Archives de la Catégorie : Jeux dématérialisés

Mar 23

Nouveaux contenus dans Rocket League

Rocket League-LegolasGamer

Depuis la sortie du jeu, les développeurs ont ajouté plusieurs modes de jeux, des nouvelles arènes ainsi que des nouvelles voitures et éléments de personnalisations. Et ce n’est pas fini d’autres choses vont arriver.

Au passage je vous conseille mon article sur Comment bien jouer à Rocket League.

J’adore ce jeu et j’y joue souvent, surtout en mode compétition en 2v2 (le meilleur pour moi car il permet de vraiment s’impliquer dans un match, sans tout faire comme en 1v1 et sans toucher rarement la balle comme en 3v3)

Après le hockey et son gameplay légèrement différent, voici arriver le basket ! En effet on pouvait jouer au hockey sur de la glace avec une voiture qui glisse forcément mais aussi un gros palet et une inertie qui change la donne. C’était cool mais pas assez différent du jeu classique.

rocket-league-basket

Le basket a l’air bien fun car le but n’est plus face à nous et accessible avec un tir au sol. Il faudra forcément lever la balle, faire des lobs. J’espère qu’on aura des règles typiques du basket comme ne pas rester plus de X secondes sous la raquette ou ne pas pouvoir dévier une balle descendante. Si ça se trouve un jour on pourra jouer au casino dans Rocket League ^^

Récemment ils ont ajouté la batmobile en DLC payant. On peut trouver ça cher 2€ pour une voiture mais il y a une licence et surtout je n’ai pas vraiment payé le jeu vu qu’il était gratuit avec le PS Plus ! C’est pour ça que j’avais craqué pour la DeLorean de Retour vers le futur ! (c’est d’ailleurs toujours ma voiture de prédilection, j’adore les roues qui pivotent quand la voiture décolle et les flammes si caractéristiques)

Vous pouvez aussi tester dans Rocket League des nouvelles arènes dans le Lab, avec le but qui n’est pas habituel, par exemple on ne peut pas marquer directement mais sur les côtés du but. C’est cool de pouvoir tester des nouveautés qui seront ajoutés… ou pas ! D’où l’intérêt de les essayer.

J’étais fan de certaines arènes dans le précédent jeu. Oui Rocket League est une suite, le jeu original est sorti en 2008 sur le psn, il était top et comportait bien plus d’éléments que Rocket League, son seul défaut était son titre :
Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Cars ^^ Il y avait des arènes très atypiques dont une où les buts n’étaient pas du tout en face.

J’ai hâte de voir ça arriver dans Rocket League. Bon jeu !

Avr 04

Preview de l’alpha de Hover: Revolt of Gamer

10001199_571157919670927_972060856_o

Etant fan de Jet Set Radio et de Mirror’s Edge, j’ai été agréablement surpris de découvrir un jeu qui s’en inspire. Hover: Revolt of Gamer est un jeu indépendant développé par 3 français. Vous évoluez dans une ville futuriste en cell shading et vous pouvez faire du parkour et du grind.

J’ai reçu un code pour tester l’apha qui est d’ailleurs en early access sur Steam à partir du 6 avril 2015. Ce jeu a été backé sur Kickstarter en 2013. Visuellement c’est assez particulier, avec une direction artistique moyenne mais surtout des textures très simples. Niveau performances et en baissant quelques options qui n’apportent rien au jeu on arrive facilement aux 25-30 images par secondes (j’ai une carte graphique d’il y a 4 ans) Les screenshots sont d’ailleurs de mes parties :

Hover_Revolt-of_Gamer_alpha_screenshot_Legolasgamer.com (12)

La ville est plutôt grande et possède une verticalité à la Metropolis avec beaucoup de niveaux de hauteur. Il n’est d’ailleurs pas évident d’évoluer dans les strates de la ville basse au début et de monter. J’ai galéré les 15 premières minutes car mon personnage n’avaient pas encore d’upgrades et donc je ne sautais pas assez haut et n’allais pas dans les bons endroits pour progresser. Le tutoriel est d’ailleurs trop court, car on est trop vite lâché dans la ville sans savoir trop quoi faire. En savoir plus »

Jan 31

Test de Loadout

Loadout Logo

Depuis plusieurs années, les jeux Free-to-play (gratuits à transactions payantes) sont passés de cancer du jeu vidéo avec ses transactions payantes qui déséquilibrent un jeu à des bons exemples de réussite comme League of Legends (le phénomène qui attire chaque jour quelques 27 millions de joueurs !), LOL quoi !

Personnellement j’ai toujours été assez contre les F2P (Free-to-play) mais je dois reconnaître que Loadout a fait fléchir ma position. C’est une bonne occasion de tester gratuitement un jeu dans un premier temps, avant de décider (si on le désire seulement) de s’offrir quelques trucs pour avancer dans le jeu ou habiller son personnage.

Loadout (10)

Comme dirait Usul avec son fameux 36 15, il y a deux sortes de F2P, ceux qui sont pay-to-win et les autres. En effet, le premier genre permet de se procurer des avantages sur les autres joueurs en achetant des armes puissantes et autres items. Cela déséquilibre un jeu et fait fuir les joueurs qui ont envie de jouer sans lâcher un kopeck. Heureusement la tendance est en train de s’inverser grandement et de plus en plus de titres font le choix de ne pas faire du pay-to-win. C’est justement le cas de Loadout, dans lequel l’argent ne sert en gros qu’à habiller son personnage.

Loadout (5)

Loadout est un titre loufoque, créé par le studio indépendant Edge of Reality. C’est un TPS (Third Person Shooter) jouable uniquement sur PC pour le moment (rien n’a été annoncé comme autre plateforme). Le jeu se joue exclusivement en ligne, contre des autres joueurs mais on peut aussi jouer contre des bots, ce qui est pratique au début pour éviter de se faire défoncer par des joueurs trop balèzes et monter son XP sans trop de problème. La difficulté des bots n’est pas paramétrable, dommage, même si j’ai l’impression que la difficulté s’adapte au niveau du joueur.

Loadout (17)

Il y a 4 modes de jeux en casual :

– Extraction : Un des joueurs de chaque équipe est choisi aléatoirement pour être le collecteur de blutoniums (sous forme de cristaux disséminés dans le niveau) hautement explosif et doit les amené à des poins de collecte. Chaque joueur voit son collecteur et le collecteur ennemi, donc c’est assez risqué. Dès que le collecteur meurt, un autre joueur de l’équipe prend la relève.

– Jackhammer : mon préféré, le Capture the flag revisité avec un marteau puissant à la place des drapeaux des 2 équipes, qui permet quand on l’a en sa possession de frapper un grand coup et tuer n’importe quel ennemi trop près de soi. Cela change le rapport de force classique dans le CTF et c’est assez fun !

trailerpark night3

– Blitz : de la capture de zone, sauf qu’il n’y a qu’un seul point actif à la fois et par conséquent c’est le carnage  🙂

– Death Snatch : un deathmatch à un détail près, chaque ennemi tué fait tomber une fiole de blutonium et c’est en ramassant cette fiole qu’on gagne vraiment des points et que le kill est confirmé. Si un ennemi ramasse avant vous la fiole de son collègue, le kill est annulé et donc pas de points.

Loadout (15)

Et enfin il y a le mode Annihilation qui est plus complexe, plus pour les joueurs avec un peu d’expérience :

Ce mode regroupe trois autres modes de jeu , à savoir Blitz, Death Snatch et Jackhammer en un seul. Le but est de gagner des points d’une des 3 manières proposées pour affaiblir la base d’en face. Quand c’est fait, il « suffit » de piquer le marteau d’en face et de « charger » sa base pour ensuite donner le coup de grâce à la base d’en face.

C’est génial ! Perso j’adore le Jackhammer et encore plus quand ça mélange du combat de zone. Cela rajoute encore plus de stratégie. Qu’est-ce que c’est fun de piquer le marteau d’en face, d’écraser ses adversaires et de faire exploser la base d’en face !!

Loadout (8)

Rapidement on peut débloquer des accessoires grâces au Blutes, une des monnaies du jeu qui permet grâce aux actions effectuées dans le jeu (et non avec de la vraie monnaie appelée Spacebux) de s’acheter une tourelle défensive, un bouclier et autre grenade guérisseuse !

Graphiquement le jeu est agréable, coloré et cartoon, mais les textures ne sont pas ultra détaillées, contrairement aux modèles bien fichues. Les niveaux sont variés, peu nombreux pour le moment mais qui sont bien conçus pour tous les modes de jeux. L’animation des personnages est d’ailleurs exemplaire avec une palette de grimaces et autres morts marrantes ! Il n’est pas rare de se faire éclater par une roquette et de voir la moitié supérieure de son perso se tordre de douleur en étant coupé en deux, avec les organes qui ressortent.

Loadout (16)

Le jeu est d’ailleurs délicieusement gore, mais dans un esprit loufoque. Des tirs dans le bras ou la jambe feront un membre en lambeaux qui saigne à gros bouillon avec l’os apparent. Une roquette dans le ventre et on pourra voir à travers son personnage !

Loadout (20)

Le trailer du jeu résume parfaitement cet esprit et est très réussi et marrant :

 

Une des spécificités du jeu se situe dans son armement ultra personnalisable avec des milliards de possibilités de configuration. On créé son arme avec 4 grandes catégories ( Rifle, Rocket, Laser beam et Pulse), on la nomme comme on veut (les joueurs qui vous tuent peuvent voir le nom de votre arme et la piquer sur votre cadavre, le temps d’une vie). Ensuite on peut personnaliser plusieurs paramètres en dépensant des Blutes (gagnés en combat), qui vont par exemple améliorer les dégâts mais baisser la précision, augmenter le temps de rechargement ou au contraire le baisser et augmenter la cadence de tir. A ce sujet, je trouve les armes de base très bien équilibrées et contrairement à un BF4 où vous commencer avec des armes de merde, les 4 types d’armes sont efficaces dès le début. On crée juste l’arme proche de son style de jeu.

Loadout armes

La bonne idée du jeu est de permettre d’utiliser 2 types d’armes dans son arsenal, ce qui crée un gameplay plus riche. En effet j’utilise la Rocket pour toucher un adversaire et je switche immédiatement avec le Pulse ou le Laser pour finir les ennemis. La seconde bonne idée qui en découle provient des Loadouts, sorte de préconfiguration du personnage, de ses 2 armes et de son équipement (grenade par défaut puis tourelle ou bouclier). Dès qu’on meurt, on peut respawner dans 2 secondes ou changer de loadout, ce qui permet d’adopter un stratégie différente. Par exemple si l’endroit est exigu, un Rifle avec canon court qui n’est pas précis mais meurtrier au corps à corps ou bien une lunette sniper pour les plus grands espaces. Il existe des armes et tourelles pour soigner ses coéquipiers. A la différence d’un Team Fortress (devenu d’ailleur F2P), on ne choisit pas une classe mais les loadouts permettent de changer son style de jeu. Evidemment c’est un F2P et seulement 2 slots loadouts sont dispos au début, un 3ème se débloque au niveau 20 et plein d’autres peuvent être achetés avec des Spacebux. Encore une fois ce n’est pas obligatoire, je me débrouille bien avec 2 loadouts différents mais c’est un plus.

Loadout (1)

La personnalisation de son personnage se fait d’abord par le choix de 3 modèles (pour le moment) mais qui ont des gueules excellentes. Le black baraqué et le rambo ainsi que la grosse assez vulgaire. Les vêtements ne sont pas donnés je trouve mais sont cools. Mon perso arbore par exemple un string America, avec une ceinture de bière, des lunettes d’aviateurs, sacré touche ! Pour parfaire cette customisation, on peut acheter des taunts, des moqueries et danses qui permettent de narguer l’adversaire mais aussi de capturer une zone plus vite (en prenant le risque de se faire buter). Certaines sont très fun, comme Gangnam Style, du Twerk ou encore du Michael Jackson et même la fameuse Carlton Dance ! ^^

Loadout (9)

Pour terminer sur le côté F2P, l’argent peut servir aussi à débloquer des jours de double XP/ double Blutes, ce qui fait monter les niveaux plus vite (mais ça ne déséquilibre pas les matchs) Enfin petit détail, le menu est mal traduit en Français, j’ai préféré le mettre sur Anglais.

Au final, je kiffe vraiment ce Loadout, j’ai hâte d’y jouer avec des potes et de se la jouer stratégie, avec un qui soigne pendant qu’un second twerk sur le cadavre d’un ennemi et qu’un autre éclate la tronche des adversaires au marteau. Loadout est un jeu fun, simple d’accès et surtout différent des autres jeux du genre. C’est un TPS qui louche vers le FPS nerveux et pas prise de tête. Fan de réalisme s’abstenir, Loadout c’est du fun en barre.

Cerise sur le gâteau : il est gratuit et il n’y a pas de déséquilibre causé par l’argent. Une autre bonne raison d’essayer.

Loadout sort le 31 janvier 2014 exclusivement sur PC.

Loadout (2)

 

Loadout (4)

Charmant 🙂2014-02-02_00006

Jan 02

Test de Resogun (PS4)

resogun title

Avec l’arrivée de nouvelles consoles, on recherche avant tout la claque, le jeu qui vous fera dire : waou ça a de la gueule, mais aussi un jeu qui vous scotchera à votre siège des heures durant.

J’ai donc pris le bundle avec Killzone qui est une belle claque graphique (pour une console bien sûr) et j’ai pris le PlayStation Plus car il offrait 2 jeux PS4 au lancement. Cette offre, en plus de permettre le jeu en ligne sur PS4, donne la possibilité de jouer gratuitement à plein de jeux sur PS3, PS Vita et PS4. Quand on a les 3 consoles c’est une dépense obligée ! (49€ l’année). Quelle ne fût pas ma surprise de m’attacher autant à un shoot-them-up, un petit jeu qui de loin ne paye pas de mine mais qui vaut son pesant d’or : Resogun ! En savoir plus »

Avr 06

Test MotorStorm RC sur PS Vita et PS3

Je n’attendais rien de ce jeu, je pensais jouer à une version nomade du jeu de course MotorStorm. Quelle fut ma surprise de voir un (très bon) Micro-Machine like ! En effet, c’est un tout autre type de jeu qui n’a plus rien à voir avec les autres MotorStorm. La seule chose qui le fait appartenir à la famille sont que les véhicules radio-commandés sont inspirés des modèles de la série et non de jouets. Ils ont bien sûr la petite antenne caractéristique des voitures radio-commandés et un bruit de tondeuse à gazon ^^ La vue est différente d’un jeu de course classique, elle est au dessus du véhicule et non derrière. En savoir plus »

Fév 09

Test de Puddle. Un jeu coule !

Le but est de diriger un liquide d’un endroit à un autre en amenant le maximum de ce liquide à bon port. Bien évidemment il y a beaucoup de pièges, qui vont vous faire perdre plus ou moins de liquide et certains vous faire perdre pratiquement tout d’un seul coup ou disparaître à petit feu. (c’est le cas de le dire, le feu fait fondre votre liquide inexorablement) Le principe ressemble d’ailleurs au jeu Wiiware Hydroventure.

La maniabilité est d’une simplicité enfantine, en effet il suffit de faire pencher sa manette à gauche ou à droite pour faire pencher le niveau et donc faire s’écouler le liquide. On peut jouer à la manette Sixaxis ou avec le PlayStation Move. J’ai joué avec ce dernier pratiquement tout le temps et c’est très agréable. Bon Évidemment vous pouvez aussi jouer avec une manette simple sans détecteur de mouvement (PS2 ou Xbox 360) en appuyant sur les gâchettes. (C’est très jouable aussi, les derniers niveaux sont tellement techniques que j’ai préféré les faire à la manette)

En savoir plus »

Nov 05

J’ai testé le service de Cloud Gaming OnLive

Après avoir vu les premières news sur ce service en 2009, je trouvais ce système de streaming de jeux vidéo prometteur mais très limité. Le lancement en 2010 au USA n’a pas été un grand succès, surtout lié à 2 problèmes : le catalogue de jeu au début ridicule, car les éditeurs n’y croyaient pas et ensuite la connexion internet  de qualité obligatoire pour jouer dans de bonnes conditions. On peut maintenant le tester en France. Merci à Mimachan et Bertrand Amar de m’en avoir parlé, ça m’a donné envie de tester le service et voici mes impressions :

OnLive, qu’est-ce que c’est ? En savoir plus »

Oct 25

Test du jeu PSN Rocketbirds: Hardboiled Chicken

Le PSN (tout comme le Xbox Live) fait la part belle aux jeux dématérialisés, petits par la taille mais pas par le talent. Le dernier jeu en date du studios Ratloop Asia, Rocketbirds: Hardboiled Chicken, est sorti exclusivement sur le PlayStation Network le 19 octobre.

En savoir plus »