Preview Bioshock Infinite

Columbia BI

Étant fan du premier épisode, j’attendais cette suite avec grande impatience. Surtout que ce n’est pas une suite directe mais bien un nouvel épisode : fini la cité sous-marine Rapture, bonjour la cité volante de Columbia !

Bioshock sort le 26 mars en France et j’ai pu essayer le jeu plus de 3 semaines avant, dans le bel hôtel Royal Monceau.

Je ne vous spoilerai pas le jeu mais je vais vous parler des éléments marquant que j’ai pu voir. Tout d’abord le jeu est beau, très beau même ! Évidemment nous sommes sur un pc de guerre et toutes les options sont à fond, il n’empêche ça a vraiment de la gueule, next-gen style !  

[Edit] Voici mon test de Bioshock infinite

proie BI

Sur console même si ça n’a pas la même gueule je suis prêt à parier que ça va être très beau pour de la Xbox et et de la PS3. Rappelez-vous du premier bioshock, ça le faisait !
Les personnages sont bien modélisés mais c’est la ville qui impressionne : chatoyante, animée et vivante, j’ai plusieurs fois fait « Wow ! » devant l’architecture aérienne et le souci apporté aux détails. On sent que les mois de retards ont servi à peaufiner le jeu !
Ensuite, ce qui m’a plu immédiatement c’est cette ambiance et cette narration si particulière qui font des Bioshock des jeux agréables à jouer et passionnants.

sky-hook

Le gameplay des bioshock est toujours là, avec des armes et des pouvoirs. Ici les plasmides s’appellent des Toniques et permettent de prendre possession d’une machine ennemie (pratique pour tuer les ennemis trop nombreux), de lancer des corbeaux et autres boules de feux.
Pour enrichir le gameplay et profiter des possibilités offertes par une cité volante, les développeurs ont ajouté une arme crochet au personnage (le sky-hook) qui lui permet de tuer un homme au corps à corps (assez sanglant d’ailleurs !) mais aussi de s’accrocher à des endroits aimantés et surtout de se balader grâce à un système de rails reliant les différents endroits de la cité entre eux. C’est efficace et bien foutu. 

goodies

Le jeu était en version française et j’ai vraiment apprécié le doubleur du héros qui a une voix excellente. (C’est Guillaume Orsat, le doubleur qui a également doublé Cole McGrath dans Infamous)
Voilà pour un premier aperçu du jeu, grosse impression manette en main !!! Bioshock Infinite est bien parti pour être un des chefs d’oeuvre de cette année !

Je suis reparti avec le press kit (sans la belle boite mais avec le contenu ^^) bien sympathique dont une vrai clé, un booklet instructif, une clé usb contenant les assets et plein de cartes postales. Tout le contenu que reçoit le joueur au tout début du jeu !

Merci à Morgane et à l’agence Minuit Douze pour m’avoir permis d’essayer le jeu plusieurs semaines avant la sortie !

clé-cage clé-oiseau

 

2 Comments

  1. Harebourg
    6 mars 2013
    Reply

    Un jeu qui s’annonce pour moi comme LE jeu de l’année si l’ambiance et le background sont aussi bon que sur le 1 et le 2 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.