«

»

Mar 18

[Ciné] Critique : Her

Affiche Her

Synopsis

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

Her Joaquim Phoenix

En lisant le synopsis on peut trouver ridicule une histoire d’un homme qui va tomber amoureux d’un « ordinateur », plus précisément d’une intelligence artificielle. Il n’en est rien, il suffit de voir les gens qui sont tombés amoureux de quelqu’un qu’ils n’ont jamais vu, mais qui ont échangé pendant des mois par chat ou téléphone. C’est là que le réalisateur Spike Jonze nous surprend en amenant tout d’abord un contexte social qui nous parle, à savoir une société très proche de la nôtre avec des gens de plus en plus repliés sur eux-mêmes, qui ont du mal avec les relations sociales et sont rivés sur leur smartphone. A cela il ajoute une technologie très avancée possible dans un futur proche qui permet de crédibiliser le scénario.

Her n’est pas qu’une histoire d’amour entre un homme et une « machine », une des forces du film est de parler de la solitude, de l’amour, des interactions sociales réduites au minimum de façon intelligente.

her

L’interprétation de Joaquin Phoenix est brillante, il est tour à tour maladroit, meurtri par sa rupture puis reprend goût à la vie, tombe amoureux (no spoil c’est dans le synopsis), toujours avec justesse.

Et puis il y a la voix de Scarlett Johansson, qui signe ici une très belle performance pour laquelle elle a très justement remporté un prix d’interprétation au festival de Rome. Sa voix est douce, chaleureuse et elle humanise parfaitement Samantha. On se surprend à être accroché à ses lèvres, à l’affût de la moindre réponse ou même d’un silence révélateur.

La photographie est belle. L’accent n’est pas mis sur un monde futuriste mais plutôt sur les personnages.

Her est un film envoûtant, inventif, drôle parfois et juste à tout instant. Spike Jonze est décidément béni et son dernier film un petit bijou.

her samantha

Ici s’arrête la critique sans spoiler ni interrogations comme j’ai l’habitude d’en faire, mais pour une fois le film me donne envie d’en dire plus :

Le film me fait penser à l’homme bicentenaire, un joli film avec Robin Williams jouant un robot qui a des émotions et veut devenir un humain. Samantha désire un corps, désire être humaine et en même temps elle comprend vite les limites d’un corps, voué à une fin inévitable.

Étant un fan de technologies en tout genre, la première partie du film m’a un peu décontenancé, en fait j’étais septique car le niveau de technologie montré dans le film est très loin de ce qu’il se fait actuellement. Ayant essayé plusieurs softs de reconnaissance vocale, dont Dragon et bien sûr Siri, la latence inhérente à ces technologies, couplé à la synthèse vocale loin de ressembler à la voix humaine me fait dire à chaque moment que c’est de la pire science-fiction ^^

Her Spike Jonze

Je suis certain que les gens qui ne sont pas aussi fans de technologie se laisseront embarquer beaucoup plus facilement et ne verront pas tous les petits détails qui technologiquement ne collent pas (pour le moment)

Une des bonnes idées du film est de donner au personnage principal un job original et révélateur du malaise de la société : il écrit des magnifiques lettres manuscrites pour des gens qui n’ont plus le temps de le faire. Il est d’ailleurs très doué pour cela, bien plus que pour les interactions sociales concrètes, joli paradoxe.

 

Date de sortie : 19 mars 2014

Durée : 2h6min

Avec Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Amy Adams

Réalisé par Spike Jonze

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.