Archives de la Catégorie : High Tech

Nov 28

Test de la Station météo Netatmo

station-meteo-netatmo-3

Je ne regarde pas souvent la météo et je suis souvent surpris du temps qu’il fait (par exemple j’oublie tout le temps mon parapluie). Du coup je compte sur les objets connectés et applications pour m’aider. La station météo classique vous donne la température extérieure et intérieure ainsi qu’une tendance. Pour moi c’est loin d’être suffisant et c’est pour ça que j’étais ravi de tester la station météo Netatmo ! Netatmo est une start-up française spécialisée dans les objets connectés, créée en 2011.

La station météo qui nous intéresse ici est composée d’un module extérieur et intérieur. Le module extérieur (que j’ai placé sur mon balcon pour info) donne la température extérieure ainsi que le taux d’humidité. Il mesure aussi la qualité de l’air extérieur avec un indice de particule fines. J’ai vu logiquement cet indice grimper quand il faisait très beau. Mais rien d’alarmant en novembre.

station-meteo-netatmo-1

Le module intérieur quant à lui donne la température d’une pièce mais aussi le volume sonore, la pression et le taux d’humidité. Mais la killer app c’est la mesure du taux de CO2 avec alerte dès que ce taux dépasse un certain seuil. La station fait des relevés tous les 15 minutes mais en posant le doigt sur la station on a le droit à une mesure en temps réel et la station affiche une couleur qui dépend du taux de CO2. Verte pour un air sain, orange pour un air moyen et rouge pour un air chargé de CO2. Ça paraît tout bête mais je trouve ça hyper intéressant de mesurer ce taux sur plusieurs journées en analysant les situations. Car la recommandation habituelle est de dire qu’il faut aérer 1 fois par jour et je me suis rendu compte que selon la situation c’était insuffisant. J’ai commencé par le salon avec seulement ma femme, ma fille et moi. Le taux est correct et baisse grandement au bout de 10-15 minutes d’aération. Il baisse aussi tout seul quand il n’y a plus personne dans la pièce (journée et nuit) mais plus lentement et ça dépend de la température extérieure. Avec des invités et de la cuisine, le taux remonte rapidement même si j’ai aéré 30 minutes avant.

J’ai testé ma chambre aussi et j’ai remarqué que les nuits où j’étais assez malade le taux grimpait !! Enfin j’ai analysé la chambre de ma fille, taux de CO2 et évolution de la température dans la nuit pour pouvoir savoir si elle est dans un environnement sain et que la pièce n’est pas trop chauffée ou trop fraîche.

station-meteo-netatmo-4

Sur l’application on peut regarder l’historique du jour et en dézoomant de la semaine voire un lissage sur le mois.
On peut consulter son historique dans l’appli mais nulle part ailleurs.

J’aimerai plus de personnalisation dans l’appli ainsi que de pouvoir exporter ses données.
Concernant la fiabilité, je n’ai pas constaté d’ irrégularités et chaque évènement impactant
Le design des 2 stations est très réussi, c’est sobre mais esthétique, ça passe partout et en même temps on se demande quel est cet objet. J’aime bien le design monocoque avec la couleur qui apparaît quand on analyse le taux de CO2.

D’ailleurs ça me paraît tout à fait normal mais il faut préciser que la station ne fonctionne que via smartphone.
L’installation est assez simple, il suffit de suivre pas à pas l’installation via l’application smartphone. Plusieurs modules complémentaires existent, l’anémomètre (pour mesurer le vent) et le pluviomètre. Tout cela apparaît sur le même dashboard et l’interface est intuitive.

station-meteo-netatmo-5

Une feature sympa de l’application c’est la carte Netatmo qui permet de consulter n’importe où (ou à côté de chez soi) la température, le vent ou les précipitations grâce aux autres utilisateurs Netatmo. Les écarts trop grands (module extérieur dans une maison par ex) sont en rouge.
La station est compatible avec le service d’objets et applis connectés IFTTT. Je peux par exemple recevoir des notifications en cas de température basse (un manque dans l’appli Netatmo) et il est possible de lier ces événements avec d’autres objets connectés par exemple baisser voire stopper le chauffage en cas de taux de CO2 trop important pu encore allumer une lumière quand le taux est trop élevé.
Enfin niveau prix cette station est assez haut de gamme avec un prix minimum hors promo de 128€ sur Amazon.

 

Au final j’apprécie vraiment cette station qui est complète et permet en plus de mesurer la qualité de l’air extérieure et intérieure, ce qui un vrai plus dont j’ai du mal à me passer. Le prix est assez élevé mais c’est tout sauf un gadget dispensable.

Note : 16/20

 

 

Nov 16

Les manettes compatibles avec la Nes Mini de Nintendo !

J’adore cette petite console, elle est trop mignonne (tellement que je l’appelle la Nes Mimi) et elle ressemble vraiment à l’originale ce qui est cool pour les collectionneurs, les nostalgiques mais aussi les jeunes générations. C’est aussi un produit officiel Nintendo et pas une imitation foireuse sous licence comme on peut voir avec la Megadrive et ses manettes infrarouges (si,si)

nes_mini_compatible_manettes_wiimote

Le problème principal de la NES Mini, c’est que la taille du cable de la manette est absolument ridicule, 75 cm max, ce qui fait qu’on est tout près de la télé ! Sinon c’est super cool la nostalgie de rejouer à des vieux jeux d’enfance -voire à des jeux que je n’ai jamais joué- avec la manette originale de la NES, mais il faut avouer que la croix directionnelle fait rapidement mal au pouce (personnellement). Quand j’ai précommandé cette console en juillet, j’ai remarqué que les ports manettes étaient identiques à la fiche de la Wiimote.

nes-classic-mini-nintendo

Du coup je me suis dit que ça serait cool que les manettes qui se branchent sur la Wiimote (comme celle de la Virtual Console) soient compatibles. J’ai pu tester ce soir et ça marche super bien, on peut jouer avec la croix directionnelle mais aussi le stick analogique gauche. J’ai testé aussi la manette Métal Mario qui n’est compatible qu’avec Super Smash Bros normalement et c’est top, car elle a la forme d’une manette GameCube et par exemple sur Mario le bouton B c’est pour accélérer et le gros bouton A sert à sauter, c’est nickel. Ce qui veut dire que toutes ces manettes (Mario, Yoshi et autres) sont compatibles aussi !

nes_mini_compatible_manettes_metal_mario

Une classic controller

 

Après ces manettes sont faites pour être branchées sur la Wiimote donc il n’y a pas une grande différence de longueur de cables avec les manettes de la NES Mini, celle de la virtual console est à peine plus grande quant à la manette Métal Mario le cable est ridiculement petit. Mais ça laisse penser que des manettes non officielles pourraient aussi fonctionner.

Je viens de regarder sur Amazon et des fabricants comme Hori ont déjà mis à jour leurs fiches produits en annonçant la compatibilité compatibilité Nes Classic Mini, comme cette manette Pikachu (dont le prix ne fait qu’augmenter !)

pikachu-nes-classic-mini

Et pendant ce temps sur Micromania.fr, la manette Metal Mario est à 9,99€ ! (le même prix que la manette Nes Classic Mini)

En fouillant un peu j’ai trouvé un stick arcade pour la Nes Mini (actuellement indisponible) qui ressemble au Nes Advantage.

stick-arcade-nes-mini

Même si ça ne résout pas le souci principal de cette console, je trouve ça cool de pouvoir avoir d’autres alternatives que la manette originale !

Et vous que pensez-vous de cette console ?

 

 

Oct 11

Découverte des nouveaux écrans et moniteurs incurvés Samsung

c27f591_004_l-perspective_white

J’ai été convié récemment par Samsung pour tester ses nouveaux écrans et moniteurs incurvés au Meltdown.

Samsung a été longtemps numéro 1 sur les écrans et moniteurs avant de se concentrer sur d’autres gammes de produits, c’est donc le retour du roi un comeback !

L’intérêt des écrans incurvés est de favoriser l’immersion et de réduire la fatigue oculaire.

c27f591_008_dynamic_white

Cette vidéo résume plutôt bien l’intérêt des moniteurs incurvés :

Perso j’ai bien aimé le design du C27F591, en métal ou en blanc ça rend vraiment bien ! Avec son rayon de courbure de 1800mm et ses 27 pouces il est idéal pour jouer en Full HD. La technologie FreeSync d’AMD est un standard ouvert qui permet de profiter d’un taux de rafraîchissement adaptatif sur n’importe quelle carte graphique (contrairement à l’excellent G-Sync qui n’est compatible qu’avec des cartes Nvidia). A voir ce que ça donnera en test. Un écran qui se négociera dans les 300€.

c27f591_010_detail_white

Mais l’écran qui m’a le plus intéressé c’est le spécial gaming CFG70

cfg70_007_dynamic2_black

Déjà il a un temps de réponse de 1ms là où les autres sont à 4ms ! Parfait pour les gamers.

cfg70_01_super-fast-1ms_web

Ensuite il intègre aussi le FreeSync mais possède une fréquence de balayage pouvant aller jusqu’à 144hz.

cfg70_02_144hz-screen-refresh-rate_web

Et le pied est réglable en hauteur mais peut aussi s’incliner, nickel pour tous les bureaux.

cfg70_009_dynamic4_black

Reste le prix, aux alentours de 450€ qui n’est pas donné mais qui a de sérieux atouts.

 

Bref, Samsung is back et c’est une bonne chose. A voir maintenant sur un test poussé. 

 

soiree-samsung-moniteurs-incurves-meltdown-oct-2016

 

Oct 03

Test du diffuseur d’huiles essentielles AUKEY 100 ml

diffuseur-huiles-essentielles-aukey-3

J’ai eu l’occasion de tester un diffuseur d’huiles essentielles Aukey, j’avais déjà hésité à en acheter un sans jamais franchir le pas.

Les huiles essentielles c’est quoi au juste ?

Selon Wikipedia c’est « le liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques (odoriférants) volatils d’une plante. » En gros c’est le concentré de plusieurs kilos de plante ou fruit, contenant plein de molécules aromatiques différentes. « Les huiles essentielles ont des effets biologiques variés, sur les cellules de l’organisme comme les agents infectieux » On s’en sert pour se soigner en inhalation, en goutte à avaler et avec l’aromathérapie. C’est cette dernière partie qui m’intéresse.

diffuseur-huiles-essentielles-aukey-4
Il y a plusieurs technologies de diffusion d’huiles essentielles et ce diffuseur utilise la brumisation. L’avantage de cette technologie c’est que le diffuseur est quasi silencieux contrairement à la technologie par nébulisation. Une membrane se dilate, non pas grâce à Riviera Détente mais grâce aux ultrasons pour provoquer de la brume à la surface de l’eau qui est ensuite évacuée en attrapant au passage des molécules d’huiles essentielles.

Le diffuseur est en plastique mais possède un socle imitation bois qui fait illusion de loin. Le design le fait penser aux éveils lumière de Philips.

Oui car il fait lampe aussi, enfin petite lumière d’ambiance réglable sur normal (qui n’éclaire pas beaucoup) et faible.

diffuseur-huiles-essentielles-aukey-1

Pour l’utilisation il suffit de mettre un peu d’eau dans le réservoir (une coupelle est d’ailleurs fournie), refermer le couvercle et c’est parti pour des senteurs agréables. Il y a 2 modes de fonctionnement : 3h max en continu et 6h max en intermittence (30 sec de marche, 30 sec d’arrêt)

Quand j’arrive le soir, j’aime bien l’allumer dans le salon pour parfumer légèrement. J’ai essayé aussi dans la chambre à coucher mais le léger clapotis se fait entendre et on ne peut pas dormir avec.

Au rayon des reproches, j’aurais aimé pouvoir choisir la couleur de la lampe (ici une seule couleur), avoir un minuteur pour régler l’intensité de la vapeur (et surtout le temps d’utilisation)

Ce diffuseur Aukey possède un bon rapport qualité-prix, on le trouve à 21,90€ sur Amazon.
Au final, j’aime bien ce petit diffuseur qui permet de balancer du bien-être dans son appart pour un prix intéressant. Ce n’est pas le plus design, ni le plus silencieux et paramétrable mais il fait le job.

 

Note : 15/20

diffuseur-huiles-essentielles-aukey-2

Oct 02

Test du chargeur multiprise et du cable iOS Aukey

Chargeur-Aukey-5-ports-usb (3)

Chez moi je n’utilise plus les chargeurs livrés avec smartphone et tablettes, surtout que de plus en plus d’appareils high tech sont livrés avec un cable mais sans chargeur mural.

J’ai donc opté pour des chargeurs multiprises à des endroits stratégiques pour ne plus me prendre la tête. Je me pose dans mon canap, je choppe un cable et je recharge.
Le principal défaut des ces multiprises est de ne pas avoir de ports intelligents et donc de devoir se demander quel appareil va sur quel port.

Chargeur-Aukey-5-ports-usb (2)

Celui-ci possède 5 ports (très pratique !) et ils sont intelligents, on peut connecter une tablette, des smartphones et autres objets high tech sans se soucier de l’ampérage.
Le deuxième point fort de ce chargeur est que ce n’est pas un simple chargeur mural avec des prises USB, il possède une rallonge. Très utile pour l’installer où on veut et pas forcément à 1cm de la prise de courant. C’est une petite rallonge mais ça suffit.
Niveau prix c’est assez raisonable avec un maximum de 18,99€ sur Amazon.
Au final, cette multiprise n’a aucun défaut :p

Chargeur-Aukey-5-ports-usb (1)

 

Concernant le cable, c’est du tout bon car il est bien sûr MFI (Made For iPhone) et il est en nylon tressé donc très résistant. J’avais déjà acheté 2 câbles du même genre et ils n’ont pas bougé. C’est de la bonne came et mes appareils iOS n’ont aucun souci de connexion.

cable-or-aukey-mfi-ios-1

L’intérêt de ce genre de produit est le prix qui est 2 fois moins cher que le cable original et bien plus résistant !

On le trouve sur Amazon à partir de 8,99€ en plusieurs coloris et longueur.

C’est vraiment du tout bon que je recommande à n’importe qui.

cable-or-aukey-mfi-ios-2

 

Sep 26

40 ans Acer : Du slim Swift 7 au monstre transportable Predator 21X

J’ai pu essayer vite fait lors de la soirée des 40 ans d’Acer leur nouveau monstre, fleuron portable de la gamme Acer Predator : l’Acer Predator 21X. L’anniversaire des 40 ans d’Acer se déroulait au Musée des arts forains, un lieu atypique qui ressemble à une fête foraine d’intérieure mystérieuse. Ça a un sacré charme.
Une conférence de presse mettait l’accent sur les nouveautés annoncées à l’IFA. Tout d’abord le Acer Swift qui a un design hyper fin, moins d’un millimètre ! Voici une vidéo de présentation :

Ensuite ce fut le tour de l’Acer Spin, le laptop convertible d’ 1,098 millimètre d’épaisseur avec son écran 14″. Voici une vidéo de l’engin :

J’ai apprécié le Predator G1 qui possède d’ailleurs sa valise classe ! C’est un concentré de technologie dans un boîtier facilement transportable et j’aime bien le design Predator (après avoir testé le grand frère chez moi)

valise-acer-predator-g1

Voici ses caractéristiques, on sent que c’est un PC fait pour ceux qui font des LAN et de l’eSport en général :

Et une photo à côté de ses copains de la famille Predator :

acer-predator-g1

Mais ce qui m’a le plus intéressé c’est l’Acer Predator 21X ! C’est un ordinateur « transportable » doté d’un écran incurvé de 21 pouces ! Laisse tomber la bête de 8kg équipé d’un SLI de GTX 1080 et refroidit par 5 ventilos (qu’on entendait à peine).  Dalle IPS 21 pouces de 2560 x 1080 pixels

acer-predator-21x-gtx-1080-sli

J’adore l’écran incurvé et les touches lumineuses :

acer-predator-21x

Il est équipé de la technologie d’Eye Tracking (Oculométrie en français) et j’ai pu essayer une démo Acer faite pour l’occasion. Dans des conditions de basse lumières, il a bien détecté le mouvement de mes yeux, par contre j’ai l’impression qu’il faut faire des mouvements assez marqués si on veut bouger rapidement et ça fatigue l’oeil ^^ Mais sinon c’est plutôt bien foutu, à voir les applications et jeux qui s’en serviront.

acer-predator-21x-exportable

J’ai bien aimé le pavé alphanumérique exportable et réversible trackpad.

Il est bien refroidi :

predator_21x_highlight_2

Ce PC « portable » n’est pas un prototype, il sera commercialisé mais j’imagine un prix costaud !

Bref, Acer a de beaux produits et compte bien passer la crise de la quarantaine sans aucun souci.

Août 31

Test des Acer Predator G6 et Acer Predator Z35 G-Sync

Gamme Acer Predator

Après avoir découvert il y a quelques mois la gamme Acer Predator (voir mon article avec toutes les infos), j’ai eu l’occasion de tester chez moi la tour Acer Predator G6 (équipée entre autre d’une GTX 980) et l’écran 21/9 incurvé de 35 pouces (le Z35 !). Voici mon avis sur ces deux engins :
Après le déballage des 2 gros cartons, place à l’installation ! La tour fait un certain poids (sans être abusé), j’aime toujours autant ce style agressif avec un petit côté Crysis 3. L’avantage de ce genre de PC, c’est qu’il est prêt à jouer direct après le déballage. Et grâce au SSD présent, le PC est operationnel au bout d’une dizaine de secondes et s’éteint en 3 sec. (Ayant moi-même un SSD chez moi je considère ça comme un standard ^^)

predator-g6-gallery-front-right

Par contre je ne comprends pas comment on peut donner à la presse/blog un PC de test avec seulement un SSD de 120 go quasi rempli là où les configurations sur le site Predator proposent quasiment toutes un disque dur de 2 tera en complément. En effet le but d’un PC comme celui-ci c’est de faire tourner des gros jeux et de profiter des graphismes ! Hélas les jeux modernes prennent beaucoup de gigas, GTA V par exemple fait 66 go à l’installation !! Du coup je recommande vivement les configurations avec le combo SSD et disque dur de 2to minimum. Le système est installé sur le SSD pour la rapidité et le DD sert pour le stockage. Il n’y a alors plus de compromis entre vitesse et stockage.

Au niveau du PC, l’OS installé est Windows 10, ce qui est logique vu que les jeux le recommandent pour les performances.

GTA-V-Acer-Predator-G6-Z35 (3)

Un autre avantage des PC Acer Predator c’est qu’ils sont bien pensés au niveau de la gestion du flux d’air. Le PC est bien refroidi et quasi silencieux même en jeu. D’un bouton on peut overclocker le processeur de normal à extrême, ce qui donne un gain non négligeable. On peut aussi piloter l’overclocking avec le logiciel Predator Sense. Pour l’anecdote un clic permet de faire fonctionner le ventilo arrière à plein régime, ce qui est hyper bruyant mais utile pour évacuer tout l’air chaud et refroidir d’un coup le PC.

Passons au vif du sujet : les jeux !

Acerp-Predator-G6-lumieres

Le combo Nvidia GTX 980 et Core i7 6770k permet de profiter de tous les jeux récents à fond et de manière fluide (sauf GTA V qui est un gouffre, mais j’y reviendrai). Avec plus de 170 images par secondes sur un jeu comme Overwatch, c’est très fluide. Je n’ai eu aucune limite sur les jeux que j’ai essayé et ça fait plaisir de mettre tout au maximum et juste profiter ! Les configurations du G6 sont multiples, il y en a pour tous les prix avec un début à 1499€ et le top à 2200€ avec la toute récente GTX 1080. Voir les différents modèles ici. J’ai pu faire du Shadowplay sans que cela impacte les performances. Il s’agit de la solution de Nvidia pour filmer son écran pendant le jeu.

predator-z35-gallery-front

Passons à l’écran justement qui m’a fait vraiment forte impression ! Faisant 35 pouces et incurvé, il est quasi aussi large qu’une télé full HD classique et est assez impressionnant avec un design réussi. Le pied est stylé et solide, il permet de faire pivoter l’écran en hauteur sur 13 cm et il peut s’incliner de -5° à +35°. A savoir:  le pied n’est pas rotatif. Par contre l’écran pèse vraiment son poids (12 kg) et il est difficile de le bouger d’un main. Il faut avoir de la place sur son bureau en plus. Concernant la connectique, une entrée DisplayPort et un connecteur HDMI 1.4 ( pour connecter une console par ex), une sortie casque et enfin un hub avec 4 ports USB 3.0. L’alimentation est externe, avec un cable de longueur raisonnable.. Point fort rare sur des écrans d’ordinateur : le son est vraiment bon pour un écran, avec du DTS. C’est d’ailleurs surprenant qu’un tel son sorte de l’écran. Du coup il aurait été plus utile de mettre des boutons pour le son. Ici il faut aller dans le menu de réglages avec les boutons sous l’écran pour régler le volume.

Acer-predator-test

La dalle est incurvée et c’est impressionnant en jeu quand on est pile en face. L’écran a un coté fascinant et immersif. Quel plaisir de jouer à GTA V sur un écran pareil, surtout que l’écran est overclockable à 200hz en G-Sync pour un fluidité de malade !! Si vous n’avez rien compris à la phrase ci-dessus vient pas grave, voici l’explication : La technologie G-Sync permet à la carte graphique de se synchroniser avec l’écran pour afficher les images sortant de la carte graphique au lieu d’avoir une fréquence fixe (C’est très bien expliqué sur Les numériques). Le résultat est parfait, pas de tearing (ligne qui apparaît sur l’écran) et en plus ça permet de désactiver la synchronisation verticale (qui consomme des ressources) pour encore plus de fluidité.

La majorité des écrans fonctionnent en 60hz et le Z35 permet de monter à 200hz. Il faut pour cela régler le rafraîchissement dans Windows mais aussi en jeu.

GTA-V-Acer-Predator-G6-Z35 (2)

A partir de là c’est tellement fluide que je vais avoir du mal à repasser à mon pc et 60hz 🙁
La résolution de l’écran est de 2560 x 1080, ce qui peut paraître étonnant pour un écran aussi grand et large. Au contraire je trouve que c’est une bonne idée car le Z35 est destiné au jeu et non à un usage bureautique. Sur le web, c’est trop grand et moins utile. Par contre un écran 4k aurait demandé trop de puissance en mettant à genou les meilleures cartes graphiques. Dans quelques années pourquoi pas une version 4k de cet écran mais pour la génération actuelle Acer a fait le bon choix.

GTA-V-Acer-Predator-G6-Z35 (4)

J’ai beaucoup joué à GTA V sur ce PC avec le Z35 et c’est hyper confortable. Le jeu est plus immersif, plus joli et tellement fluide. Bon pour ça il faut faire des compromis pour ne pas descendre en dessous des 80-90 images par seconde. J’ai désactivé le downsampling, je n’ai pas mis l’anti-aliasing au max et j’ai baissé quelques effets gourmands. Néanmoins le jeu reste magnifique avec textures à fond et des graphismes excellents.
Concernant le prix du Z35, il est clairement haut de gamme avec un prix de 990€ ce qui n’est pas donné, mais quand on voit le résultat je trouve l’investissement justifié si on a le budget.

Au final, j’ai vraiment apprécié ce PC de guerre qui permet d’afficher des jeux en ultra, magnifiés par l’écran grand, beau et très fluide du Z35 ! Un gros investissement qui ne sera pas pour toutes les bourses mais qui ne manque pas d’atouts pour les gamers !

Note Acer Predator G6 : 16/20

Note Acer Predator Z35 : 18/20

GTA-V-Acer-Predator-G6-Z35 (1)

Août 24

Test de la batterie externe solaire Aukey 12000mAh PB-P8

Aukey-batterie-recharge-12000mah

Le grand public a découvert le besoin de batterie externe avec la sortie du phénomène Pokémon Go, perso j’ai eu plusieurs iPhones donc j’en ai eu besoin bien avant ^^
Après avoir testé l’enceinte Bluetooth Aukey, voici le tour de la batterie externe qui a une particularité : elle peut se recharger avec l’énergie solaire.
Cette batterie contient assez d’énergie pour recharger plusieurs fois des smartphones et tablettes, il y a 12000 mAh. C’est hyper pratique en voyage ou en week-end mais aussi pour accompagner l’iPad et le recharger quand on mate Netflix dans le lit !

Le revers de la médaille c’est que cette batterie est un peu imposante et pas légère. On s’y fait mais ce n’est pas la batterie que je trimballe tous les jours dans mon sac, c’est plus la grosse powerbank de voyage. Le design est réussi, la batterie est renforcée et paraît assez solide.

Aukey-batterie-recharge-solaire

En ce qui concerne la recharge solaire, c’est méga lent et il faudait des journées entières pour la recharger. Du coup c’est plus un gadget pour beaucoup et un truc utile pour certains, typiquement en camping ou lors d’un picnic. Je l’ai utilisé pour recharger une enceinte Bluetooth qui a pu jouer toute la journée sans souci.

La batterie ne souffre pas de la chaleur (heureusement) même si elle est logiquement bien chaude après des heures au soleil.
Le packaging est sobre comme d’habitude avec Aukey mais il manque pour moi un chargeur. En effet comme beaucoup d’appareils, cette batterie est livrée avec un cable usb type C et c’est tout. Autant dire qu’une recharge sur port USB est inenvisageable, je conseille vivement l’achat d’un chargeur multiprise.

Aukey-batterie-recharge-solaire-2-ports

Niveau recharge, il y a seulement 2 ports c’est dommage et surtout ce ne sont pas des ports intelligents. Ils ne s’adaptent pas à l’appareil qu’ils rechargent, il y a un port smartphone et un port tablette.  Le premier a une sortie 5V / 1A et le second : 5V / 2.4A Max

L’indicateur de batterie restante est maintenant un standard et il est à la fois sobre et efficace. J’aurai aimé une housse pour transporter la batterie sans souci..

Il y a une « lampe torche » intégrée, qui peut servir mais elle n’éclaire pas assez. Pour comparaison, la torche de mon iPhone est 4 fois plus puissante.

Le prix est de 25,99 € sur Amazon ce qui est intéressant pour une batterie de cette capacité, sachant qu’Aukey est une marque fiable.

Au final, cette batterie est utile surtout grâce à sa grande capacité, la recharge solaire est anecdotique mais peut servir lors de certaines situations en secours. Un bon produit solide mais qui aurait gagné à avoir plus de ports de recharge et des ports intelligents. 

Note : 14/20

 

71DQUcW2JtL._SL1500_61R67XcZlHL._SL1500_

Août 12

Test de l’enceinte Bluetooth SK-M7 d’Aukey

Cet été j’ai pu tester l’enceinte Bluetooth SK-M7 d’Aukey, qui permet de jouer de la musique n’importe où et même de répondre à des appels. De nos jours, la musique est libérée délivrée devenue immatérielle et s’emporte partout grâce à son smartphone. Mais les haut-parleurs de nos boites magiques sont insuffisants pour ambiancer une pièce ou un jardin. Les enceintes bluetooth poussent comme des champignons et il y a tous les prix.

Aukey-enceinte-sk-m7 (4)

Aukey est une marque chinoise qui tire son épingle du jeu depuis quelques temps en proposant de la qualité à bas prix (et des notices en français, ce qui manque à leurs concurrents parfois). Comme d’habitude avec cette marque, l’emballage est soigné, tout en carton qui sauve la planète et minimalist design. L’enceinte est d’un style agréable sans pouvoir figurer dans un musée d’art moderne (quoique) et j’aime bien son touché doux. J’ai opté pour la couleur noire, plus passe partout que la jaune fluo. Les mini pattes incrustées sont antidérapantes. Bonus appréciable : son enveloppe charnelle peut s’enlever et se laver. Par contre elle n’est pas étanche comme certains des ses concurrents (mais moins chère du coup).

Aukey-enceinte-sk-m7 (1)

La connexion bluetooth est bonne et je n’ai jamais eu de déconnexion. L’appairage dentsbleues bluetooth se fait très rapidement et c’est parti pour des heures de musiques ! Premier constat : le son est bon, très bon même pour une enceinte à moins de 30€ ! Le son est bien équilibré et les basses sont surprenantes pour un si petit engin. Par contre je déconseille de pousser le son au maximum car la qualité se dégrade avec des grésillements. ça tombe bien car à 80% de sa puissance, l’enceinte dure environ 12h en écoute, ce qui est valable. (batterie Li-ion intégrée rechargeable de 2600mAh) Ma petite astuce pour avoir de la musique non stop est de la connecter à une batterie externe solaire ! Hahaha j’ai tout prévu, d’ailleurs ça fera l’objet d’un prochain test sur le blog ^^

C’est bien tout ça, mais en quoi ça va me changer de ma chaîne hi-fi de bourgeois dans mon salon ? J’avoue m’être posé la question et puis je lui ai trouvé plein de petites utilités 🙂 Tout d’abord on peut l’emmener partout, dans n’importe quelle pièce pour commencer (si, si, même aux toilettes c’est cool !) mais aussi dans un jardin, au taf pour ambiancer les collègues et casser la monotonie. Evidemment en vacances c’est le top car je la trimbalais dans plein d’endroits (pas besoin de mettre le son à fond #GhettoBlaster) et ça sert même lors de réunions familiales pour avoir un léger fond sonore que personne n’y fait gaffe sauf quand il y a un silence de la mort qui tue.

Aukey-enceinte-sk-m7 (2)

On peut même passer des appels mains libres et conférences téléphoniques. D’ailleurs je n’ai pas essayé mais je suis sûr qu’en voiture ça peut remplacer un vieil autoradio cassette. (ou CD pour les plus jeunes)

Au rayon des reproches, je dirais qu’un mode veille aurait permis d’économiser de la batterie pour les étourdis comme moi ! En effet l’enceinte ne s’éteint pas toute seule, c’est dommage. Il n’y a pas de chargeur de livré, juste un cable usb.

Concernant le tarif, c’est du tout bon : 27,99€ sans promotion sur Amazon

Bref, j’ai bien kiffé cette petite enceinte compacte et bien finie, légère avec une bonne connexion et un son très correct. Pratique, elle s’emporte partout. Il ne manque qu’un mode veille pour parfaire le tableau. En tout cas ça fait un cadeau sympa et pas très cher.

Note : 17/20

 

Aukey-enceinte-sk-m7 (5)

Aukey-enceinte-sk-m7 (3)

Juil 06

Test du casque Plantronics BackBeat Sense

Plantronics-BackBeat-sense-cote

C’est le premier produit Plantronics que je teste sur le blog, voici donc mon avis sur le casque bluetooth Plantronics Backbeat Sense après plus de 3 semaines d’utilisation !
Premier constat : le casque est hyper léger ! Seulement 140 grammes et un système que j’apprécie particulièrement pour le maintien sur la tête : une double arceau aluminium et caoutchouc repose sur la tête, ce qui évite de supporter directement l’arceau métallique avec le crâne. Résultat on oublie très vite que l’on a un casque sur la tête ! Par contre le casque est supra-aural, les écouteurs (très doux au passage) se collent contre l’oreille, ce que je n’aime pas au bout d’un moment car je ressens de l’inconfort. Après c’est une question de préférence car je préfère les casques circum-aural qui recouvrent l’oreille et souvent ne la touche pas (des casques plus massifs par contre). Le casque n’est donc pas fermé et cela a pour désavantage de ne pas isoler certains bruits mais pour avantage de tenir moins chaud ! J’ai pu affronter quelques journées bien chaudes et le casque est plus supportable que le Parrot Zik 3 (qui lui est impossible avec 30 degrés !).

Plantronics-BackBeat-sense (1)

Le Backbeat Sense n’est pas pourvu de solution de réduction active de bruit et c’est bien dommage. Je suis habitué au 0 bruit avec mon Zik 3 et ici j’entends beaucoup ce qu’il se passe autour.
Niveau qualité sonore le BackBeat Sense s’en tire très bien avec de bonnes basses et des aiguës corrects. C’est appréciable de ne pas avoir à passer par un equalizer. La réduction active du son aurait permis de profiter encore plus sans avoir à pousser le son, typiquement lors de podcasts (coucou ZQSD).
La qualité des appels est bonne, les voix sont claires mais le casque bascule forcément en mode Street où les sons extérieurs sont beaucoup trop amplifiés. Quand je veux passer un appel dans la rue et qu’il y a du vent, j’entends beaucoup trop le souffle ! Dommage qu’on ne puisse pas choisir de l’activer ou non (j’ai bien essayé le bouton qui sert à ça quand il n’y a pas de musique mais au téléphone ça mute l’appel.)

Par contre je ne sais pas si c’est mon modèle mais j’ai eu pas mal de fois des déconnexions pendant un appel ou des musiques qui s’arrêtent sans raison. Peut-être est-ce dû au détecteur de présence situé sur l’écouteur droit. L’idée est bonne et deviens pour moi un critère obligatoire maintenant : la musique s’arrête dès qu’on enlève le casque. Ici la musique se relance quand on remet le casque, mais par contre ne se relance pas tout de suite (voire pas du tout) si on éloigne l’écouteur droit une demi-seconde ! C’est dommage car j’ai l’impression qu’il est trop sensible le capteur. Rien que le fait d’ajuster le casque coupe très souvent la musique. Il faudrait avoir une marge de manœuvre pendant laquelle le casque a détecté qu’il n’est pas contre la tête mais qui permette de ne pas couper la musique si le casque est de nouveau sur la tête moins d’une seconde après.

Plantronics-BackBeat-sense (1)

Niveau design je le trouve assez sobre, un design passe-partout mais assez plastique quand même. Seul le caoutchouc marron sur les écouteurs et l’arceau donnent un coté vintage et un brin d’élégance au casque. Il est très réglable et s’adaptera à tous les têtes sans souci.
Les boutons d’action sont placés à l’extérieur de chaque écouteur. Ici c’est du classique mais c’est efficace : à droite les boutons de lecture/pause et chanson suivante/précédente, à gauche un rappel audio du niveau de la batterie et des téléphones/tablettes connectés (jusqu’à 2 en même temps, très pratique pour passer du smartphone à une console de jeu ou une tablette en 2 secondes.)

Plantronics-BackBeat-sense-bluetooth

Le plus appréciable c’est la molette de modification du son qui est très simple et efficace à utiliser : il suffit de la tourner pour baisser ou monter d’un ton et de rester tourné pour baisser ou monter de plusieurs tons.
Niveau connexion bluetooth, c’est du bon boulot car le téléphone se connecte instantanément et annonce son niveau de batterie. (En anglais) Utilisant la toute dernière version du Bluetooth, le smartphone affiche donc le niveau de batterie de l’appareil. La batterie est excellente, on peut tenir des jours entiers sans recharger le casque et ça fait plaisir de ne pas être esclave de ses appareils.
Niveau connectique c’est standard avec une prise micro usb type C et une prise jack pour brancher en filaire à une prise casque. Petit détail appréciable : la housse est classe et possède 2 poches indépendantes qui permettent de ranger le casque sans que les cables ne frottent contre.

Plantronics-BackBeat-sense (2)

Le positionnement tarifaire du Backbeat Sense est intéressant : 118 € sur Amazon, ce qui n’est pas cher pour la qualité du casque, surtout quand on voit des casques concurrents hors de prix pour des prestations moindres.

Au final j’ai apprécié ce casque pour sa légèreté, sa connectivité, sa batterie et sa qualité audio. Il est proposé à un prix intéressant et plaira au plus grand nombre. Reste quelques détails que je regrette comme l’absence de réduction active du son, les appels en mode street et le détecteur de présence perfectible.

Note : 16/20

Articles plus anciens «