«

»

Juil 30

[Ciné] Critique : Wolverine : le combat de l’immortel

 Wolverine affiche

Synopsis : Wolverine, le personnage le plus emblématique de l’univers des X-Men, est entraîné dans une aventure ultime au cœur du Japon contemporain. Plongé dans un monde qu’il ne connaît pas, il doit faire face au seul ennemi de son envergure, dans une bataille à la vie à la mort. Vulnérable pour la première fois et poussé au bout de ses limites physiques et émotionnelles, Wolverine affrontera non seulement l’acier mortel du samouraï mais aussi les questions liées à sa propre immortalité.

Wolverine griffes2

Wolverine vit à l’écart du monde , privé de son pouvoir d’autoguérison, confronté à sa vulnérabilité et à un possible amour au pays du Soleil-Levant, il redécouvrira sa condition d’homme. Hugh Jackman assure le show dans un premier tiers emballant. Il sort ensuite l’artillerie lourde pour affronter une mutante vipérine (les personnages secondaires ne sont pas développés car ils ne sont pas plus intéressant que ça), une horde de yakuzas, des ninjas noirs et un samouraï d’acier.

Wolverine

Les apparitions à heures fixes de Jean dans les rêves de Wolverine, restent fun mais sans réel but. Il y a peu de séquences d’action mais elles sont bien réparties et très plaisantes, sans faire dans la démesure avec des effets plutôt réussis, mais par contre une 3D totalement inutile.

Au final, ce film remplit donc sa mission de divertissement familial même s’il n’est pas vraiment marquant. Et surtout si vous êtes en recherche de fraîcheur pendant les grandes chaleurs estivales, la durée totale de 2h vous fera le plus grand bien.

Wolverine griffes

Merci à Jérémy pour sa critique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.