«

»

Oct 17

ButtKicker, la 4D dans votre salon !

Après plusieurs mois d’hésitation et de lecture de divers forums Home Cinema, j’ai fini par craquer pour le ButtKicker BT4. Voici mon compte rendu de son déballage et mes premières impressions.

ButtKicker : kézako ?

Ces dernières années nous avons eu droit à la déferlante de la 3D dans nos cinémas, puis très vite dans nos salons. Bien que le succès de celle-ci soit mitigé, son utilisation ajoute un plus à nos films. Oui mais voilà, quid de l’explosion qui sort de l’écran mais que l’on ne ressent pas réellement (à moins de pousser les basses à fond notamment parce qu’on aime pas le chien du voisin ^^) ? Le ButtKicker est là pour ça ! Il ajoute une nouvelle dimension à nos films en faisant vibrer le canapé au rythme des basses. Il s’agit de la même technologie utilisée par iMax, Disney, Universal Studio, de nombreux parcs d’attraction, etc… pour le rendu des films en 4D. Sans entretien, cette technologie est quasiment inusable. Et ButtKicker n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’ils en distribuent depuis une dizaine d’années.

Le « botteur de cul » vu de l’intérieur

Déballage / Installation

 

 

 

Première impression, le carton est imposant ! Mais il s’agit d’un kit, donc on retrouve différents éléments : le ButtKicker, son ampli, et le support/pied pour le canapé.

Et voilà la bête chargée d’ajouter une 4ème dimension aux films.

Comme il s’agit d’un produit exporté par Son-Video.com, la notice est en anglais mais parfaitement illustré. Ainsi le Buttkicker doit être monté sur son support puis glissé sous un des pieds du canapé. Afin de rééquilibrer celui-ci et surtout de l’isoler du sol (les voisins sont ravis), des tampons en caoutchouc sont fournis. Il suffit juste de les glisser sous les autres pieds.

Le ButtKicker installé sous le canapé avec son support :

Une fois installé il ne reste plus qu’à le connecter à l’ampli (fourni avec une télécommande) lui-même branché sur la sortie subwoofer de notre installation. Plusieurs possibilités s’offre à nous :

1)      Positionner l’ampli du ButtKicker directement à côté de l’ampli Home Cinema puis tirer un câble (fourni mais trop court si l’on veut faire le tour du salon). Cette solution, bien que la meilleure selon moi, ne conviendra pas à tout le monde. En effet, un câble disgracieux qui traverse le salon ce n’est pas très WAF* compatible ^^ (*Le fameux Women Acceptance Factor)

2)      Utiliser le transmetteur sans fil fourni avec le kit permettant ainsi de placer l’ampli du butt kicker à côté du ButtKicker lui-même. Les informations seront donc transmises par onde radio.

Pour ma part, j’ai opté pour la première solution, ayant prévu le passage de câble pour les enceintes arrière j’économise un élément supplémentaire dans mon salon. L’installation est vraiment simple. Surtout que le tout est vraiment bien documenté ( avec des schémas parlant). Perso, ça m’a prit 45 min max, le plus long étant le câblage. Mais en utilisant la seconde solution, ça ne prend que 30 min pour n’importe qui.

Utilisation

 

Au niveau paramétrage, il est conseillé de déclarer toutes ses enceintes comme « Large », le ButtKicker étant capable de descendre jusqu’à 5Hz. Pour rappel, lorsque les enceintes sont définies en « Small » les fréquences basses en dessous de la fréquence de coupure paramétrée sont transférées au caisson de basse. Dans notre cas, on se retrouve pollué par de nombreuses vibrations. De plus, si elle est dispo, je vous conseille aussi de désactiver la Double Bass qui permet d’envoyer en plus du canal LFE (le .1 du 5.1) les fréquences graves des enceintes avant au caisson. Encore une nouvelle pollution.

Mon installation est composée d’un amplificateur Onkyo SR508, d’un kit d’enceintes Jamo (modifiées au niveau des surrounds et auxquelles j’ai adjoint 2 enceintes hautes supplémentaires afin de profiter du Dolby Prologic IIz), d’un lecteur Blu-Ray et d’un écran plasma 50 3D’’.

Comme vous pouvez le constater je n’ai pas de caisson de basse, mes enceintes colonnes avant se chargeant de cette partie. Mais il est tout à fait possible de faire fonctionner les 2 de concerts, un câble RCA en Y étant fourni.

Impressions

Malgré les nombreux avis que j’ai pu lire c’est avec une certaine appréhension que je lance mon premier MKV : Braquage à l’italienne. Et là, déception ! Ok ca vibre, mais tout le temps, au moindre mouvement de caméra. Du coup, les explosions perdent de leur saveur. Je ne me laisse pas abattre pour autant et sors l’artillerie lourde : le Blu Ray de l’Agence tout risque. Quelques petits réglages de l’ampli (ceux cités plus haut notamment), je lance le film et là damnation (yes j’ai réussi à le placer ^^) pas de vibrations, quelques petites secousses sans plus. Jusqu’à ce que Barrucada (Barracuuuuuuddaaaaa) mette une droite et boum j’en saute presque du canapé ! C’est génial ! Trop heureux je zappe vers une scène d’action celle de l’hélico (au hasard n’est-ce pas) et re boum ! C’est comme si le camion était tombé dans mon salon pendant que moi j’embarquais à bord. Les balles qui sifflent derrière moi je connais, mais ressentir l’impact à côté de moi c’est énorme !

Que dire de Batman : The Dark Night, la scène d’entrée est tout simplement à couper le souffle (en 3D tant qu’à faire).

Je sors alors la manette Xbox et je lance Call of Duty Modern Warfare 2. Et là je redécouvre le jeu, c’est la guerre dans mon salon, les grenades explosent à côté de moi, c’est tout juste si je ne suis pas à 2 doigts de me cacher sous la table du salon pour les éviter !

En conclusion, amoureux du cinéma et de jeux vidéo, ne vous privez pas du ButtKicker. Il n’est pas indispensable, mais une fois que l’on y a gouté on peut difficilement s’en passer !

 

Le ButtKicker BK-KIT-4 est disponible chez Amazon et vendu exclusivement par Son-Video.com (seul exportateur en France) au prix de 399 € au lieu de 499€. Certes un peu cher mais ça vaut largement le coup pour entrer dans la 4ème dimension ! Au niveau du prix, ça peut être rebutant mais il faut savoir que l’on a un matériel de qualité et qui dure. De plus, il est sûr que cela se destine avant tout au mordu/ amateur averti de Home Cinema. En effet, il faut avoir déjà une installation à compléter avant de le prendre (il s’agit d’un caisson de basse et non d’un pack d’enceintes !)

A savoir : il existe une version « gamers » plus petite qui se fixe directement sur les chaises de bureau voire dans un playseat par exemple. Il ne reste plus qu’à le brancher à son ampli puis à connecter l’ensemble à la sortie caisson de basse de son PC par ex. Au niveau budget, c’est 179€ sur Amazon et celui-là est plus tourné jeux, mais un film ça passe très bien. Par contre pas de possibilité de le fixer au canapé…

Merci à JC pour cet article complet et qui donne envie de tester ça !!!

Voici une vidéo qui montre l’installation et je vous conseille d’aller à 8 min 08s quand on voit le verre d’eau bouger façon Jurassic Park :

 

(2 commentaires)

  1. cocole

    Oh my gode, ça doit défoncer tout…
    Par contre, si tu veux vraiment profiter de Call of, 2 choix s’offrent à toi :
    1/ précommander la version ultime sur mamazon&julsa-21
    2/ utiliser un casque de gamer, ça change vraiment la vie 😉

  2. Der

    Pourquoi un langage pareil pas français !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. (Désabonnement possible à tout moment) Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.