«

»

Déc 02

[Ciné] Critique : Les bêtes du sud sauvage

Synopsis :

Hushpuppy, 6 ans, vit dans le bayou avec son père.
Brusquement, la nature s’emballe, la température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d’aurochs.
Avec la montée des eaux, l’irruption des aurochs et la santé de son père qui décline, Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue.

Récemment j’ai eu la chance de découvrir cette petite pépite, un film avec des acteurs inconnus et amateurs (l’un d’eux est était boulanger) notamment avec l’actrice principale (Quvenzhané Wallis) qui est une vraie révélation tant son jeu est impressionnant ! Elle est plus vraie que nature, cette petite gamine passe aisément d’un état à un autre, le tout avec facilité ! [EDIT] Quvenzhané Wallis est nominée pour l’oscar de la meilleure actrice !! \o/

Certaines scènes du film sont assez déroutantes et je peux comprendre que certains soient perdus car c’est sujet à interprétation. Je ne vous livrerai pas la mienne ici pour ne pas spoiler mais pour moi les scènes sont vues au travers des yeux d’un enfant, ce qui peut expliquer le côté fantastique du récit.

La musique du film m’a vraiment marqué tant elle est réussie ! Elle est de Benh Zeitlin qui est aussi réalisateur du film.  Je vous invite à l’écouter ici. Je conseille rarement de regarder la bande-annonce tant cela devient un nid à spoiler, mais celle des bêtes du sud sauvage est belle et surtout portée par la meilleure musique du film !

Je ne saurai que trop vous conseiller d’aller voir ce film, qui est un ovni touchant comme on en voit peu avec des acteurs prometteurs !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.