trente heures…

Verdict :

Comme d’habitude, Rockstar ne déçoit pas : au-delà du scénario bien ficelé, il critique impitoyablement la société de l’époque. Les références cinématographiques aux westerns sont nombreuses et la finesse, l’humour et la « classe » du personnage allègent l’atmosphère parfois pesante.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.