«

»

Mar 17

[Ciné] Critique : Les gazelles

 Affiche les gazelles

Bonjour, je suis le film pour Trentenaire Parisien, le sacro-saint cliché collant à la peau du cinéma Français. Ayant peu ou très peu évolué depuis 10 ans, je retrouve quelques regains de fraicheur en m’éloignant parfois du mélodramatique.

Marie est en couple depuis toujours ou presque avec Eric. Les grands projets s’approchent puis se concrétisent au point de pétrifier Marie, sujette à de fréquentes crises d’angoisse. Une discussion avec un ténébreux inconnu, un coup de tête, elle brise son couple sans vraiment penser aux conséquences.

Une nouvelle vie de célibataire, d’anciens amis s’éloignent et d’autres arrivent. Profitant de sa nouvelle vie d’hommes et de bitures, Marie s’épanouit dans ce statut indépendant mais pas sans risque.

les gazelles camille chamoux

Pour commencer, un constat simple. Les Gazelles, c’est un film dans son temps, dans les clichés de son temps. Un film épousant la femme des Magazines féminins, pas forcément comme un modèle absolu mais comme une valeur supérieure, au point de faire croire que le mode de vie de la trentenaire célibataire est subversif (il y a 20 ans oui, sans doute).

Second constat, Les Gazelles ne s’éloigne pas suffisamment, sur le fond, des codes du film Parisien, toujours entre comédie et comédie dramatique. Un monde relativement manichéen, très épuré dans ses codes et ses problématiques, sponsorisé par l’immobilier Bisounours (= comment une simple employé de pole emploi habite systématiquement dans un beau pierre de taille en plein Paris).

gazelles

Mis à part ces petites piques, le film ne manque pas de qualités. Camille Chamoux réussit parfaitement son passage en actrice principale. Un ton parfaitement naturel et une palette d’émotion qui la destine sans doute à autre chose que la comédie. Le déroulement de l’histoire n’est pas extrêmement original mais le rythme reste bon du début à la fin, on ne s’ennuie ainsi pratiquement jamais.

Peu de gros rires, mais une très bonne qualité d’écriture, de la répartie et des dialogues manifestement sur mesure.

Le film n’est, on peut s’en douter, par pour tout le monde. Entre le groupe de filles très exaspérantes au premier degré, la répétition des lieux et des situations, le schéma classique de l’histoire et l’impression d’avoir tourné en rond pendant une heure et demi, il ne faut pas prendre Les Gazelles pour ce qu’il n’est pas. C’est un bon divertissement, entre le film classique et le théâtre de boulevard réussis. Aucune chance de vous apporter un éclairage sur la vie, il peut en revanche bousculer quelques certitudes.

Date de sortie : 26 mars 2014

Durée : 1h39min

Bande-annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.